[11 avril 2014] 4e journée d’étude sur le projet patrimoine – Fonds Dubois

Dans le cadre d’une ACI Université de Poitiers et de l’axe Humanités de la MSHS de Poitiers

4e Journée d’études Patrimoine : Fonds Dubois

(English version here)

(MIMMOC – CRIHAM) 

MSHS Poitiers et

Bibliothèque universitaire Droit-Lettres, Poitiers 

le 11 avril 2014 

 

Source : Susan Finding
Source : Susan Finding

 

MSHS : 10h – 12h30

  • Myriam-Isabelle Ducrocq (Paris Ouest Nanterre) : «  Les héritages intellectuels de James Harrington dans la pensée politique européenne »

  •  Pierre Le Masne (Poitiers) : « La physiocratie et l’économie politique anglaise : pistes de recherche sur des influences croisées »

11h – 11h15 : Pause

12h30 – 14h15 : Déjeuner

14h15 Hall d’entrée, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres

  • Anne-Sophie Traineau-Durozoy (Conservatrice Fonds ancien, SCD Université Poitiers) et Nathalie Bremand (Responsable BU Michel Foucault – SHA et Moyen Age) : « Sociétés réelles, sociétés rêvées : une histoire de l’utopie : – autour de l’exposition et de la Bibliothéque virtuelle des premiers socialismes »

16h00 Fonds ancien, SCD, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres :

  • Atelier de travail autour des projets « Patrimoine Fonds Dubois » (programmes de recherche, bibliothèque virtuelle, expositions, collaborations).

Contacts: Susan Finding, Marie-Christine Mérine (Secrétariat (MIMMOC)

[17 juin 2013] Journée d’études « Du terrain en thèse. Découvrir de nouveaux objets, interroger les méthodes »

Organisée par les doctorants et les post-doctorants du laboratoire GRESCO
MSHS – Salle Mélusine

http://gresco.labo.univ-poitiers.fr/sites/gresco.labo.univ-poitiers.fr/squelettes/css-specifique/images/bandeau.jpg
Source : GRESCO

Programme :

9h30 – 12h30 : La normalisation des corps. Impositions, appropriations et subversions – Discutant : Ludovic Gaussot

  • Colette Le Petitcorps : La construction du corps dans l’expérience domestique en migration : un enjeu de rapport de domesticité employeuse/employée.
  • Fabienne Montmasson-Michel : Le corps dans le langage: un impensé de la socialisation langagière de la petite enfance scolarisée.
  • Sabine Lambert : Un corps à soi : l’avortement comme réappropriation de son corps.

14h00-17h00 : Observer à l’hôpital de l’entrée sur le terrain aux enjeux de la restitution – Discutante : Hélène Stevens

  • Fanny Thomas : Observer pour négocier son terrain : rompre avec les représentations sociales que les administrateurs des hôpitaux et les professeurs des universités praticiens hospitaliers en médecine se font du sociologue.
  • Emmanuelle Zolesio : Observer et écrire sur le bloc opératoire après Jean Peneff. De la présence de l’enquêtrice sur le terrain au compte-rendu d’observation.

Retrouvez ici une version imprimable du programme :

[6 juin 2013] Conférence « Migration in Europe, Europe and Migration »

Source : MediHAL Migrinter
Source photo : MediHAL Migrinter

Salle de conférence de la MSHS
Le 6 juin 2013
De 9h30 à 16h00

Dans le cadre de la rencontre annuelle du réseau IRUN, une dizaine de doctorant(e)s venant de Cracovie (PL), Nimègue (NL), Duissbour-Essen (DE) et Poitiers présenteront des posters sur leurs travaux.
De nature pluridisciplinaire & internationale, cette conférence permettra de confronter et comparer les perspectives de ces jeunes chercheurs géographes, linguistes, sociologues ou économistes!
Doctorants, étudiants, vous êtes invités à assister à ces présentations & à participer aux débats!
Pour tout renseignement, contactez : irunmeeting2013@univ-poitiers.fr

[27-29 mai 2013] La réception de la langue et de la culture françaises dans les pays d’Europe de l’Est

journée mimmoc

Ateliers de travail et Table ronde organisés par le MIMMOC.
MSHS, 5 rue Théodore Lefebvre, 86000
Poitiers, Salle Mélusine et Gargantua

Programme

  • Lundi 27 mai 2013 (MSHS, Salle Mélusine)

–   9h : Ouverture des Ateliers de travail

–   9h15 – 12h30 (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky (Russie)
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław (Pologne)
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław (Pologne)
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad (Serbie)
  • Selena Stankovic, Université de Nis (Serbie)
  • Vesna Simovic, Université de Nis (Serbie)
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka (Bosnie-Herzégovine)
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier I :

Récupération du matériel de l’enquête et la constitution des groupes de travail selon la langue / le pays slave participant au Campus Européen d’été en juillet 2012 :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław), des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague) de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Analyse des données et les premières systématisations selon les champs thématiques du questionnaire.

