IGN – Le nouveau Géoportail en ligne

À l’occasion de ses 10 ans, découvrez le nouveau Géoportail avec une nouvelle interface, un accès facilité aux données et aux outils de création et de partage des cartes.

index

Le Géoportail, portail national de la connaissance du territoire mis en œuvre par l’IGN, a pour vocation de faciliter l’accès à l’information géographique de référence. Construit dans une logique d’ouverture et d’interopérabilité des données, il est régulièrement enrichi de nouvelles données publiques. Favorisant l’accès aux données géographiques au grand public depuis 2006, il est aujourd’hui une infrastructure complète qui propose ses services aux particuliers comme aux organismes publics et aux professionnels.

Mobile, tablette, ordinateur : la nouvelle interface du Géoportail s’adapte désormais à tous les usages. Les versions « simplifiée » et « avancée » ont été remplacées par un site unique qui conserve l’intégralité des fonctionnalités et la facilité d’utilisation de ces deux versions.

Par ailleurs l’accès aux données a été simplifié avec les fonds de carte les plus utiles séparés des données géographiques qui, elles, ont été regroupées sous différentes thématiques (agriculture, culture et patrimoine, développement durable et énergie, économie et emploi…). Les données anciennes (photographies aériennes, cartes de Cassini et cartes de l’état-major) ont été transférées au niveau de la rubrique remonter le temps du Géoportail.

Enfin, ces dernières évolutions facilitent également la création et le partage de vos cartes personnalisées que vous souhaitiez les transférer par courriel ou sur les réseaux sociaux ou même les intégrer à votre propre site web.

Le nouveau rapport de conjoncture de la Section 39 : Espaces, territoires et sociétés du CoNRS 2012-2016

Le Comité national de la recherche scientifique a pour mission statutaire de procéder à l’analyse de la conjoncture scientifique et de ses perspectives. Elle est l’instance la plus proche des activités scientifiques. Ce nouveau rapport de conjoncture de la section 39 : Espaces, territoires et sociétés, résultat d’une consultation très large des communautés scientifiques en géographie, se positionne comme un outil de référence dans le paysage de la recherche nationale. La Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers est rattachée à la section 39 en section principale. La section 39 est la structure de référence pour les chercheurs et les unités de ce domaine.

L’institut pilote de la section est l’Institut des sciences humaines et sociales.

Bonne lecture.

http://conrs39.free.fr/2016/docs/Rapport%20de%20conjoncture_section39.pdf

Vient de paraître : REMI, N°29 – Vol. 3 (2013)

Couverture vol. 29 / 3

Migrations de retour et de rapatriement

Sous la direction de Yann Scioldo-Zürcher et Marie-Antoinette Hily

Vient de paraître : Norois, N°228 (2013)

norois

La patrimonialisation des paysages de l’eau dans l’ouest de la France

Sous la direction de Régis Barraud, Claire Portal et Hervé Davodeau

Acquisitions du fonds MigrInter pour la fin de l’année 2013

Le laboratoire MigrInter a enrichi son fonds documentaire de vingt-cinq ouvrages et de dix nouveaux numéros de revues  pour la fin de l’année 2013.

Vous pouvez consulter la liste des nouveautés en cliquant ici : http://zapt3.staticworld.net/images/article/2013/02/pdf-logo-100025338-gallery.png

Pour tout information complémentaire, vous pouvez contacter le responsable du fonds MigrInter, Gilles Dubus.

[13 décembre 2013] Soutenance de thèse d’Hélène SIMON-LORIERE

Hélène SIMON-LORIERE

présentera publiquement sa thèse

CONDITIONS DE VIE ET PROJETS MIGRATOIRES

DES RÉFUGIÉS LIBÉRIENS À CONAKRY (GUINÉE) ET ACCRA (GHANA)

le 13 décembre 2013 à 14h

en salle Mélusine, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société

(MSHS) – campus universitaire de Poitiers

Son travail a été mené sous la direction de Véronique Lassailly-Jacob et Monique Bertrand. Le jury sera composé de :

