[20 novembre 2013] 2ème édition du Forum des métiers du numérique

Participez au 2ème Forum des métiers du numérique organisé par l’Université et le SPN, réseau des entreprises du numérique, le mercredi 20 novembre à la Maison des Étudiants à partir de 13h30.

Source : Université de Poitiers
Source : Université de Poitiers

Découvrez les métiers du numérique et les entreprises régionales du secteur.  Une trentaine d’entreprises seront présentes.
Les professionnels vous accueillent de 13h30 à 16h30 pour des “cafés-discussions” sur quatre espaces thématiques :
– Web et multimédia
– Communication et arts graphiques
– Développement informatique et logiciel
– Réseaux et télécoms

Venez échanger sur les débouchés et les opportunités de carrière dans le numérique, la diversité des postes proposés par les TPE/PME régionales, etc.

Prenez des contacts pour vos stages et préparez votre insertion professionnelle. Testez-vous en entretien de recrutement.
Sur un espace spécifique réservé aux entretiens individuels, vous pourrez vous informer auprès des recruteurs sur les offres de stages, les débouchés du secteur et faire connaître votre formation.
Vous pourrez, pour ceux qui le souhaitent, participer au job dating et candidater sur les offres de stage proposées ou simplement vous tester en entretien de recrutement.
Pensez à vous munir de plusieurs CV et préparez à l’avance une présentation de votre profil de quelques minutes.
Les employeurs sont intéressés par des étudiants de toutes les disciplines !

Les rendez-vous individuels avec les entreprises seront à prendre sur place le jour de la manifestation à partir de 13h30.
Le job dating (entretiens de 15 mn ) se déroulera de 14h30 à 16h30.

Assistez à la Conférence  “Le recrutement et les réseaux sociaux” –  Salle de conférence de la MSHS – De 18h15 à 19h30 –  Inscription en ligne : http://bit.ly/1bBelaA

Des offres de stages seront affichées sur place.
L’Apec et les conseillères insertion du Safire seront présentes sur le point information et pourront relire vos CV et Lettres de motivation.
Retrouvez le programme du Forum sur le site du SPN : www.spn.asso.fr/

Le 20/11/2013, de 13:30 à 18:00
Lieu Poitiers – Campus – Maison des étudiantsMaison des Étudiants – Campus 1, Rue N F Borges Bât A6 86007 POITIERS CEDEX

La Biblioteca Ayacucho au Centre de documentation de la MSHS

Le Service de Documentation Scientifique de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) de l’Université de Poitiers s’est enrichi d’une centaine d’ouvrages de la bibliothèque Ayacucho suite à un appel à projets d’investissements – FMI 2013. La bibliothèque Ayacucho réunit une des collections d’ouvrages les plus importantes d’Amérique latine incluant les grands textes du continent, y compris consacrés à la littérature orale pré-hispanique. S’apparentant à une bibliothèque de la Pléiade latino-américaine, on y trouve également plusieurs recueils de textes illustrant la pensée politique et sociale du continent sud-américain, consacrés en particulier à Simón Bolívar, le héros national vénézuélien.de langue espagnole. Ils sont disponibles au sein du fonds spécialisé CRLA (Centre de Recherches  Latino-Américaines) au prêt et pour toute recherche sur le catalogue général du Service Commun de Documentation (SCD) de l’Université de Poitiers (http://cataloguescd.univ-poitiers.fr/).

La bibliothèque Ayacucho a été créée à Caracas en 1974, à l’initiative du gouvernement vénézuélien de l’époque, présidé par Carlos Andrés Pérez.

La mission de cette institution culturelle, rattachée aujourd’hui au ministère du pouvoir populaire pour la culture, était alors de rééditer les grands textes fondateurs de la littérature et des sciences sociales latino-américaines. Cette bibliothèque fut créée et dirigée par l’écrivain et critique uruguayen Angel Rama (qui vivait alors en exil au Venezuela) et par le poète et homme politique vénézuélien José Ramón Medina.

Cette bibliothèque porte le nom de la ville péruvienne d’Ayacucho où eut lieu en 1824 une bataille décisive contre les espagnols qui allaient conduire aux indépendances des pays latino-américains.

