[27-29 mai 2013] La réception de la langue et de la culture françaises dans les pays d’Europe de l’Est

journée mimmoc

Ateliers de travail et Table ronde organisés par le MIMMOC.
MSHS, 5 rue Théodore Lefebvre, 86000
Poitiers, Salle Mélusine et Gargantua

Programme

  • Lundi 27 mai 2013 (MSHS, Salle Mélusine)

–   9h : Ouverture des Ateliers de travail

–   9h15 – 12h30 (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky (Russie)
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław (Pologne)
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław (Pologne)
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad (Serbie)
  • Selena Stankovic, Université de Nis (Serbie)
  • Vesna Simovic, Université de Nis (Serbie)
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka (Bosnie-Herzégovine)
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier I :

Récupération du matériel de l’enquête et la constitution des groupes de travail selon la langue / le pays slave participant au Campus Européen d’été en juillet 2012 :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław), des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague) de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Analyse des données et les premières systématisations selon les champs thématiques du questionnaire.

–   (10h15 – 10h30 Pause café)

–   (12h30-14h : Pause déjeuner)

–   14h – 17h  (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier II:

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Traitement et analyses approfondies des données selon les thématiques du questionnaire (40 questions concernant la réception de la langue et culture françaises, l’enseignement du français dans les écoles et aux établissements de l’enseignement supérieur) ; travail organisé dans chaque groupe constitué et accompagné des statistiques nationaux des pays slaves concernés.

–   (15h30 – 15h45 Pause café)

–   17h clôture de la journée

  • Mardi 28 mai 2013 (MSHS, Salle Mélusine)

–   9h-9h15 : Résumé des données des Ateliers I et II

–   9h15 – 12h30 (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers)

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier III :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Systématisation des résultats obtenus des analyses précédentes ; créations des tableaux indicateurs concernant la principale question : la réception de la langue et culture françaises dans les pays slaves : Russie, Serbie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Macédoine ; créations des tableaux indicateurs concernant l’enseignement du français (selon les pays), statistiques, évolutions et perspectives.

–   (10h15 – 10h30 Pause café)

–   (12h30-14h : Pause déjeuner)

–   14h-17h (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier IV :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Récupération des données par pays et analyse globale des données : les points communs, les points de différences selon les pays ; analyse des difficultés/spécificités concernant l’enseignement du français dans les pays slaves, l’avenir de l’enseignement du français ; conclusion sur la question de la réception de la culture française : la place de la littérature française, du cinéma français, etc. chez le public étudiant ; la coopération interuniversitaire, les programmes européens (Erasmus, Erasmus Mundus) et la mobilité des étudiants et des enseignants, leurs rôles dans le développement de la francophonie ; traduction et édition des auteurs français, etc.

–   (15h30 – 15h45 Pause café)

–   17h clôture de la journée

  • Mercredi 29 mai 2013 (MSHS, Salle Gargantua)

–   9h-9h15 : Ouverture de la Table ronde par Susan Finding directrice du laboratoire MIMMOC EA3812

–   9h15 – 12h30 (Modérateurs : Witold Ucherek, (Université de Wrocław) puis Dragana Lukajic, (Université de Banja Luka))

–   9h15-9h45 Christina Kossogorova, (Université d’Iaroslavl) : « L’enseignement du français à l’Université d’Iaroslavl – Ouchinsky »

–   9h45-10h15 Dragana Lukajic, (Université de Banja Luka) : « La récente création de la chaire française à l’Université de Banja Luka »

–   10h15-10h45 Ivana Janjic, (Université de Novi Sad), « L’aperçu historique du département des langues romanes à l’Université de Novi Sad »

–   (10h45-11h : Pause café)

–   11h-11h30 Selena Stankovic et Vesna Simovic (Université de Nis) : « L’enseignement de la langue française à l’Université de Nis »

–   11h30-12h Witold Ucherek, (Université de Wrocław), « L’état de l’enseignement du français à l’Université de Wrocław »

–   12h- 12h30 Justyna Bajda, (Université de Wrocław), « L’influence de la culture française sur la culture polonaise de la fin du XIXe siècle »

–   (12h30-14h Pause déjeuner)

–   14h – 17h : Table ronde (Modératrices : Justyna Bajda (Université de Wrocław) et Christina Kossogorova (Université d’Iaroslavl))

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Présentation des résultats obtenus à partir des analyses des données du questionnaire selon les pays : Russie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Slovénie, Macédoine, Croatie. Comparaison et analyse des résultats. Réflexions et études sur l’évolution et l’avenir de la réception de la langue et de la culture françaises dans les pays de l’Europe de l’Est. Préparation du numéro de la Revue du CEES où seront publiés les résultats de l’enquête et des Ateliers et de la Table ronde sur « La réception de la langue et de la culture françaises dans les pays de l’Europe de l’Est ». Réflexions sur les thématiques des futurs rencontres scientifiques et campus d’été dans le domaine de la francophonie et des langues slaves.

–   (15h45-16h pause café)

–   16h-17h : Discussion et clôture des Ateliers de travail et de la Table ronde

Retrouvez une version imprimable du programme en cliquant ici :  

Les périodiques du fonds spécialisé de l’IEAQ

L’Institut d’Études Acadiennes et Québécoises (IEAQ) est une structure de recherche hébergé à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) de Poitiers. L’IEAQ est l’un des membres du réseau des 18 centres d’études canadiennes de l’Association Française d’Études Canadiennes (AFEC).
Accessible au sein du Centre de documentation de la MSHS, le fonds IEAQ est la plus importante collection consacrée à l’Acadie en Europe. Il regroupe plus de 5 000 ouvrages et une cinquantaine de titres de périodiques. Les domaines qu’il couvre concernent l’histoire, la société, ainsi que la littérature acadienne et québécoise.