  • Monique BERTRAND, Directrice de recherche, Institut de Recherche pour le Développement (IRD), Département Sociétés
  • Mohamed Kamel DORAÏ, Chargé de recherche, Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS)
  • Catherine FOURNET-GUÉRIN, Maître de Conférences Habilitée à Diriger des Recherches,Université de Reims Champagne Ardenne (rapporteur)
  • France GUÉRIN-PACE, Directrice de recherche, Institut National des Études Démographiques(INED)
  • Véronique LASSAILLY-JACOB, Professeur émérite, Université de Poitiers
  • Marc-Antoine PÉROUSE DE MONTCLOS, Professeur, Université Paris 8, Institut Français deGéopolitique (rapporteur)

Résumé : Cette thèse de géographie s’est intéressée à la situation en 2008-2009 des réfugiés libériens dans deux capitales d’Afrique de l’Ouest, Conakry en Guinée et Accra au Ghana. À l’issue du conflit au Libéria, elle pose la question de l’avenir de ces réfugiés urbains dans ces deux pays proches du Libéria où ils avaient trouvé refuge entre 1990 et 2003. Inscrite dans le champ des Forced Migration Studies, elle interroge leurs conditions de vie et leurs projets migratoires : comptaient-ils rentrer au Libéria, rester dans ces pays d’asile ou bien partir pour d’autres destinations ? Leurs expériences de migration forcée sont replacées dans les contextes du conflit libérien et de l’accueil dans ces deux pays, puis présentées par la restitution de leurs parcours d’exil dans les pays de la Mano River. À travers la répartition géographique de ces réfugiés libériens, marquée par l’absence de camp à Conakry et la présence de celui de Buduburam en périphérie d’Accra, et à travers leurs modes de subsistance pour survivre et s’organiser dans chaque capitale, les processus de reterritorialisation sont interrogés. Enfin, la trilogie des « solutions durables » proposée par le HCR – rapatriement volontaire, intégration locale, réinstallation – est revisitée au prisme des tactiques migratoires post-conflit de ces réfugiés.

Mots clés : réfugiés urbains, migrations forcées, conditions de vie, projets migratoires, tactiques, réseaux sociaux, diaspora, Afrique de l’Ouest, Libéria, Guinée, Ghana, Conakry, Accra

[11 décembre 2013] Soutenance de thèse de Vonnick RIBERAUD

Vonnick Ribéraud

présentera publiquement sa thèse

DEVENIR UN PROFESSIONNEL DE LA SOLIDARITE INTERNATIONALE :

DE L’APPRENTISSAGE DU METIER DE CHARGE DE PROJET A LA CONFIRMATION

A UN MILIEU PROFESSIONNEL SELECTIF

le 11 décembre 2013 à 14h

en salle des Actes, à l’Hôtel Fumé – UFR Sciences Humaines et Arts

 – Centre ville de Poitiers

 Son travail a été mené sous la direction de Laurent Willemez.

Résumé :

Cette thèse a pour objectif d’analyser le processus d’entrée ou de tentative d’entrée de jeunes adultes dans le milieu de la solidarité internationale et plus spécifiquement dans le métier de chargé de projets, ainsi que les raisons qui les poussent à s’orienter vers ce secteur. Dans cette recherche, il est à la fois question de leur socialisation au sein de formations, de leurs trajectoires biographiques et des parcours menant à leur insertion professionnelle mais aussi de la nature de leur engagement, de leur rapport au travail ainsi que de leur rapport “à l’autre lointain”.

Un travail d’enquête quantitatif et qualitatif a été réalisé auprès de l’ensemble des étudiants et des anciens étudiants d’une formation universitaire professionnalisante en sciences humaines de niveau II d’une ville importante de province.

Ce terrain principal a été complété par l’analyse de dispositifs permettant aux jeunes adultes de s’engager dans la solidarité internationale, d’offres d’emploi proposés par les associations de solidarité internationale, de la littérature grise et de discours de professionnels bien implantés dans ce milieu et intervenant, pour beaucoup, dans des formations préparant à ce métier. À l’aune de l’histoire et de la structuration du champ, du marché du travail et de la conception idéale des pratiques professionnelles, cette recherche montre comment la segmentation et la fermeture de ce milieu conduit, une part importante de la population étudiée, in fine, à un processus de désillusion, de désaffection puis de reclassement, ou d’ajustement.