L’acquisition de cette collection pour les fonds documentaires de la MSHS de l’Université de Poitiers et le laboratoire de recherche CRLA enrichit considérablement le patrimoine du Centre de documentation.

Le CRLA–Archivos possède 10 fonds documentaires relatifs à la littérature latino-américaine. Il s’agit d’un important patrimoine qui constitue la base d’un futur Centre de documentation des archives  littéraires latino-américaines. Le Centre réalise, avec la collaboration de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, un travail de préservation, d’enrichissement, de valorisation, d’exploitation scientifique et de diffusion de ces fonds auprès de la communauté scientifique internationale.

Par ailleurs, le CRLA–Archivos publie la prestigieuse collection Archivos qui rassemble les textes les plus importants de la littérature latino-américaine et des Caraïbes, en langue originale (espagnol et portugais), sous forme d’éditions critiques ou critico-génétiques. La Bibliothèque Ayacucho représente un apport éditorial important et complémentaire au travail de recherche du Centre.

Les fonds spécialisés de la MSHS concernent l’ensemble des Sciences Humaines et Sociales : histoire, géographie, sociologie, anthropologie, philosophie, linguistique, psychologie, musicologie, droit, économie… ce qui montre le caractère transversal de ces outils. De plus, la recherche en SHS étant cumulative, les fonds sont par définition permanents et réutilisables et sont une contribution à la politique globale documentaire de l’établissement en matière de recherche. Le centre de ressources mutualisé de la MSHS possède  une qualité de l’offre documentaire originale. Le développement des ressources se poursuit dans une même logique parallèle de rassemblement d’ouvrages très spécialisés autour des thèmes et des axes de recherche suivis au CRLA, dans les laboratoires et dans la MSHS elle-même.

Dossier : « De quels droits ? Ressources numériques et cadre juridique »

L’ABES a mis en ligne le numéro 72 d’Arabesques (oct-nov-déc 2013) avec un dossier qui fait le point sur la complexité du cadre juridique au regard des différents types de ressources numériques mises à disposition par les bibliothèques : « De quels droits ? Ressources numériques et cadre juridique ».

 

Le Centre culturel canadien à Paris offre une partie de son fonds documentaire au Centre de documentation de la MSHS

 

Le Service de Documentation Scientifique de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) de l’Université de Poitiers s’est enrichi de près de 600 ouvrages de langues française et anglaise portant sur la littérature, l’histoire, le droit et les arts au Canada.Ils sont disponibles au sein du fonds spécialisé IEAQ (Institut d’Etudes Acadiennes et Québécoises) au prêt et pour toute recherche sur le catalogue général du Service Commun de Documentation (SCD) de l’Université de Poitiers (http://cataloguescd.univ-poitiers.fr/).

Ce transfert vers le Pôle de Recherche et d’Enseignement supérieur (PRES) Limousin-Poitou-Charentes est l’aboutissement d’un processus de transition engagé par le Centre culturel canadien dans le but de valoriser, optimiser et assurer la pérennité de cet important et vaste fonds documentaire canadien. Ce sont près de 18 000 livres ainsi que 200 collections de revues qui ont été cédés. Ce transfert vise à renforcer et accroître les liens forts existants entre ces universités et le Canada en permettant ainsi une meilleure accessibilité aux étudiants et aux chercheurs du PRES Limousin Poitou-Charentes, à ce riche fonds documentaire dès la prochaine rentrée universitaire. L’inscription de ce fonds dans le catalogue national des bibliothèques du réseau des universités françaises (SUDoc), ainsi que le référencement sur le portail de l’Institut des Amériques, permet une meilleure diffusion et connaissance auprès de la communauté scientifique française et internationale.

Depuis de nombreuses années, les universités de La Rochelle, de Limoges et de Poitiers mènent des actions d’enseignement et de recherche portant sur le Canada et ont fondé, dans le cadre du PRES, une chaire d’études sur le Canada qui accueille en résidence des chercheurs canadiens. Elles sont également membres du réseau d’établissements dénommé Groupement d’intérêt scientifique (GIS) de l’Institut des Amériques. Les universités ont travaillé ensemble à répartir ce fonds documentaire en fonction de leurs centres d’intérêts prioritaires.