Nous avons réalisé un état de collection des périodiques afin de réorganiser les titres par ordre alphabétique. Puis, à l’aide du logiciel Zotero, nous avons construit une base de données en ligne et sur support papier des titres de périodiques, enrichie avec des informations sur l’auteur, l’éditeur, l’ISSN, l’URL de la revue ou la date de publication.

DSCN2308
Source : Photothèque de la MSHS

Exemple de titres + les notices :

  • La revue Voix et Images publie trois numéros par année qui comprennent des analyses approfondies et variées sur la littérature québécoise, des textes inédits et des entrevues avec des écrivains ainsi que des chroniques sur l’actualité.

Voix et images. DIR. DION ROBERT. In : Montréal  : Les Presses de l’Université de Québec. 1975-2012
vol.1,n°1(1975)-n°3(1976) ; vol.2,n°2(1976)-n°3(1977) ; vol.3,n°2(1977)-n°3(1978) ; vol.4,n°2(1978)-n°3(1979) ; vol.5,n°1(1979)-n°2(1980) ; vol.11,n°1(1985)-n°3(1986)-vol.22,n°1(1996)-n°3(1997) ; vol.23,n°1(1997)-n°2(1998) ; vol.29,n°3(2004)

Revue d’histoire de l’Amérique française. INSTITUT D’HISTOIRE DE L’AMÉRIQUE FRANÇAISE. In : Montréal : Institut d’histoire de l’Amérique française. 1947-
vol.3,n°1-3(1949) ; vol.35,n°1(1981)-vol.51,n°3(1998) ; index des volumes 31-40(1977-1987)

  •  La revue Anthropologie et Sociétés créée en 1977 vise à diffuser la recherche anthropologique effectuée par les chercheurs dans tous les champs de la discipline et dans tous les courants.

Anthropologie et sociétés. UNIVERSITÉ LAVAL. DÉPARTEMENT D’ANTHROPOLOGIE. In : Québec : Université Laval. 1977-
vol.2,n°2(1978) ; vol.3,n°2-3(1979) ; vol.4,n°2(1980) ; vol.5,n°1-3(1981) ; vol.6,n°1-2(1982)-vol.7,n°1-2(1983) ; vol.8,n°3(1984) ; vol.9,n°1-3(1985)-vol.11,n°1-3(1987) ; vol.12,n°3(1988) ; vol.13,n°2(1989) ; vol.14,n°2(1990) ; vol.16,n°1-2(1992) ; vol.17,n°1-3(1993)-vol.22,n°1-3(1998) ; vol.23,n°1-2(1999) ; vol.24,n°1(2000) ; vol.25,n°1-2(2001) ; vol.26,n°1(2002) ; vol.27,n°2(2003) ; vol.30,n°1(2006) ; index 1977-1997

  •  La Société des Dix a été fondée en 1935 par un groupe d’historiens québécois. Ses Cahiers des dix sont publiés depuis 1936 pour faire découvrir aux publics divers aspects de la mémoire et du patrimoine de l’Amérique française.

Les Cahiers des Dix. LES DIX. In : Québec. Les Presses de l’Université de Laval. 1936-1983
n°21(1956)  ; n°23(1958)-n°26(1961)  ; n°28(1963)-n°41(1976)

  •  Globe est la seule revue publiée en français qui propose une lecture à la fois interdisciplinaire et internationale de la société québécoise. La revue  présente à ses lecteurs, deux fois par an, un dossier qui traite de manière pluridisciplinaire une question touchant la culture et la société québécoise. Globe réunit des spécialistes venus de tous les savoirs liés aux sciences humaines et sociales interpellés par la perspective pluri ou interdisciplinaire.

Globe : Revue internationale d’études québécoises. MCGILL UNIVERSITY. QUEBEC STUDIES PROGRAMME. In : Montréal : Programme d’études sur le Québec, Université McGill. 1998-
vol.4, n°1-2(2001)

[14 juin 2013] 3e journée d’étude sur le projet patrimoine – Fonds Dubois

Source : Susan Finding – Blogs UP

Organisée par le MIMMOC et le CRIHAM, avec le soutien de l’Université de Poitiers, la MSHS Poitiers, le Conseil général de la Vienne.

Programme :

A LA MSHS :

  • 9h30 : Steven Pincus (Bradford Durfee Professor of History, Yale University) : The Fonds Dubois and the Fonds d’Alençon – two complementary collections

  • 10h30 : Carl Wennerlind (Associate Professor of History, Columbia University) : Scarcity or Abundance: The Role of Credit in Early Modern Capitalism

  • 11h 30 : Atelier de travail : projets et pistes

  • Présentation des outils de diffusion et des projets financés (ACI, CPER…) :

–   Carnet de recherche dédié

–   Site web hébergé par l’Univesité

–   ACI

–   Axe MSHS et CPER : Les humanités face à l’écrit

–   Exposition

AU FONDS ANCIEN DE LA BIBLIOTHEQUE DROIT-LETTRES :

  • 14h30 : Anne-Sophie Durozoy (Conservateur, Fonds ancien, SCD, Université de Poitiers) : Présentation d’ouvrages choisis du Fonds Dubois

  • Échanges et consultation d’ouvrages – ateliers thématiques

  • 16h30 : Synthèse et conclusion

Les périodiques du fonds spécialisé CRLA

CRLA
Source : Photothèque de la MSHS

Le Centre de Recherches Latino-Américaines (CRLA ) est une équipe de recherche de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM) dont les collections sont en accès libre au centre de documentation de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers (MSHS). Le fonds documentaire du CRLA est relatif à la littérature latino-américaine. Il constitue la base des archives littéraires latino-américaines avec plus de 5000 ouvrages et 73 titres de périodiques.