Mots clés : Solidarité internationale, engagement, socialisation, formation, insertion professionnelle, rapport au travail, rapport à l’autre, désillusion, reclassement.

Abstract :

This thesis analyzes the process of entry, or attempt of entry, of the young adults in the field of the international solidarity and especially in projects officer occupation. This thesis explains the reasons which encourage them to turn towards to this sector. In this research it is at the same time question of their socialization in trainings, of their biographical trajectories, the itineraries leading to occupational integration. It is also about their commitment, their work relations, and their “other one distant” relationship. A quantitative and qualitative investigation was conducted with all students and ex-students of a level II humans sciences professionalizing university training, in an important French city. This important ground investigation was completed by the analysis of measures which enable young adults to invest themselves in the international solidarity, of job offers from international solidarity associations, of grey literature and of speeches from established professionals, most of them teaching in professionalizing university training. In the light of history and field’s organization, of labor market, and ideal conception of professional’s practices, this research shows how the segmentation and the selectivity of this environment lead the majority of studied population to disillusion process, disaffection, then finally, professional reassignment or adjustment.

Membres du jury :

  • Pascal DAUVIN   –   Maître de Conférences HDR, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines ((Rapporteur)
  • Henri ECKERT   –   Professeur d’Université, Université de Poitiers (Examinateur)
  • Anne-Catherine WAGNER   –   Professeure d’Université, Université de Paris I (Rapporteur)
  • Laurent WILLEMEZ   –   Professeure d’Université, Université de Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (Directeur de thèse)

[2 décembre 2013] Soutenance de thèse de Clara Rachel Eybalin CASSEUS

Le 02 décembre 2013 à 13 heures

salle Guillemet de l’Hôtel Fumé (Faculté des Sciences Humaines et Arts, Université de Poitiers – 8 rue Descartes),

Clara Rachel Eybalin CASSEUS

soutiendra sa thèse intitulée

LES MIGRANTS, ACTEURS TRANSNATIONAUX DU DEVELOPPEMENT :

Les associations haïtiennes en France et jamaïcaines au Royaume-Uni“.

Ce travail de recherche doctorale a été préparé sous la direction de Patrick Gonin, Catherine Wihtol de Wenden et Cédric Audebert.

Composition du Jury :

  • Cédric Audebert, géographe, Chargé de recherche au CNRS
  • Hervé Domenach, Professeur de démographie, Université de Provence (rapporteur)
  • Patrick Gonin, Professeur de géographie, Université de Poitiers
  • Danièle Joly, Professor of Sociology, University of Warwick
  • Françoise Lorcerie, politologue, Directrice de recherche au CNRS (rapporteur)
  • Emmanuel Ma Mung, géographe, Directeur de recherche au CNRS
  • Marc-Antoine Pérouse de Montclos, Professeur de sciences politiques, Université Paris 8
  • Catherine Wihtol De Wenden, politologue, directrice de recherche au CNRS

Résumé : Dans un contexte où l’importance croissante de la mondialisation des flux migratoires en provenance de la région caraïbéenne s’intensifie et se diversifie, une prise en compte plus détaillée de l’évolution des stratégies de migrants au sein des sociétés d’accueil et de leur impact socioéconomique et politique sur les sociétés de départ s’impose. Notre thèse déclinée en trois parties s’inscrit précisément dans une réflexion sur l’engagement associatif à distance du migrant-acteur haïtien et jamaïcain, dans un cadre institutionnel français pour l’un et britannique pour l’autre. Au cœur d’un dispositif qui lie responsables locaux du pays d’origine et élus de la société d’accueil mettant en interaction différentes formes d’intervention de l’État d’origine, comment donc ce dernier peut-il alors agir et avoir un rôle incitatif en favorisant la participation de cette communauté transnationale ou encore en coordonnant des actions des associations de migrants ? En quoi le cadre associatif transnational est-il favorable au développement dans le contexte haïtien/ jamaïcain ? En considérant l’émergence puis l’évolution du tissu associatif haïtien en terre française, et celles du tissu associatif jamaïcain en terre britannique, nous avons voulu chercher à comprendre les motivations derrière l’engagement de porter des projets de développement dans le pays d’origine. Notre travail de terrain,ainsi que notre dispositif méthodologique dans une approche de terrain multi-situé, nous a permis de mieux saisir les mécanismes de solidarité collective et de mise en commun de ressources pour absorber les risques.