–   (10h15 – 10h30 Pause café)

–   (12h30-14h : Pause déjeuner)

–   14h – 17h  (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier II:

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Traitement et analyses approfondies des données selon les thématiques du questionnaire (40 questions concernant la réception de la langue et culture françaises, l’enseignement du français dans les écoles et aux établissements de l’enseignement supérieur) ; travail organisé dans chaque groupe constitué et accompagné des statistiques nationaux des pays slaves concernés.

–   (15h30 – 15h45 Pause café)

–   17h clôture de la journée

  • Mardi 28 mai 2013 (MSHS, Salle Mélusine)

–   9h-9h15 : Résumé des données des Ateliers I et II

–   9h15 – 12h30 (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers)

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier III :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Systématisation des résultats obtenus des analyses précédentes ; créations des tableaux indicateurs concernant la principale question : la réception de la langue et culture françaises dans les pays slaves : Russie, Serbie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Macédoine ; créations des tableaux indicateurs concernant l’enseignement du français (selon les pays), statistiques, évolutions et perspectives.

–   (10h15 – 10h30 Pause café)

–   (12h30-14h : Pause déjeuner)

–   14h-17h (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier IV :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Récupération des données par pays et analyse globale des données : les points communs, les points de différences selon les pays ; analyse des difficultés/spécificités concernant l’enseignement du français dans les pays slaves, l’avenir de l’enseignement du français ; conclusion sur la question de la réception de la culture française : la place de la littérature française, du cinéma français, etc. chez le public étudiant ; la coopération interuniversitaire, les programmes européens (Erasmus, Erasmus Mundus) et la mobilité des étudiants et des enseignants, leurs rôles dans le développement de la francophonie ; traduction et édition des auteurs français, etc.

–   (15h30 – 15h45 Pause café)

–   17h clôture de la journée

  • Mercredi 29 mai 2013 (MSHS, Salle Gargantua)

–   9h-9h15 : Ouverture de la Table ronde par Susan Finding directrice du laboratoire MIMMOC EA3812

–   9h15 – 12h30 (Modérateurs : Witold Ucherek, (Université de Wrocław) puis Dragana Lukajic, (Université de Banja Luka))

–   9h15-9h45 Christina Kossogorova, (Université d’Iaroslavl) : « L’enseignement du français à l’Université d’Iaroslavl – Ouchinsky »

–   9h45-10h15 Dragana Lukajic, (Université de Banja Luka) : « La récente création de la chaire française à l’Université de Banja Luka »

–   10h15-10h45 Ivana Janjic, (Université de Novi Sad), « L’aperçu historique du département des langues romanes à l’Université de Novi Sad »

–   (10h45-11h : Pause café)

–   11h-11h30 Selena Stankovic et Vesna Simovic (Université de Nis) : « L’enseignement de la langue française à l’Université de Nis »

–   11h30-12h Witold Ucherek, (Université de Wrocław), « L’état de l’enseignement du français à l’Université de Wrocław »

–   12h- 12h30 Justyna Bajda, (Université de Wrocław), « L’influence de la culture française sur la culture polonaise de la fin du XIXe siècle »

–   (12h30-14h Pause déjeuner)

–   14h – 17h : Table ronde (Modératrices : Justyna Bajda (Université de Wrocław) et Christina Kossogorova (Université d’Iaroslavl))

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Présentation des résultats obtenus à partir des analyses des données du questionnaire selon les pays : Russie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Slovénie, Macédoine, Croatie. Comparaison et analyse des résultats. Réflexions et études sur l’évolution et l’avenir de la réception de la langue et de la culture françaises dans les pays de l’Europe de l’Est. Préparation du numéro de la Revue du CEES où seront publiés les résultats de l’enquête et des Ateliers et de la Table ronde sur « La réception de la langue et de la culture françaises dans les pays de l’Europe de l’Est ». Réflexions sur les thématiques des futurs rencontres scientifiques et campus d’été dans le domaine de la francophonie et des langues slaves.