Nous avons établi un état des collections des périodiques en langue lusophone et espagnole. Nous les avons ensuite rangés par ordre alphabétique de titres, puis enregistrés à l’aide du logiciel Zotero dans une base de données. Zotero est un logiciel de gestion de références bibliographiques en ligne libre et gratuit. Il a permis de collecter et organiser une base en ligne des collections et de produire à partir de cette base une bibliographie complète. Ces éléments bibliographiques pourront ensuite être partagés et diffusés.

À ce travail qui met en avant les dates de début et de fin des collections, nous avons rajouté des informations qui viennent enrichir les notices : l’auteur, l’éditeur, la date de publication de la collection ou l’ISSN.

Ce fonds CRLA contient :

35 titres de langue espagnole :

Exemple :

  • Cahiers des amériques latines de l’ Institut des hautes études d’Amérique Latine (Paris)

Une référence des sciences humaines et sociales sur l’Amérique latine depuis la fin des années 1960.

  • Anales de literatura chilena de l’ Université catholique du Chili

Les principaux objectifs sont l’étude, la recherche, la diffusion et la préservation du patrimoine de la littérature chilienne. Destiné aux chercheurs, enseignants, écrivains ou tout autre lectorat intéressé par les questions liées au travail.

  • Boletín del Instituto caro y cuervo de l’Institut Caro y Cuervo de Bogota

Couvre les domaines de la linguistique et de la littérature, à la fois en espagnol et en langues amérindiennes. Son insistance sur l’évolution et le développement des traditions culturelles occidentales et américaines montre une vocation universelle.

38 titres de langue lusophone :

Ex :

  • Alfa de la Faculté de philosophie de Marilia au Brésil

Publication des oeuvres originales de professeurs et chercheurs des établissements d’enseignement et de recherche nationaux ou internationaux. L’objectif principal est de fournir un espace pour la diffusion des idées, des propositions et des résultats de recherche liés aux différentes perspectives théoriques et méthodologiques de l’étude des langues, à la fois au Brésil et à l’étranger.

  • Arquipélago de l’Université des Açores

Les thèmes portent principalement sur l’histoire de l’Atlantique et du Portugal.

  • Brotéria : revista contemporanea de cultura de l’Association culturelle et scientifique de Lisbonne

Il est particulièrement utile dans le domaine de la théologie, philosophie, littérature et histoire. Sa mission principale est d’étendre la compréhension de la religion chrétienne à toutes les sphères de la culture.

Les périodiques du fonds CRLA sont ainsi disponibles dans la bibliothèque de Zotero sous la forme d’une base de données, mais également sur un support papier.

[20-21 juin 2013] Aoristes & Parfaits – A travers les langues

aoristes

Salle de Conférences
MSHS – Bâtiment A5, Campus de l’Université de Poitiers

Programme :

  • Jeudi 20 juin 2013

Matin

9h00 – 9h30 : Accueil des participants

Séance 1 / Session 1. Présidence / Chair : Pierre-Don GIANCARLI

9h30 – 10h10 : Bridget DRINKA (University of Texas at San Antonio, USA), “The Interplay of Perfect and Aorist in the Medieval Romance Languages”
10h10 – 10h50 : Carl VETTERS (Université du Littoral, France), “Le passage de parfait à aoriste : le cas du passé composé français”
10h50 – 11h05 : Pause / Coffee break
11h05 – 11h45 : Denis APOTHELOZ & Matgorzata NOWAKOWSKA (Université de Lorraine, France / Pedagogical University of Krakow, Poland), “Les parfaits dits “d’expérience” et la distinction aoriste vs parfait”
11h45 – 12h25 : James WALKER (Université de Lyon 2, France)‘The present perfect has only gone and changed, hasn’t it?’ The Continuing Divergence of the Narrative Perfect”
12h25 – 14h30 : Repas / Lunch

Après-Midi

Séance 2 / Session 2. Présidence / Chair : Carl VETTERS

14h30 – 15h10 : Anu TREIKELDER (University of Tartu, Estonia), “Les problèmes de la discrimination contextuelle entre le parfait et l’aoriste : le cas du parfait “évidentiel” estonien”
15h10 – 15h50 : Claude DELMAS (Université de Paris 3, France), “‘UA’ tahitien et ses emplois étendus”
15h50 – 16h05 : Pause / Coffee Break
16h05 – 16h45 : Carlos HENDERSON (Lund University, Sweden), “Summary et Sequential Scanning in the Present Perfect and the Simple Past of Chilean and Uruguayan Dialects of Spanish”
16h45 – 17h25 : Margarita JARA YUPANQUI (University of Nevada, Las Vegas, USA), “The Present Perfect in Peruvian Spanish : an Analysis of Personal Experience Narratives”
19h45 : Dîner en centre-ville / Conference dinner in town