Archives Ouvertes : outils et veille pour un libre accès à la production scientifique sur Toulouse

http://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1244/files/2013/03/libre-acc%C3%A8s-bandeau1-644x280.png
Source : Openarchiv

Un carnet de recherche a été ouvert il y’a quelques mois du coté de Toulouse, dans le but de promouvoir le libre accès aux résultats de la recherche scientifique. S’il se définit comme un espace collaboratif autour des archives ouvertes telles qu’elles sont développées dans les institutions universitaires toulousaines, ce carnet présente également de nombreuses informations intéressantes pour les laboratoires sur les solutions existant afin d’ouvrir leurs résultats de recherche. Le blog dépasse le cadre local pour fournir une liste complète de liens relatifs à l’open access, de nombreux flux RSS ainsi que des boites à outils et des arguments concrets expliquant l’intérêt de déposer ses travaux sur des plate-formes en libre accès. De plus, le carnet présente les témoignages de plusieurs acteurs de l’IST à Toulouse et montre par là le type de rapports humains qui doivent exister afin de mener à bien une politique efficace d’open access. Fréquemment alimenté, ce carnet illustre les différentes étapes constituant la mise en place d’un écosystème IST où le libre accès aux travaux de recherche constitue un volet important. De plus, il se présente comme un réel outil de veille concernant ce sujet et fournit une actualité suivie de cette thématique, d’un point de vue international.

Retrouvez ce carnet en cliquant sur ce lien.

Version mise à jour du guide du doctorant de l’ABES

L’Agence Bibliographique de l’Enseignement Supérieur vient de mettre à jour son guide du doctorant, qui assiste les thésards à différents niveaux de la réalisation de leur travail. Renouvelant la version éditée en 2007 par le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, ce guide donne ainsi des clés concernant le cadre juridique entourant le signalement et la publication de la thèse, mais aussi des indications sur les modalités de dépôt et de conservation. Il aidera également le doctorant à se repérer parmi les différents modes de diffusion existant afin de choisir celui qui sera le plus adapté à ses choix (archives ouvertes, Thèses à la carte etc.). Du signalement à la valorisation de la thèse, en passant par son dépôt et sa conservation, ce guide se révèlera donc être un outil précieux pour les doctorants.

Retrouvez la version 2013 du guide du doctorant en cliquant ici :

Lire l’état de collection d’une revue

Source : MSHS

Le centre de documentation de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) compte actuellement quelque 300 collections de périodiques. Une cinquantaine est encore « vivante » particulièrement dans la section Migrinter. Ce fonds est constitué d’environ 130 titres alimentés par dons, échanges et acquisitions ponctuelles en fonction des programmes de recherche du laboratoire.
L’état de collection d’un périodique c’est-à-dire l’ensemble des fascicules présents dans les collections du centre de documentation figure dans le champ « Etat de collection » de l’exemplaire de la revue.

Règles générales :
La norme pour l’écriture d’un état varie selon la nomenclature de la revue. Quelques règles restent cependant les mêmes pour toutes les revues.

  • Le point-virgule entre les années/numéros signifie l’arrêt momentané de la collection ou l’absence d’un ou de plusieurs numéros.
  • Le tiret en fin de ligne signifie la poursuite de la collection.

En voici quelques exemples :

  • Psychologie française : bulletin trimestriel de la Société française de psychologie, état de collection (fonds CeRCa): 1956 (tome 1-1) ; 1957 (tome 1-1)-1985 (tome 30-2) ; 1986 (tome31-1)-1990 (tome 35-3) ; 1991 (tome 36-1)-1993 (tome 38-3/4) ; 1994 (tome 39-2)-1996 (tome 41-3) ; 1997 (tome 42-1)-1997 (tome 42-4) ;1998 (tome 43-2) ; 1998 (tome 43-4)-2000 (tome 45-2) ; 2001 (tome 46-1)-2001 (tome 46-2) ; 2001 (tome 46-4)-2002 (tome 47-1) ; 2002 (tome 47-3)-2002 (tome 47-4)

Depuis 1998, ces numéros de la revue sont présents dans le fonds CeRCA au centre de documentation ; le fonds thématique ne reçoit plus ce titre ou n’est plus abonné. (Le tiret n’apparaît plus).

