[12-13 décembre 2013] Journée d’études : Les écritures de la confession dans la péninsule ibérique et Amérique latine

Journées d’études interuniversitaires Poitiers (CRLA–Archivos) / Paris Ouest-Nanterre La Défense (CRIIA/GRELPP)

LES ÉCRITURES DE LA CONFESSION DANS LA PÉNINSULE IBÉRIQUE ET EN AMÉRIQUE LATINE

 

Université de Poitiers, MSHS (Salle des Conseils / Salle Aliénor)Jeudi 12 / Vendredi 13 décembre 2013

avec le soutien de : l’Institut des Amériques, l’Université de Poitiers et de l’Université de Paris Ouest Nanterre La Défense

 

Source : CRLA
Source (image et contenu) : CRLA

 

Programme_Confession

[09 décembre 2013] Soutenance de thèse d’Audrey PREVOTEL

 Audrey Prévotel

présentera publiquement sa thèse

IMITATION ET CREATION DANS LA CHRONIQUE DE FELIPE GUAMAN POMA DE AYALA.

DE L’EMPRUNT CULTUREL

A L’EXPRESSION D’UN SENTIMENT NATIONAL

 (PEROU, 1615)

le 9 décembre 2013 à 14h

en salle Mélusine, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société

(MSHS) – campus universitaire de Poitiers

Son travail a été mené sous la direction de Jean-Philippe HUSSON.

 

Membres du jury :

  • Jean-Philippe HUSSON   –   Professeur émérite d’Université, Université de Poitiers (Directeur de thèse)
  • Erich FISHBACH  –   Professeur d’Université, Université d’Angers (Rapporteur)
  • Jean-Marie LASSUS   –   Professeur d’Université, Université de Nantes (Rapporteur)
  • Patrick LESBRE    –   Professeure d’Université, Université de Toulouse 2-Le Mirail (Examinateur)
  • Jan SZEMINSKI   –   Professeur , Université hébraïque de Jérusalem (Examinateur)
  • Caroline LEPAGE  –  Professeure d’Université, Université de Poitiers (Examinateur)

Résumé 

El primer nueva corónica y buen gobierno, manuscrit terminé par le cacique indien Felipe Guaman Poma de Ayala en 1615, est un témoignage unique de l’époque coloniale. La présente étude, consacrée à cet ouvrage, pose la question des liens qu’entretient l’aspect externe de l’œuvre avec l’intention de son auteur. De fait, il s’agit d’un manuscrit de 1200 pages, dont un tiers de dessins, réalisé par un Indien ladino d’origine prétendument noble de la région de Huamanga, fin connaisseur de l’administration et de la justice coloniales. Son ouvrage propose une autre version du passé préhispanique et de la Conquête que celle des chroniqueurs espagnols. Il contient également une description de la société coloniale dans laquelle les exactions des Espagnols, qui mettent en danger les populations indigènes, sont dénoncées et constituent l’occasion d’exposer une série de réformes potentielles. Dans ce travail, il s’agit donc d’examiner le fond et la forme de la chronique de Guaman Poma afin de comprendre l’intention de l’auteur. En analysant l’imitation des modèles européens – le livre imprimé, la gravure, l’historiographie, les livres de vies de saints et les repertorios de los tiempos –, nous sommes en mesure de mieux cerner sa stratégie et d’identifier certaines de ses sources. C’est ensuite en envisageant la Nueva corónica sous l’angle de la mémoire que nous sommes à même de déterminer l’élément-clé qui fonde la cohérence interne de cet ouvrage dont les composantes semblent disparates.

 

Mots-clés : Guaman Poma / chronique / Pérou / époque coloniale / livre / iconographie / hagiographie / mémoire / calendrier / sources / nation.

[10 décembre 2013] Soutenance de thèse d’Hélène ROY

Hélène Roy

présentera publiquement sa thèse

LE ROYAUME NEO-INCA DE VILCABAMBA (PEROU, 1537-1572) :

ETUDE HISTORIQUE ET ANTHROPOLOGIQUE

le 10 décembre 2013 à 14h

en salle Gargantua, à la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société

(MSHS) – campus universitaire de Poitiers

Son travail a été mené sous la direction de Jean-Philippe HUSSON.