  • Vendredi 21 juin 2013

Matin

9h00 – 9h30 : Accueil des participants

Séance 3 / Session 3. Présidence / Chair : Bridget DRINKA

9h30 – 10h10 : Philippe BOURDIN (York University, Canada), “ “/Just V-ed/ and /have just V-en/: if Hot News or Recency don’t cut it, just what does?” ”
10h10 – 10h50 : Kristin Melum EIDE (Norwegian University of Science and Technology, Norway), “The Norwegian Present Perfect and the Simple Past : an “Immediate vs. Remote Past” Distinction”
10h50 – 11h05 : Pause / Coffee break
11h05 – 11h45 : Marie-Dominique JOFFRE (Université de Poitiers, France), “Aoriste et perfectum : l’ambivalence du parfait de l’indicatif passif  (et déponent) en latin”
11h45 – 12h25 : Pierre-Don GIANCARLI (Université de Poitiers, France), “Un aoriste et deux parfaits en corse”
12h25 – 14h30 : Repas / Lunch

Après-Midi

Séance 4 / Session 4. Présidence / Chair : Philippe BOURDIN

14h30 – 15h10 : Yuri YERASTOV (Kuztown University of Pennsylvania, USA), “Transitive BE Perfect in North America : a Corpus Study of Morphosyntactic Properties”
15h10 – 15h50 : Torsten MÜLLER (Ruhr-University Bochum, Germany), “The German Perfect and the Independent Participle Construction in Informal Spoken German”
15h50 – 16h05 : Pause / Coffee Break
16h05 – 16h45 : Gerhard SCHADEN, Ellen BRANDNER, Martin SALZMANN (Université de Lille 3, France / University of Konstanz, Germany / University of Leipzig, Germany), “German Double and Triple Compounds Perfects”
16h45 – 17h25 : Marc FRYD (Université de Poitiers, France), “Morphological and Semantic Variation in the English Verb Phrase : the Supercompound Perfect”
17h30 : Clôture des journées d’étude / Closing remarks

Retrouvez une version imprimable du programme

en cliquant ici :

[19 juin 2013] Soutenance de thèse d’Elisabeth BEYRIE-SOULASSOL

Elisabeth BEYRIE-SOULASSOL présentera ses travaux « La trilogie d’Abel Posse: Daimon, Los perros del paraiso, El largo atardecer del caminante. Une réécriture de l’Histoire » en vue du diplôme de docteur de l’Université de Poitiers.

Résumé :
En 1992, Abel Posse, diplomate et écrivain argentin publie El largo atardecer del caminante. Ce roman achève une sorte de trilogie de la Découverte commencée en 1978 avec Daimón et poursuivie en 1983 avec Los perros del paraíso. Réunis par la réécriture de l’Histoire, ces récits se présentent comme un seul Livre. Ces trois romans ont pour protagonistes des personnages mythiques de l’Histoire que l’auteur s’amuse à transformer dans le but de remettre en question l’écriture-même de l’Histoire et sa véracité.
Au moyen d’une écriture néo-baroque foisonnante, l’auteur nous entraîne dans un jeu littéraire qui se nourrit de stratégies intertextuelles et philosophiques. L’Histoire se fait prétexte et sa démythification sert de cadre à la désacralisation des personnages historiques. Les repères classiques du Bien et du Mal sont malmenés dans un voyage spiralaire qui entraîne le lecteur aux confins d’une néo-uchronie. La nouvelle écriture de l’Histoire à travers le roman devient un prétexte pour l’auteur de développer sa propre philosophie de la politique dans une Argentine qu’il dit malade. Il vient dans sa figure auctoriale à son chevet et se transforme lui-même en héros d’une nouvelle épopée.

Mots-clés : roman, histoire, temps, jeu, intertextualité, héros, démythification, désacralisation, baroque, philosophie.

Membres du jury :

  • Fernando MORENO   –   Professeur d’Université, Université de Poitiers (Directeur)
  • Nestor PONCE   –   Professeur d’Université, Université de Rennes 2 (Rapporteur)
  • Catherine HEYMANN   –   Professeure d’Université, Université de Toulouse 2 (Rapporteur)
  • Monica ZAPATA   –   Professeure d’Université, Université de Tours (Examinateur)
  • Cécile QUINTANA   –   Maître de Conférences-HDR, Université de Poitiers (Examinateur)

[14 mai 2013] Mastériales 2013 : Littératures et politique

littépo
Journée d’études organisée par les étudiants du master Littératures et politique
Mardi 14 mai 2013
Maison des Sciences de l’Homme et de la Société
5 rue Théodore Lefebvre – 86000 POITIERS

Programme :

  • Matinée

9h15. Raphaëlle Guidée et Michel Riaudel (Univ. de Poitiers, FoReLL B3, CRLA, directeurs du master) : Ouverture et accueil des participants
9h30 : Marie-Céleste de Gélis, “Les images entre forme et sens dans le Traité du Sublime.”

10h00 : Sonia Carré, “Poétisation de l’Histoire de Charles XII, Roi de Suède et de l’Histoire de l’empire de Russie de Voltaire. De la méthode expérimentale appliquée à l’Histoire au fatum littéraire.”

10h30 : débat
10h45 : pause

11h00 : Romarin Fourcassié, “Ce qu’ils appellent abîme et oubli : vies de sans-abris chez F. Bon et L. Mauvignier.”

11h30 : Marine Breillat, “Intimité et hypermodernité dans Samedi d’Ian McEwan.”