  • REMI (Revue Européenne des Migrations Internationales), état de collection (fonds Migrinter) : Vol. 1, n°1 (1985)-

La section Migrinter possède tous les numéros de la REMI entre 1985 et 2013. La REMI, ouverte à l’ensemble des sciences sociales, se veut un observatoire permanent de la diversité des espaces étudiés et de l’évolution des approches, de la complexité mouvante des migrations internationales et des dynamiques sociales.
La revue est accessible en texte intégral sur Revues.org, avec une restriction sur les  trois dernières années. Les numéros antérieurs à 2002 sont en ligne en texte intégral sur Persée.
La section Migrinter dépose toujours un exemplaire papier de cette revue (le tiret est ouvert).

  • Revista iberoamericana, état de collection (fonds CRLA) : vol. 38, n°80-81 (1973)  ; vol. 60, n°87 (1974)-vol. 67, n°117 (1980)  ; vol. 69, n°125 (1983)  ; vol. 50, n°126 (1984)-vol. 51, n°131 (1985)  ; vol. 54, n°143 (1988)  ; vol. 62, n°176-177 (1996) ; vol. 69, n°202 (2003)-vol. 70, n°207 (2004)  ; vol. 71, n°210 (2005)-vol. 72, n°217 (2006).

De 1974 à 1980, tous les numéros de cette revue sont présents au centre de documentation. La revue s’interrompt entre 1980 et 1983 pour reprendre à partir de 1983 de façon aléatoire avec de nombreuses lacunes. Le fonds CRLA ne reçoit plus cette revue. Ce titre était principalement alimenté par des dons.

Vous trouverez parfois les mentions « lac » (pour « lacunaire ») ou « lacunes » qui indiquent que des numéros sont manquants.

A savoir:

Dans le catalogue général du Service Commun de Documentation (SCD) de l’Université de Poitiers, la recherche s’effectue par défaut sur la(les) base(s) suivante(s) :

Par Thérèse Ndiaye et Alice Rolland

Découvrir Zotero

De tous les logiciels de gestion de données bibliographiques qui existent, Zotero est celui qui semble présenter le plus d’avantages.
Libre, gratuit et développé par des membres de la communauté scientifique, il permet d’effectuer plusieurs opérations, telles que la constitution de bases de données bibliographiques personnelles complexes, leur classement en plusieurs unités thématiques, ainsi que l’import et l’export des références qu’elles contiennent. Ce logiciel fonctionne de façon autonome, mais aussi comme une extension, un plugin, qui s’intègre aux navigateurs internet, ainsi qu’aux traitements de texte comme Word ou LibreOffice. Cette capacité à fonctionner avec d’autres systèmes rend son utilisation d’autant plus intéressante. De plus, l’installation du logiciel (Zotero StandAlone) ou du plugin qui est extrêmement simple et rapide. Elle s’effectue en suivant ce lien.
Zotero offre un double avantage à ses utilisateurs :  la bibliographie personnelle est consultable et modifiable à partir de n’importe quel poste connecté via son compte Zotero, et elle peut être gérée et exploitée dans le logiciel, sans qu’il n’y ait besoin de connexion internet. Pour profiter de ces avantages et bénéficier des fonctionnalités de Zotero, découvrez ci-dessous comment se constituer une première bibliographie.

barrezo

  • Collecter

Zotero permet d’abord de récolter des notices bibliographiques à partir de nombreuses ressources en ligne (SUDOC, HAL, sites du Cléo, etc.). Il peut, par ailleurs, enregistrer une référence de page web ainsi qu’une capture de celle-ci, ce qui permet d’archiver des articles scientifiques en ligne ou des billets de blog spécialisés. Pour importer une référence ou une notice, il suffit de cliquer sur l’icône de Zotero situé dans la barre de navigation.

iconezo

  • Classer

Une fois vos références capturées, vous pouvez les gérer au sein du plugin ou du logiciel afin de les classer en plusieurs dossiers. Ils peuvent être thématiques, correspondre à différentes bibliographies documentant des articles scientifiques traitant de sujets variés etc.