Partant d’un fait observé, une dynamique associative, qui s’est amplifiée au lendemain du séisme en Haïti de janvier 2010, nous avons mis en évidence trois éléments-clés : la pertinence du sentiment d’appartenance au sein des associations de migrants, l’importance capitale du rapport que l’État d’origine entretient avec ses migrants et enfin l’évolution croissante, diversifiée et complexe d’une mobilisation associative tantôt par le bas (cas haïtien), tantôt par le haut (cas jamaïcain), au cœur d’une coopération de proximité. Le degré et la nature du transnationalisme associatif observé dans le cas haïtien et jamaïcain dépendent de ces trois aspects à partir desquels nous pouvons rendre compte de la viabilité d’un modèle interactif entre État et associations de migrants, celles-ci agissant en véritables acteurs dans un partenariat citoyen, de l’échelle transnationale à l’échelle locale, où s’inscrivent des projets de développement dans un cadre décentralisé dans une logique de coopération de proximité, tant en Jamaïque qu’en Haïti.

Mots clefs : Transnationalisme associatif, citoyenneté, association de migrants, Haïti, France, Jamaïque, Royaume-Uni,État diasporique, coopération de proximité, développement local, géographie politique

E-Migrinter, n°11 (2013)

Couv 2013 11

NUMERO 11 – 2013

Et l’immobilité dans la circulation ?


Dossier coordonné par Céline Bergeon, Françoise Dureau, Christophe Imbert, Guillaume Le Roux & David Lessault

le numéro complet à télécharger PDF

Textes issus des journées organisées par l’UMR Migrinter et l’axe MIT du CIST les 19 et 20 novembre 2012 à la MSHS de Poitiers.

Editorial

PDF Et l’immobilité dans la circulation ?
Céline Bergeon, Françoise Dureau, Christophe Imbert, Guillaume Le Roux & David Lessault

1ère partie : Exposés introductifs

pdf A l’origine de ces journées, une série d’interrogations sur les rapports entre mobilité et immobilité.
Françoise Dureau
PDF Les paradoxes de l’immobilité : réflexion sur la circulation à partir du projet ANR MEREV.
Christophe Imbert
PDF La «fabrique» des immobiles : une lecture critique à partir de travaux d’enquête menés à Dakar (Sénégal).
David Lessault
PDF Les rapports mobilité/immobilité dans le cas de situations résidentielles spécifiques. Retours sur recherche et perspectives.
Céline Bergeon

2ème partie : Circulations, immobilité et cohésion des groupes sociaux

PDF Situations sociospatiales héritées du temps de l’hacienda et mobilités/immobilités des paysanneries péruviennes.
Evelyne Mesclier
PDF Interroger l’immobilité. De la figure de Pénélope à celle de migrant pour toute une vie.
Florence Boyer
PDF Mobilité spatiale et ancrage local : une dynamique corrélative au maintien d’un groupe social malien (koroduga).
Laure Carbonnel

3ème partie : Circulations et immobilités négociées dans les familles

PDF Entre circulations individuelles et immobilités familiales : les élites napolitaines face au déclin.
Thomas Pfirsch
PDF Qui bouge qui reste dans le couple : les immobiles ne sont-ils pas les vrais mobiles ?
Nathalie Ortar
PDF Mobilité des enfants et des jeunes sous conditions d’immobilité ? Ce que circuler signifie.
Sandrine Depeau

4ème partie : Circulations et périodes d’immobilité forcée

pdf Mobilité et immobilité dans le cadre du placement des adolescents, des usages de l’espace en tension.
Fleur Guy
PDF Enfermement et mobilités : les détenus et leurs proches à l’épreuve de l’incarcération.
Lucie Bony
PDF Enfermer pour faire circuler, faire circuler pour enfermer. Les centres de rétention pour étrangers en Roumanie.
Bénédicte Michalon