–   (15h45-16h pause café)

–   16h-17h : Discussion et clôture des Ateliers de travail et de la Table ronde

Retrouvez une version imprimable du programme en cliquant ici :  

[23 mai 2013] TICE Déj’ consacré à la valorisation des travaux d’étudiants

http://blogs.univ-poitiers.fr/tice/files/2013/04/Fotolia_1566555_M.jpg
Source : UPTice

La problématique des archives ouvertes est d’une grande actualité, notamment pour valoriser des productions scientifiques qui ne répondent pas aux exigences des circuits éditoriaux traditionnels.
A titre souvent individuel, bien des chercheurs de l’Université de Poitiers diffusent déjà leurs travaux au travers d’archives ouvertes.
Notre établissement a engagé une réflexion plus collective pour élaborer et mettre en oeuvre une politique éditoriale qui repose sur ces dispositifs.

Un premier projet (UPthèses), réalisé dans le cadre d’une collaboration entre le service commun de documentation, I-médias et l’ensemble des services dédiés à la recherche, a permis de mettre en place le dépôt légal électronique des thèses soutenues dans l’établissement.
Un deuxième projet (UPétille), conçu et réalisé par les mêmes équipes avec la participation de plusieurs départements de formation, est désormais opérationnel.
Il concerne la mise en ligne des travaux des étudiants (mémoires de master, thèses d’exercice … ).

Le 20ème TICE Déj sera consacré à ces deux projets et aux questions qu’ils soulèvent.

Il aura lieu jeudi 23 mai de 9h à 10h15 dans les locaux d’I-médias.

Plus d’informations et inscription en cliquant sur ce lien.

[14 juin 2013] 3e journée d’étude sur le projet patrimoine – Fonds Dubois

Source : Susan Finding – Blogs UP

Organisée par le MIMMOC et le CRIHAM, avec le soutien de l’Université de Poitiers, la MSHS Poitiers, le Conseil général de la Vienne.

Programme :

A LA MSHS :

  • 9h30 : Steven Pincus (Bradford Durfee Professor of History, Yale University) : The Fonds Dubois and the Fonds d’Alençon – two complementary collections

  • 10h30 : Carl Wennerlind (Associate Professor of History, Columbia University) : Scarcity or Abundance: The Role of Credit in Early Modern Capitalism

  • 11h 30 : Atelier de travail : projets et pistes

  • Présentation des outils de diffusion et des projets financés (ACI, CPER…) :

–   Carnet de recherche dédié

–   Site web hébergé par l’Univesité

–   ACI

–   Axe MSHS et CPER : Les humanités face à l’écrit

–   Exposition

AU FONDS ANCIEN DE LA BIBLIOTHEQUE DROIT-LETTRES :

  • 14h30 : Anne-Sophie Durozoy (Conservateur, Fonds ancien, SCD, Université de Poitiers) : Présentation d’ouvrages choisis du Fonds Dubois

  • Échanges et consultation d’ouvrages – ateliers thématiques

  • 16h30 : Synthèse et conclusion

Ouverture de la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux

L’Institut de Recherche et d’Histoire des Textes du CNRS (IRHT-CNRS) vient de mettre en ligne la Bibliothèque virtuelle des manuscrits médiévaux (BVMM), qui regroupe 1 600 manuscrits et 4 200 décors de manuscrits enluminés et incunables. Le fonds regroupe des ressources issues de plus de 70 bibliothèques françaises (exceptée la BnF), ainsi que quelques apports extérieurs, notamment de la Staatsbibliothek de Berlin.

Paris, Bibl. Mazarine, ms. 313, f. 1 (détail) | Bible historiale | Paris, premier quart du XVe siècle

La BVMM permet la recherche de documents par ville ou par cote ; la comparaison de plusieurs images de manuscrits différents par leur association sur une même fenêtre d’écran ; différents niveaux de zoom et  l’utilisation d’un outil de rotation horaire et antihoraire. Ces fonctionnalités sont applicables sur l’ensemble des manuscrits ou incunables en couleur ou noir et blanc ainsi que sur les éléments de décors disponibles via la Bibliothèque.

Enfin, il est à noter que la plupart des documents fournis par la BVMM (sauf mention contraire) sont protégés par une licence Creative Commons qui rend possible l’utilisation, le partage ou la reproduction des images numérisées, sous réserve de citer la source et de ne pas en faire d’usage commercial.

Counting Populations, Understanding Societies

Source (image et contenu du billet) : Springer

Véronique Petit

Counting Populations, Understanding Societies : Towards a Interpretative Demography

Berlin : Springer, 2013. – 208 p. (Demographic Transformation and Socio-Economic Development – 1).

The core aim of this book is to determine how anthropology and demography can be used in conjunction in the field of population and development.