12h00 : débat
12H30 : déjeuner

  • Après-Midi

14h00 : James Weldon, “Deuil et exemplarité : la mort de l’enfant au XIXème siècle.”

14h30 : Anaïs Gonthier, “Les Bouts de Bois de Dieu d’Ousmane Sembene : une écriture, une quête d’elle-même.”

15H00 : pause
15h15 : Sébastien Chartre, “L’Apocalypse est du genre féminin : portrait de trois personnages féminins dans Apocalypse Bébé de Virginie Despentes.”

15h45 : Maëlle Mégret, “Figures et politisation de la femme violente.”

16h15 : débat et clôture de la journée.

Retrouvez une version imprimable du programme

en cliquant ici :

[14 mai 2013] Journée d’études internationale sur l’oeuvre de Roberto Bolaño

«Bolaño 60/10 : nuevas lecturas»
organisée par le CRLA-Archivos
Université de Poitiers
Mardi 14 mai 2013
MSHS, Salle Mélusine

Présentation

En novembre 2002, le CRLA-Archivos, organisa la première rencontre internationale dédiée à l’oeuvre de l’écrivain chilien Roberto Bolaño, qui est devenu, par la suite et incontestablement, l’une des figures majeures de la littérature mondiale. Les communications présentées à cette Journée furent plus tard publiées par le CRLA sous le titre Roberto Bolaño. Una literatura infinita, volume qui a obtenu un grand succès éditorial et qui depuis, fait partie de toute bibliographie critique sur l’oeuvre de l’écrivain.
L’intérêt éveillé par la poésie et les récits de Bolaño (décédé à Barcelone en 2003) a même grandi avec la parution de certains titres posthumes (La Universidad Desconocida, 2666, Los sinsabores del verdadero policía, par exemple) et la totalité de son oeuvre ne cesse d’être le sujet de commentaires critiques, thèses et articles dans le monde entier.
A l’occasion du soixantième anniversaire de sa naissance, et à dix années de sa mort, le CRLA-Archivos souhaite organiser donc une nouvelle Journée d’Étude Internationale autour de l’oeuvre de Roberto Bolaño —« Bolaño 60/10 : nuevas lecturas »—, en association avec d’autres institutions (parmi elles, l’Université Diego Portales au Chili, l’Université de Barcelone en Espagne et l’Université de Puebla au Mexique), qui à leur tour organiseront des journées similaires pendant l’année 2013, afin de célébrer mondialement la création singulière et foisonnante de cet auteur et de proposer des nouvelles perspectives d’étude d’un discours en constante transformation.

Le programme de la journée est disponible ici : PDF - 1.1 Mo

[17 mai 2013] Séminaire de littérature latino-américaine 2013 “La literatura : ¿un asunto de familia(s) ?” (coordonné par Cécile Quintana)

3ème séance – vendredi 17 mai 2013
MSHS, Salle Mélusine

Présentation

« La historia de las familias está en la base de toda la literatura » dice Carlos Fuentes en una entrevista de 2006 en el periódico Clarín con motivo de la publicación de su libro de cuentos Todas las familias felices (Alfaguara, 2006). A pesar del título, lo que parece convertirse en materia y material literarios, desde Homero y la tragedia griega, es la idea de conflicto más que la de felicidad, así como nos lo recuerda el crítico Robert Smadja : “La tragédie grecque, avec ses lignées familiales indissociables de la notion de destin, ses causes originelles, ses théories sur la descendance entière, ses oppositions, déterminismes, jeux de rappel ou de reviviscence qui insèrent les événements individuels dans une destinée familiale ou clanique dont ils reçoivent détermination et intelligibilité, semble s’imposer comme l’archétype de la littérature de la famille”. (Famille et littérature, Paris, Ed. Honoré Champion, 2005, p. 319) Esta cita podría servir de programa al seminario que se propone abarcar las potencialidades literarias del tema de la familia valiéndose de las distintas perspectivas que se han interesado en él como objeto de estudio (sociología, historia, derecho, antropología, psicología). La pregunta contiene otra implícita : ¿ América latina no es acaso esa gran familia cultural donde se ubica el quehacer literario que nos ocupa ? Y dentro de esta área cultural en que el tema de la familia se vincula al de la identidad colectiva, aparece la familia de los mismos escritores latinoamericanos a los que habría que estudiar desde la perspectiva de una conciencia nacional y transnacional para dar cuenta de su complejidad identitaria.

Intervenants

  • Marie-Agnès Palaisi-Robert (Université de Toulouse) : Les “autres” : paradigmes de la famille dans les romans de María Luisa Puga.
  • Iván Salinas (Maison des Langues de Poitiers / CRLA–Archivos) : “Entre putas te veas” : l’éducation familiale d’un écrivain fils d’une prostituée dans Canción de tumba (2012) de Julián Herbert.
  • Benoît Santini (Université du Littoral-Côte d’Opale) : Familia, yo te odio, familia, yo te quiero : la imagen de la familia en la escritura poética y narrativa de Raúl Zurita (Chile).
  • Emilie Delafosse (Université de Limoges) : La famille “désacralisée” dans Mi sagrada familia (selección de narrativa, 2004) coord. par Daisy Cué Fernández.
  • Cécile Marchand (Université Le Mans / CRLA–Archivos) : La casa de los espíritus de Isabel Allende.
  • Cécile Quintana (Université de Poitiers / CRLA–Archivos) : Del desprendimiento al despedazamiento familiar en El lenguaje del juego de Daniel Sada (México, 2012).
  • Cristina Dalmagro (Universidad Nacional de Córdoba) : Confluencias y divergencias. Las representaciones familiares en Solo los elefantes encuentran mandrágora, de Armonía Somers (Uruguay, 1986).