5ème partie : Caractérisation des situations d’immobilité : réflexions méthodologiques

pdf Éléments pour une typologie des pratiques plurirésidentielles et d’un habiter multilocal.
Cédric Duchene-Lacroix
pdf Réflexions sur quelques méthodes quantitatives de collecte et d’analyse de la mobilité et de l’immobilité : de l’individu au groupe social. Guillaume Le Roux
Synthèse des débats
PDF Céline Bergeon, Françoise Dureau, Christophe Imbert, Guillaume Le Roux & David Lessault

Vie du labo

PDF « Migrants malgré eux », séminaire « doctorants-chercheurs », Migrinter, Poitiers, le 5 décembre 2012.
Eleonora Guadagno, Véronique Lassailly-Jacob & Hélène Simon-Lorière
PDF « Du consulat des réfugiés à l’administration des demandeurs d’asile : la fabrique des réfugiés à l’Ofpra (1952-1992) », Thèse soutenue le 21 décembre à l’Université de Poitiers.
Karen Akoka
PDF « Migration et changement climatique en zone de montagne », deuxième atelier de recherche de l’Institut de Géographie de Neuchâtel (Suisse), les 28 & 29 mai 2013.
Eleonora Guadagno & Raoul Kaenzig

Notes de lecture

PDF Audebert, Cédric (2012) La diaspora haïtienne. Territoires migratoires et réseaux transnationaux, Rennes, Presse Universitaire de Rennes, 198 p. (Géographie sociale).
Marine Bertrand

Vient de paraître : « Les îles de la Caraïbe : enjeux et perspectives » / Michel Desse

9782336291307j

Michel Desse est Professeur de Géographie à l’Université de Poitiers. Il dirige le laboratoire Ruralités. Il a co-écrit La Caraïbe, données environnementales et Les littoraux antillais : des enjeux de l’aménagement à la gestion durable. Ses travaux portent sur l’évolution socio-économique des îles ainsi que sur les modes d’utilisation et de gestion des littoraux de la Caraïbe, thème de son habilitation à diriger des recherches.

24 x 32 cm / Broché / 300 pages / L’Harmattan / ISBN : 978-2-33629-130-7

[4e de couv.]

Destinations touristiques, croisières de luxe, paradis fiscaux : zones grises de la crise financière, manifestations contre la vie chère et tremblement de terre le plus meurtrier de l’histoire ; les îles de la Caraïbe qui occupent une part importante de l’actualité, restent largement méconnues. L’objectif de cet ouvrage est d’aborder ces îles, en dresser un diagnostic, à des échelles différentes et sur le temps long afin de comprendre les dynamiques contemporaines et les capacités insulaires à s’adapter voire à dépasser les crises. Sur ces espaces parfois étroits, données environnementales, sociales, économiques et géostratégiques se chevauchent, nécessitant leur prise en compte pour un développement durable et équilibré.

L’ouvrage est structuré en quatre parties. La première interroge l’hypothétique unité de la Caraïbe. La diversité des histoires politiques, des alliances, des ancrages aux Etats-Unis ou à l’Union Européenne composent une mosaïque insulaire où chaque territoire connaît une évolution originale. Cette diversité se retrouve aussi à toutes les échelles des données environnementales, diversité des Petites et des Grandes Antilles, des îles volcaniques ou calcaires, des côtes-au-vent ou sous-le-vent. La seconde partie s’intéresse aux dynamiques fédératrices, les principes d’une histoire coloniale commune, d’une culture et d’une identité créole partagée, la dépendance et l’influence des diasporas qui constituent une autre Caraïbe aspatiale. Le troisième chapitre présente l’originalité de ces économies insulaires qui ont largement fait l’impasse de la révolution industrielle, passant directement d’économies coloniales à large base agricole à des économies tertiaires. Les choix économiques sont divers, poursuite de l’agriculture d’exportation et tourisme, primauté au développement touristique, utilisation du large spectre de la déréglementation pour devenir des plaques tournantes du commerce, de la finance, des sièges d’entreprises ou des compagnies maritimes internationales. Enfin la quatrième partie aborde la nécessité de conduire des politiques publique de développement durable. Les fortes densités, les déséquilibres spatiaux entraînant la congestion urbaine et économique s’oppose à la richesse des écosystèmes et leur fragilité. Les risques environnementaux, sismiques, cycloniques laissent présager des menaces qui doivent aussi être prises en compte.