The boundaries of demography are not as clearly defined or as stable as one might think, especially in view of the tension between a formal demography centered on the ‘core of procedures and references’ and a more open form of demography, generally referred to as Population Studies.

Many rapprochements, missed opportunities and isolated attempts marked the disciplinary history of anthropology and demography, both disciplines being founded on distinct and highly differentiated traditions and practices. Moreover, the role and the place assigned to epistemology differ significantly in ethnology and demography. Yet, anthropology and demography provide complementary models and research instruments and this book shows that neither discipline can afford to overlook their respective contributions.

Based on research conducted in West Africa over more than twenty years, it is a defense of field demography that makes case for a continuum ranging from the initial conception of fieldwork and research to its effective implementation and to data analysis. Changes in behaviors relating to fertility, poverty or migration cannot be interpreted without invoking the cultural factor at some stage. Representations in their collective and individual dimensions also fit into the extended explanatory space of demography.

Content Level » Research

Keywords » British social anthropology – Comprehensive demography – Demography and governance – Demography to demology – English political arithmetic – Epistemology in demography and anthropology – Ethnology and demography – Fertility, poverty and migration – French anthropology – INED and INSEE – Population studies

Table of contents

  • Chapter 1. EPISTEMOLOGY IN DEMOGRAPHY AND ANTHROPOLOGY
  • Chapter 2. THE INSTITUTIONALIZATION OF A WILD SCIENCE.
  • Chapter 3. THE CONTOURS OF A SOCIAL SCIENCE
  • Chapter 4. AN OBJECT CALLED POPULATION
  • Chapter 5. DEMOGRAPHY AND ANTHROPOLOGY: A RETURN TO THE ORIGINS
  • Chapter 6. THE PRACTICES OF COMPREHENSIVE DEMOGRAPHY
  • Chapter 7. SOME UNRESOLVED ISSUES
  • APPENDIX. THE CONTEMPORARY ACTORS OF FRENCH DEMOGRAPHY
  • BIBLIOGRAPHY.

[29-30 mai 2013] Colloque « Territoire(s) et réseaux locaux : quelles perspectives théoriques et méthodologiques en sciences sociales ? »

  • Colloque des doctorant-e-s du GRESCO

L’approche locale d’une institution, d’un mouvement ou d’un fait social renvoie à des conceptions différentes de la construction des objets de recherche en sciences sociales. A l’intersection de plusieurs disciplines (sociologie, géographie sociale, anthropologie et sciences politiques…), ce colloque propose de faire l’état des lieux des méthodes de recherche actuelles permettant de saisir les dimensions spatiales des phénomènes sociaux.

Dans cette perspective, nous nous intéressons aux notions utilisées par les chercheurs telles que « territoire », « local » et « localité ». Comment le local se construit-il comme variable explicative ou comme catégorie d’analyse au sein des différentes disciplines en sciences sociales ? Nous débattrons des ambiguïtés de ces notions comme des manières d’envisager l’action sociale entre espace physique et espace social : des effets du local sur l’action collective et individuelle, aux rôles des acteurs et des actrices dans les réseaux et à la multi-dimensionnalité des interactions entre local, national et global.

Les méthodes d’enquête, monographiques, ethnographiques, quantitatives, et comparatives seront questionnées afin d’appréhender la manière dont elles peuvent être mobilisées par le chercheur. Quels sont les avantages, les limites et les coûts de chacune des méthodes envisagées ? Un ensemble de concepts seront au cœur des discussions, entre autres le capital social (Bourdieu, 1980) et celui d’autochtonie (Chamboredon et al, 1984 ; Retière, 2003, Renahy, 2005). Ceux-ci se situent à l’intersection des réflexions sur les réseaux sociaux – pensés comme un ensemble d’interactions continues entre les individus, sur les sentiments d’appartenance à un groupe, sur les formes de proximités territoriales / sociales ou encore sur les stratégies d’investissements constitutives d’une position sociale à produire ou à reproduire. Enfin, c’est dans une démarche de comparaison internationale que nous souhaitons également engager ce débat autour des formes de mobilisation, de résistance et d’engagement inscrites localement. Nous questionnerons l’enchevêtrement de différentes échelles et notamment celles du local, du national et de l’international. Leur articulation permet-elle de dépasser la notion de territoire ?

  • Les trois axes du colloque :

1. « Faire son territoire » : repenser les inégalités sociales

2. Usages des discours sur le local : transformation et construction d’espaces sociaux

3. L’imbrication du local et du global : de quelle(s) mondialisation(s) parle-t-on ?

Retrouvez ici le programme intégral du colloque.