Langues médiévales ibériques. Domaines espagnol et portugais

Source : Brepols

Stéphane Boissellier, Bernard Darbord, Denis Menjot (avec la collaboration de Georges Martin, Jean-Pierre Molénat et Paul Teyssier)

Langues médiévales ibériques. Domaines espagnol et portugais

Turnhout (Belgique) : Brepols, 2013. – 540 p. (L’atelier du médiéviste – 12).

[4e de couv.] La Péninsule ibérique, qui est une unité géographique évidente (aux yeux des étrangers…), devient au Moyen Âge, une fois passée la phase d’unité wisigothique, une zone de particularismes politiques et de grande diversité culturelle. Cette complexité s’exprime particulièrement dans la variété des langues vulgaires.
Au sud, l’arabe joue un rôle notable dans la culture écrite – et c’est là une des principales originalités hispaniques par rapport au reste de l’Occident médiéval –, mais il voisine avec des dialectes romans dits « mozarabes », employés massivement dans la communication verbale. Au nord, la différenciation politique, entre le VIIIe et le XIIe siècle, renforce la diversification linguistique, avant que des processus d’expansion et de centralisation, entre le XIe et le XVe siècle, ne conduisent à la domination – au moins à l’écrit – des normes linguistiques castillane (dans le centre de la Péninsule) et galégo-portugaise (à l’ouest), aux dépens de dialectes qui leur sont de toute façon assez proches (léonais, navarrais, aragonais) et aussi aux dépens l’arabe. Enfin, à l’est, le catalan, qui franchit les Pyrénées, appartient aux langues d’oc, et les régions ibériques catalanophones, qui sont d’ailleurs d’une richesse documentaire sans pareille, ont une histoire très liée au monde Franc, depuis l’intervention carolingienne ; pour ces raisons, ce domaine linguistique est exclu de ce volume – comme le basque et l’arabe en tant que tel.
C’est de cette richesse que ce livre veut rendre compte. Sans être aussi précoce que les pour langues germaniques, l’emploi des langues vulgaires ibériques à l’écrit s’observe assez tôt, à partir du début et plus encore du milieu du XIIIe siècle, et surtout il devient rapidement massif, en complément du latin : il est donc essentiel, à qui veut étudier et comprendre l’histoire des populations médiévales de la Péninsule ibérique, d’accéder aux textes rédigés dans ces idiomes – d’autant plus que les écrits du bas Moyen Âge constituent, au moins autant qu’ailleurs, la plus grande masse de la documentation conservée. Dans ce but, le parcours proposé ici est triple :

  •   Les traductions en regard des textes originaux, avec leurs commentaires philologiques, permettent de s’initier rapidement aux règles linguistiques nécessaires à une lecture suivie.
  •   Le choix des documents, qui tente de refléter ce qui subsiste – et même ce qui a existé – des textes médiévaux, et leur classement en fonction des pratiques sociales et culturelles offrent un panorama complet et représentatif des registres de langues, depuis les plus modestes chartes de ventes jusqu’aux récits de fiction les plus élaborés.
  •   Les chapitres introductifs et les bibliographies de travail constituent un guide pour la recherche historique.

L’ouvrage peut donc être utilisé par l’étudiant et le chercheur comme un manuel et comme un instrument de travail (un « atelier », selon la philosophie de cette collection), mais il peut servir aussi de « cabinet de curiosités » où l’honnête homme découvrira des langues sonores et savoureuses, un art d’écrire, bref l’essence même d’une culture.

Stéphane Boissellier est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université de Poitiers. Bernard Darbord est professeur de langue et littérature espagnoles à l’Université Paris Ouest Nanterre. Denis Menjot est professeur d’histoire du Moyen Âge à l’Université Lyon 2.

Table des matières

Présentation de l’ouvrage

Chapitre premier. Les langues vulgaires, les pratiques d’écriture et leur cadre historique dans la Péninsule ibérique au Moyen Âge (par S. Boisselier, B. Darbord, D. Menjot)

I. Domaine castillan (BD)

II. Domaine portugais : L’usage des langues et les sources écrites (SB et BD)

Chapitre 2. Bibliographie générale et instruments de recherche

I. Domaine castillan (DM et BD)

II. Domaine portugais (SB)

Première Partie. Textes pragmatiques : écritures pour réglementer, gouverner et vivre en société

Introduction (SB)

Chapitre 3. Les écritures du commun : dire le monde matériel et prouver les droits (le lexique du “quotidien”)

Typologie et registres de langue (SB)

1. Charte notariée en castillan 1200 Palazuelos de la Sierra (BD)
2. Répartition de terres aux colons du groupe d’Alguazas dans le Repartimiento de Murcie (1266) (DM)
3. Une masse d’écrits très formalistes : les contrats agraires (Aboim 1284 et Almaziva 1312) (SB)
4. A la poursuites des esclaves maures et des serfs : formules notariales de procuration d’Alcobaça (ca. 1300) (SB)
5. La vie entre soi et la foi au quotidien : les statuts de la confrérie des éleveurs de Viana do Alentejo, 1319 (SB)
6. Contrat d’apprentissage à Saragosse (1325) (texte en aragonais) (DM)
7. L’univers domestique : dépenses des chanoines d’Evora (1340-41) (SB)
8. Testament d’Urraca Rodríguez (Valladolid, 1404) (DM)
9. Bail à ferme en Galice (7 avril 1433) (DM)
10. L’inventaire des biens mobiliers d’une église : “visitation” d’une commanderie d’un Ordre militaire, Mértola (1482) (SB)
11. Décrire l’espace agraire ou énoncer des droits? un terrier de la collégiale Saint Pierre de Torres Vedras (1484-1488) (SB)