bibzo

  • Communiquer

Enfin, Zotero permet l’export des références enregistrées, avec plusieurs fonctionnalités. Tout d’abord, les notices peuvent être présentées selon de nombreux styles bibliographiques. Plusieurs de ces styles sont préenregistrés (ils sont consultables dans l’onglet « préférences », puis « export »), mais d’autres sont téléchargeables sur le site de Zotero et peuvent correspondre aux normes auxquelles vos références répondent habituellement.
Une fois le style d’export sélectionné, plusieurs options sont possibles : copier une bibliographie dans le presse-papier afin de l’intégrer dans un document texte ; ou bien utiliser le plugin intégré au logiciel de traitement de texte. Celui-ci multiplie les possibilités car il permet d’intégrer une citation, une note de bas de page, ou une bibliographie dans sa globalité, comme en témoigne la capture ci-dessous:

barre zotero
Source : forum.openoffice.org

De nombreuses fonctionnalités, qui n’ont pas été développées ici, sont en outre proposées par Zotero. Des ressources en ligne permettent d’exploiter le logiciel dans sa globalité. Retrouvez certaines d’entre elles dans la liste ci-dessous :

Le Portail dynamique du SDS de la MSHS

Capturenetvibes

Le Service de Documentation Scientifique (SDS) de la MSHS vient de mettre en place un portail dynamique sur la plateforme Netvibes. Faisant office de bibliothèque de liens, ce portail va permettre de développer l’Information Scientifique et Technique (IST) pour la MSHS.
En proposant d’accéder directement à un ensemble de ressources disséminées sur Internet via un portail unique, il est désormais possible de consulter en un coup d’œil l’intégralité des dispositifs formant l’identité numérique de la MSHS, et plus encore.
Dans ce sens, le portail dynamique Netvibes mutualise l’ensemble des informations en ligne permettant d’assister et de valoriser le travail des chercheurs fédérés par la MSHS.
En effet, entre information et valorisation, ce nouvel outil permettra non seulement de mettre en avant les activités de la MSHS, de ses laboratoires et de ses chercheurs ; mais aussi d’appuyer ces derniers dans leurs travaux. Pour cela, un ensemble de liens spécialisés en SHS (notamment des portails documentaires et des bases de données) ainsi qu’un panorama des ressources mises à disposition par le SDS leur seront fournis dans un premier temps. Puis, à terme, une veille ciblée et organisée autour des trois axes structurant la recherche à la MSHS sera communiquée, toujours via Netvibes.
De façon concrète, le portail du SDS organise les informations qui viennent d’être évoquées en plusieurs onglets distincts, afin de faciliter la visibilité et de répondre au mieux aux besoins des usagers.

Capturemenu

Un premier onglet met en avant la MSHS et ses activités, en donnant accès aux actualités de la structure (via le présent carnet de recherche, mais aussi le site internet), des écoles doctorales et des laboratoires fédérés.
Conformément au fonctionnement organique de la structure, le portail offre également un accès aux  services mis en place par ses deux tutelles : l’Université de Poitiers et le CNRS (flux d’actualité, outils d’appuis  à la recherche, etc.).
Dans cette même visée, les trois derniers onglets se consacrent essentiellement à la valorisation de sources d’information utiles au travail de recherche.

  • Dans le premier, on trouvera une présentation ainsi que des liens vers la documentation proposée par le SDS (description des fonds, liens vers les catalogues qui donnent accès aux ressources).
  • Le deuxième réunit les ressources documentaires liées à la MSHS accessibles à distance : revues produites par les laboratoires, bibliothèque numérique.
  • Enfin, un troisième onglet fournit une liste de portails spécialisés en SHS, donnant accès à des revues, des bases de données le plus souvent en libre accès, ou avec la possibilité de consulter les ressources à l’aide d’identifiants fournis par les laboratoires ou le SDS.

Ce portail cherche donc à valoriser les différentes activités de la recherche à la MSHS tout en les documentant. Il souhaite faire le lien entre le travail de recherche et la documentation, dans un souci d’appui efficient, des étapes préliminaires de cette recherche jusqu’à la présentation des résultats.
Dans ce sens, le portail du SDS de la MSHS se veut prédominant dans la valorisation de l’IST et souhaite rendre efficace l’appui documentaire, afin de lui faire jouer pleinement son rôle.

Cliquez ici pour accéder au portail (si vous possédez plusieurs navigateurs, privilégiez Google Chrome pour la consultation).