La tragédie malienne

Source (image et contenu) : MigrInter

Coordonné par Patrick Gonin, Nathalie Kotlok et Marc-Antoine Pérouse de Montclos

La tragédie malienne

Paris: Vendémiaire Editions, 2013, 352 p. (Géographies)

Présentation éditeur :

Depuis juillet, la France se désengage militairement du Mali après une opération de plusieurs mois, mais pour autant le Mali est-il réellement revenu à une situation de stabilité ? Sur le terrain, certes, la menace djihadiste semble contenue, et l’élection présidentielle a pu avoir lieu dans des conditions qui ont satisfait les observateurs internationaux. Pour autant, le pays est-il vraiment sur le chemin de la reconstruction ?

Ramener la tragédie malienne à la montée en puissance de l’islam radical dans cette zone de turbulences qui va de la Somalie à la Mauritanie et de la mer Rouge à l’océan Atlantique serait réducteur. Une lecture purement internationale de la crise peut s’avérer trompeuse : le Mali est en réalité confronté à de graves défis intérieurs que pas un de ses gouvernements n’est jusqu’alors parvenu à résoudre.

C’est à l’analyse de ces dysfonctionnements internes, sur la longue durée, que cet ouvrage est consacré. Bien au-delà de l’actualité immédiate.

Table des Matières

  • Dans l’œil du cyclone : une lecture internationale
    • Marc-Antoine Pérouse de Montclos
  • Du Haut-Fleuve au Mali indépendant : genèse d’un État, 1855-1960
    • Francis Simonis
  • Le Mali postcolonial : perspectives politiques
    • Clemens Zobel
  • Y a-t-il un gouvernement légitime au Mali ?
    • Naffet Keita
  • Un État faible, des territoires en devenir
    • Stéphanie Lima
  • Des Touareg en rébellion
    • André Bourgeot
  • Un pays musulman en quête d’État-nation
    • Gilles Holder
  • L’ethnie : fantasme occidental et réalités culturelles
    • Anne Doquet
  • Récit national et recours au passé : à chacun son Mali
    • Francis Simonis
  • Maliens de l’étranger
    • Patrick Gonin, Nathalie Kotlok
  • Émigration et démocratisation
    • Lisa Chauvet, Flore Gubert, Sandrine Mesplé-Somps
  • Quelle économie pour sortir de la pauvreté ?
    •  Jean-Etienne Bidou, Isabelle Droy
  • Population et sécurité alimentaire : le Mali peut-il se suffire à lui-même ?
    • Jean-Etienne Bidou, Pierre Janin
  • Le Mali dans le monde
    • Patrick Gonin, Nathalie Kotlok, Stéphanie Lima

Notice catalographique :

La tragédie malienne / sous la direction de Patrick Gonin, Nathalie Kotlok et Marc-Antoine Pérouse de Montclos. — Paris : Vendémiaire Editions, 2013. — 343 p. — (Géographies)
ISBN 978-2-36358-106-8

Acquisitions du fonds MigrInter pour le second semestre 2013

Le laboratoire MigrInter a enrichi son fonds documentaire de trente et un ouvrages et de dix nouveaux numéros de revues  pour le second semestre 2013.

Vous pouvez consulter la liste des nouveautés en cliquant ici : http://zapt3.staticworld.net/images/article/2013/02/pdf-logo-100025338-gallery.png

Pour tout information complémentaire, vous pouvez contacter le responsable du fonds MigrInter, Gilles Dubus.