Chapitre 4. Les écritures du pouvoir : la construction de la norme sociale

Typologie et registres de langue (SB)

12. Réglementation de l’artisanat dans le fuero de Baeza (XIIIe siècle) (DM)
13. Fuero juzgo, 1241 (GM)
14. Domination seigneuriale et dialogue social dans la colonisation : la formation d’une communauté d’habitants vue par sa charte de franchises (foral de Montoito, 1270) (SB)
15. Charte de peuplement accordée par Alphonse X au Puerto de Santa María (1281) (DM)
16. Constitution capitulaire de l’évêque de Burgos Alfonso de Hinojosa (1323) (DM)
17. Rapports d’autorité entre égaux : les “établissements” de l’Ordre militaire de Santiago au Portugal (1327) (SB)
18. Serment prêté par le roi de Navarre Philippe III devant les Cortès (1329) (texte en navarrais) (DM)
19. Confirmation d’un privilège royal accordé à l’évêché de Carthagène (1371) (DM)
20. Dire l’autorité : lois royales d’Alphonse III et d’Edouard (1273, 1346) (SB)
21. Fatwa du mufti d’Oran (début XVIe siècle), version aljamiada en caractères arabes (JPM)

Chapitre 5. Les écritures de la pratique gouvernementale, administrative et religieuse

Typologie et registres de langue (SB)

22. Tarif du portazgo de Sahagún au XIIIe siècle (DM)
23. Gouverner, c’est connaître : les enquêtes juridictionnelles d’Alphonse III (1259) (SB)
24. Du comptage des charrettes à la cour du prince : résolution des problèmes locaux de Bragança par les “chapitres spéciaux” aux Cortes (1331) (SB)
25. Charte des deux monedas octroyées par les Cortès à Alphonse XI (1349) (DM)
26. Témoignage isolé de l’encadrement religieux ordinaire, une notice d’administration du viatique à Coimbra (1369) (SB)
27. Comptabilités : extraits d’un rôle d’impôt direct de Séville de 1384 et registre comptable de paiements de la communauté juive de Tarazona de 1406-1407 (document aljamiado en romance aragonais et caractères hébraïques) (DM)
28. Ordonnance municipale de Ciudad Rodrigo (24 novembre 1441) (DM)
29. L’administration au village : extrait d’une législation municipale de Montemor-o-Novo (1443) (SB)
30. Gérer la croyance et la pratique : règlement de la cure de l’église paroissiale de Mértola (1482) (SB)

Deuxième Partie. Textes littéraires : écritures pour instruire, convaincre, distraire et témoigner

Introduction (SB)

Chapitre 6. Ecrire pour instruire : textes didactiques, moraux et savants

Typologie et registres de langue (SB)

31. Miracles de saint Dominique de Silos (DM)
32. Aly Aben Ragel, El libro complido en los iudizios de las estrellas (le Grand Livre des jugements des Etoiles) (1254) (BD)
33. Alphonse X, Setenario (1282-1284) (GM)
34. Théologie et morale en langue vulgaire : compendium du pénitentiel, dit “Livre des confessions” de Martín Pérez (SB)
35. Information juridique pour l’instruction du prince : un traité sur les degrés de parenté dans les “Ordonnances de D. Duarte” (1412-1426) (SB)
36. Au-delà du vade mecum du chrétien : une glose du “Notre Père” (ca 1418-1425) (SB)
37. Un prince moraliste : instructions de l’infant D. Duarte pour construire une sermon (1431) (SB)
38. Alfonso López de Valladolid, Regimiento contra la pestilencia (1437-1439) (DM)
39. Rodrigo Sánchez de Arévalo, Suma de la política (milieu XVe siècle) (DM)
40. Sermon de los siete pecados mortales (XVe siècle) (DM)

Chapitre 7. Ecrire pour faire mémoire : textes historiques et récit

Typologie et registres de langue (SB)

41. Estoria de España d’Alphonse X (1270), version “critique” (1282-1284) (GM)
42. Une écriture doublement “lapidaire” : inscriptions épigraphiques portugaises 1272-1340 (SB)
43. Raconter pour convaincre, l’hagiographie de la reine Isabelle (ca 1340) (SB)
44. Livre de la connaissance de tous les royaumes, terres et seigneuries qui sont de par le monde et des écus et armes qu’ils ont (dernier quart du XIVe siècle) (DM)
45. La mémoire des autres et la médisance : le roi Alphonse I dans les “Livres de lignages” nobiliaires (1340-1385, ca 1400) (SB)
46. Le souvenir des morts, obituaire de la collégiale Santa Marinha de Lisbonne (fin XIVe siècle) (SB)
47. Portraits des rois Pierre et Ferdinand dans des chroniques officielles (Fernão Lopes, ca 1430-1440) (SB)
49. Entre information et mémoire : un “routier” de la côte occidentale d’Afrique (ca 1485) (SB)

Chapitre 8. Ecrire pour distraire : poésie, narration et fiction (mester de jularía y mester de clerecía)

Typologie et registres de langue (BD)