[6 juin 2013] Conférence « Migration in Europe, Europe and Migration »

Source : MediHAL Migrinter
Source photo : MediHAL Migrinter

Salle de conférence de la MSHS
Le 6 juin 2013
De 9h30 à 16h00

Dans le cadre de la rencontre annuelle du réseau IRUN, une dizaine de doctorant(e)s venant de Cracovie (PL), Nimègue (NL), Duissbour-Essen (DE) et Poitiers présenteront des posters sur leurs travaux.
De nature pluridisciplinaire & internationale, cette conférence permettra de confronter et comparer les perspectives de ces jeunes chercheurs géographes, linguistes, sociologues ou économistes!
Doctorants, étudiants, vous êtes invités à assister à ces présentations & à participer aux débats!
Pour tout renseignement, contactez : irunmeeting2013@univ-poitiers.fr

[31 mai 2013] Journée d’étude « Minorités en Europe : langue, espace, ancrage »

  • Résumé

Cette journée d’étude sur les « Minorités en Europe » s’inscrit dans les travaux des axes culturel et politique du laboratoire MIMMOC de l’université de Poitiers dont l’objectif est d’explorer les questions de « Mémoire, identités et marginalités au sein du monde occidental contemporain » (EA 3812). Elle est organisée en collaboration avec le Centre européen d’études slaves afin d’élargir la thématique concernée à l’ensemble de l’espace européen et notamment à l’Europe de l’Est.

  • Présentation

Intitulée « Langue, espace, ancrage », cette journée fait suite à une première manifestation organisée en juin 2012 autour de la question des minorités nationales sur le sol européen.
Elle se propose d’explorer cette fois la question des traces visibles de la présence des minorités sur le territoire européen, articulant ainsi l’élément culturel et l’ancrage territorial.
Cette journée permettra de préciser – d’un point de vue historique, géographique, anthropologique, linguistique et plus largement culturel –  l’origine, la nature et l’évolution des toponymes et des chronotopes sur le sol européen. On entend ici le terme ‘chronotope’ au sens de Bakhtine : étudier un chronotope ne signifie pas décrire le temps et l’espace uniquement, cela impose de prêter également attention au devenir humain et donc à l’ancrage territorial de données linguistiques et culturelles.
La journée d’étude organisée par l’équipe de recherche du MIMMOC et du CEES s’adresse à ses membres ainsi qu’aux étudiants du master de recherche Cultures et Sociétés étrangères de la Faculté des Lettres et des Langues de Poitiers et à tout public intéressé par la question.

Source : MIMMOC

Elle aura lieu le Vendredi 31 mai 2013, Salle Mélusine – M.S.H.S. – Bâtiment A5, 5, rue Théodore Lefebvre, 86000 POITIERS.

  • Programme

–  9h00 : Accueil des participants

1ère partie : langue(s), mémoire(s), ancrage(s) – Modération : Hélène Yèche

–  9h30 : Conférence d’ouverture : Roland Marti, Université de la Sarre : « L’ossuaire des Slaves » : Les traces de la Slavia (submersa) en Allemagne
–  10h30 : Vasileios Pnevmatikakis, Doctorant, Institut Français de Géopolitique, Paris VIII : Le cimetière russe de Sainte‐Geneviève‐des‐Bois : un coin de la Sainte Russie
–  11h15 : Selena Stanković, Faculté de Philosophie de l’Université de Niš : L’emploi des noms de lieux du Kosovo‐Metohija en langue française depuis la fin du XXe siècle

–  12h‐14h : Pause déjeuner

2ème partie : langue(s), minorité(s), identité(s) – Modération : Sanja Boskovic

–  14h : Ivana Janjić, University of Novi Sad ‐ Serbia : Minority Languages of Vojvodina : la province de Voïvodine, modèle d’intercommunication ?
–  14h45 : Natalia Belova, Université de Poitiers : Langues minoritaires en Russie actuelle : une crise sans issue ?
–  15h45 Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers : La Pologne actuelle, terre de métissage ?

Fin des débats et conclusion de la journée vers 17h

Retrouvez ici une version imprimable du programme : 

Les périodiques du fonds spécialisé de l’IEAQ

L’Institut d’Études Acadiennes et Québécoises (IEAQ) est une structure de recherche hébergé à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) de Poitiers. L’IEAQ est l’un des membres du réseau des 18 centres d’études canadiennes de l’Association Française d’Études Canadiennes (AFEC).
Accessible au sein du Centre de documentation de la MSHS, le fonds IEAQ est la plus importante collection consacrée à l’Acadie en Europe. Il regroupe plus de 5 000 ouvrages et une cinquantaine de titres de périodiques. Les domaines qu’il couvre concernent l’histoire, la société, ainsi que la littérature acadienne et québécoise.