50. A partir de 900, les Jarchas ou Kharjas (‘terminaisons’) (BD)
51. Gonzalo de Berceo, ” Le miracle du pauvre charitable” dans Los milagros de Nuestra Señora (BD)
52. Conte tiré du Sendebar (1253) (BD)
53. Cantigas galéo-portugaises, XIIIe siècle (PT)
54. La traduction d’un roman arthurien français, transposition ou adaptation? La Demanda do Santo Graal portugaise, XIIIe siècle (SB)
55. Libro del Caballero Zifar (1300) (BD)
56. Don Juan Manuel, El Conde Lucanor (1330-1335) : “De ce qu’il advint à celui qui voulait mettre ses amis à l’épreuve” (BD)
57. Poema de Alfonso onceno (1344-1348) (BD)
58. Epopée et concurrence mémorielle : la bataille du salado dans les “Livres de lignages” (ca 1380-1385) (SB)
59. La narration pieuse : le voyage dans l’au-delà dans le Conto de Amaro, fin XIVe siècle (?) (SB)
60. Jorge Manrique Coplas por la muerte de su padre (BD)
61. Romance de Diego Laynez (fin du XVe siècle ?) (GM)

Index des formes et des notions
Index bibliographique
Table des illustration et des crédits photographiques
Table des cartes
Tables des matières

La Licorne, n°103 (20 décembre 2012)

Source (image et contenu) : La Licorne
Source (image et contenu) : La Licorne

Dire le travail

Fiction et témoignage depuis 1980

Publié en ligne le 4 avril 2013

Etudes réunies et présentées par Stéphane BIKIALO et Jean-Paul Engélibert

Depuis les années quatre-vingt, la littérature a retrouvé un intérêt pour le travail qu’elle avait perdu depuis des décennies. Effet d’un « retour au réel » qui pousse les écrivains contemporains sur les voies du témoignage, de la mémoire, de l’enquête et de l’entretien : autant de pratiques qui suscitent des formes d’écriture autant qu’elles constituent des rapports au monde social. Aussi les œuvres qui en émergent n’ont-elles rien à voir avec une résurgence du naturalisme ou de l’engagement. Le monde des ouvriers, des employés et des cadres, observé, décrit, raconté ou fictionné pour lui-même, n’est pas un objet comme un autre, mais un de ceux qui ont le plus contribué à renouveler les formes narratives depuis trente ans en France et ailleurs dans le monde. Entre autres raisons parce que c’est un objet de langage : dans un monde où « l’entreprise » a imposé ses normes à la langue, le roman, comme la poésie, doit inventer les formes qui rendent toute sa puissance critique à la pensée.


  • Avertissements et préconisations aux chefs d’entreprises afin de les prémunir contre le ressentiment de leurs employés.  Par Lydie Salvayre
  • Avant-propos. Pourquoi «   dire le travail   ».  Par Stéphane BIKIALO et Jean-Paul Engélibert
  • Leslie Kaplan   : «   L’écrit-l’usine   : de l’expérience à la fiction   ».  Par Leslie Kaplan et Stéphane BIKIALO
  • Voix de bureau.  Par Joachim Séné
  • La sauvagerie du langage à l’œuvre.  Par Thierry Beinstingel

L’entreprise du réel

  • Petit boulot et sale boulot   : le travail précaire entre témoignage et fiction littéraire.  Par Corinne Grenouillet
  • Du sourire à l’aliénation, représentations du monde professionnel dans le roman engagé contemporain.  Par Sonya Florey
  • «   D’autres métiers que le mien   »   : l’écrivain face au travail de l’autre (Salvayre, Reinhardt, Carrère).  Par Fabien Gris
  • Parler, filmer, travailler. La voix, le regard et la main dans les Portraits d’Alain Cavalier.  Par Natacha Thiéry

La mémoire du monde ouvrier

  • Voix ouvrières en Franche-Comté Maurice Clavel ( Les Paroissiens de Palente , 1974) et Jean-Paul Goux ( Mémoires de l’Enclave , 1986).  Par Sylvain Dreyer
  • Tombeaux de la classe ouvrière   : Filippetti, Magloire, Sonnet.  Par Jean-Paul Engélibert
  • Filles d’ouvriers, regards sur la condition ouvrière dans quatre romans français et italiens contemporains.  Par Delphine Gachet

Le laboratoire de l’écriture

  • La formule «   Culture d’entreprise   »   : une fiction de l’entreprise.  Par Stéphane BIKIALO
  • Ouvriers vivants   : la langue en travail.  Par Isabelle Krzywkowski
  • Un sujet hanté par le travail (autour de Thierry Beinstingel, Retour aux mots sauvages , et de Nathalie Kuperman, Nous étions des êtres vivants ).  Par Béatrice Bloch
  • Du travail de la langue à la langue du travail (quelques facettes d’un discours contemporain sur la littérature).  Par Gilles Magniont

Comparaisons internationales
  • Le travail dans la littérature de témoignage d’Amérique Latine Regards de femmes.  Par Antoine Ventura
  • La transition du communisme au capitalisme libéral dans deux romans polonais contemporains.  Par Wiesław Kroker
  • Un chou-fleur au bureau. La représentation de l’espace professionnel dans quelques romans belges contemporains (Outers, Malinconi, Toussaint).  Par Judyta Zbierska-Moscicka
  • Le retour au réel, entre fiction et témoignage, dans la littérature italienne des 20 dernières années.  Par Claudio Panella