Nous avons réalisé un état de collection des périodiques afin de réorganiser les titres par ordre alphabétique. Puis, à l’aide du logiciel Zotero, nous avons construit une base de données en ligne et sur support papier des titres de périodiques, enrichie avec des informations sur l’auteur, l’éditeur, l’ISSN, l’URL de la revue ou la date de publication.

DSCN2308
Source : Photothèque de la MSHS

Exemple de titres + les notices :

  • La revue Voix et Images publie trois numéros par année qui comprennent des analyses approfondies et variées sur la littérature québécoise, des textes inédits et des entrevues avec des écrivains ainsi que des chroniques sur l’actualité.

Voix et images. DIR. DION ROBERT. In : Montréal  : Les Presses de l’Université de Québec. 1975-2012
vol.1,n°1(1975)-n°3(1976) ; vol.2,n°2(1976)-n°3(1977) ; vol.3,n°2(1977)-n°3(1978) ; vol.4,n°2(1978)-n°3(1979) ; vol.5,n°1(1979)-n°2(1980) ; vol.11,n°1(1985)-n°3(1986)-vol.22,n°1(1996)-n°3(1997) ; vol.23,n°1(1997)-n°2(1998) ; vol.29,n°3(2004)

Revue d’histoire de l’Amérique française. INSTITUT D’HISTOIRE DE L’AMÉRIQUE FRANÇAISE. In : Montréal : Institut d’histoire de l’Amérique française. 1947-
vol.3,n°1-3(1949) ; vol.35,n°1(1981)-vol.51,n°3(1998) ; index des volumes 31-40(1977-1987)

  •  La revue Anthropologie et Sociétés créée en 1977 vise à diffuser la recherche anthropologique effectuée par les chercheurs dans tous les champs de la discipline et dans tous les courants.

Anthropologie et sociétés. UNIVERSITÉ LAVAL. DÉPARTEMENT D’ANTHROPOLOGIE. In : Québec : Université Laval. 1977-
vol.2,n°2(1978) ; vol.3,n°2-3(1979) ; vol.4,n°2(1980) ; vol.5,n°1-3(1981) ; vol.6,n°1-2(1982)-vol.7,n°1-2(1983) ; vol.8,n°3(1984) ; vol.9,n°1-3(1985)-vol.11,n°1-3(1987) ; vol.12,n°3(1988) ; vol.13,n°2(1989) ; vol.14,n°2(1990) ; vol.16,n°1-2(1992) ; vol.17,n°1-3(1993)-vol.22,n°1-3(1998) ; vol.23,n°1-2(1999) ; vol.24,n°1(2000) ; vol.25,n°1-2(2001) ; vol.26,n°1(2002) ; vol.27,n°2(2003) ; vol.30,n°1(2006) ; index 1977-1997

  •  La Société des Dix a été fondée en 1935 par un groupe d’historiens québécois. Ses Cahiers des dix sont publiés depuis 1936 pour faire découvrir aux publics divers aspects de la mémoire et du patrimoine de l’Amérique française.

Les Cahiers des Dix. LES DIX. In : Québec. Les Presses de l’Université de Laval. 1936-1983
n°21(1956)  ; n°23(1958)-n°26(1961)  ; n°28(1963)-n°41(1976)

  •  Globe est la seule revue publiée en français qui propose une lecture à la fois interdisciplinaire et internationale de la société québécoise. La revue  présente à ses lecteurs, deux fois par an, un dossier qui traite de manière pluridisciplinaire une question touchant la culture et la société québécoise. Globe réunit des spécialistes venus de tous les savoirs liés aux sciences humaines et sociales interpellés par la perspective pluri ou interdisciplinaire.

Globe : Revue internationale d’études québécoises. MCGILL UNIVERSITY. QUEBEC STUDIES PROGRAMME. In : Montréal : Programme d’études sur le Québec, Université McGill. 1998-
vol.4, n°1-2(2001)