Résumé
Le royaume néo-inca de Vilcabamba est communément assimilé à une cité perdue. Refuge où les derniers souverains du Tawantinsuyu continuèrent, trente-six ans durant (1537-1572), de perpétuer les traditions d’un Empire déchu par la colonisation, il n’a eu de cesse de susciter la curiosité des explorateurs puis des historiens. Longtemps confondue avec le célèbre Machu Picchu, cette cité a été localisée et est désormais connue des chercheurs. Pourtant, de nombreuses interrogations demeurent encore aujourd’hui. Quel fut le rôle exact de cette formation étatique indigène dans la société coloniale ? Des composantes de sa contestation ont-elles survécu ? Peut-on voir dans le royaume néo-inca, comme certains l’affirment, l’origine de certaines traditions dramatiques et mythiques contemporaines ? Telles sont les questions que nous nous sommes posées dans ce travail de thèse. Pour tenter d’y répondre, nous avons mené un travail de recherches inédites combinant deux disciplines : l’histoire et l’anthropologie. Mots-clés : Royaume néo-inca de Vilcabamba, stratégie des élites indigènes vaincues, relations dominants/dominés, résistance indigène, Taki unquy, extirpation de l’idolâtrie, étude de filiations, théâtre contemporain, mythologie andine.

Abstract

The neo-Inca kingdom of Vilcabamba is usually taken as a lost city. As a shelter where the last Tawantinsuyu sovereigns kept carrying on for thirty six years (1537-1572) the traditions of an Empire fallen because of colonisation, it never stopped arousing the curiosity of explorers and then historians. Mistaken for the famous Machu Picchu for a long time, this city has since been located and is now well-known by researchers. Nevertheless, many questions still remain unanswered. What was the real part played by this indigenous state formation in the colonial society? Did some parts of its protest survive? Can the neo-Inca kingdom be considered, as some people assert, as the origin of some contemporary dramatic and mythical traditions? These are the questions dealt with in this thesis. As an attempt to answer them, we led unprecedented research works in two domains: history and anthropology.

Key words: neo-Inca kingdom of Vilcabamba, defeated indigenous elite strategy, dominant/dominated relationship, indigenous opposition, Taki unquy, idolatry eradication, filiation study, contemporary theatre, Andean mythology.

Membres du jury :

  • Jean-Philippe HUSSON   –   Professeur émérite d’Université, Université de Poitiers (Directeur de thèse)
  • Caroline LEPAGE   –   Professeure d’Université, Université de Poitiers (Examinateur)
  • Patrick LESBRE   –   Professeur d’Université, Université de Toulouse 2-Le Mirail (Rapporteur)
  • Isabelle TAUZIN   –   Professeure d’Université, Université de Bordeaux 3 (Rapporteur)
  • Nathan WACHTEL   –   Professeur honoraire, Collège de France (Examinateur)

Escritural, n°6 : « Cordel en mouvement. Los cuadernos de Alicia Kozameh »

Source : CRLA-Archivos
Source : CRLA-Archivos

Table des matières

1.LE CORDEL EN MOUVEMENT

Dossier préparé par Caio César Christiano, Paulo Iumatti, Michel Riaudel et Sandra Teixeira

– Presentation (Michel Riaudel)

UN CARREFOUR SÉMIOTIQUE ET DISCIPLINAIRE

– História e folhetos de cordel no Brasil : caminhos para a continuidade de um diálogo interdisciplinar (Paulo Teixeira Iumatti)
– Natureza e ambiente na Literatura de cordel brasileira (Carlos Nogueira)
– La Littérature de cordel dans la « culture brésilienne » (Paulo Teixeira Iumatti)

POPULAIRE/ÉRUDIT : LA LITTÉRATURE SOUS TENSION

– Representações da arte popular : natureza e artifício no romantismo brasileiro  (Cilaine Alves Cunha)
– Abstração, arte popular e concreticidade histórica  (Priscila Figueiredo)
– Itinéraire d’un poème composé de « A à Z ». Manuscrit, cancioneiro, folheto de cordel et imprimé  (Véronique Le Dü da Silva-Semik)
– Música popular, histórias e disputas em torno de um conceito  (Martha Abreu e Carolina Vianna Dantas)
– O Cordel no contexto da Música Popular Brasileira. Imaginar o sujeito brasileiro e a nação pela música popular  (Rogério da Silva Lima)

LE « CORDEL » D’AUTRES CORDES

– La diffusion de la légende d’Attila en Italie : de la littérature courtoise aux livrets populaires   (Edina Bozoky)
– Les rapports des élites et du cordel dans l’Espagne du XVIIIe siècle : entre rejet et récupération   (Céline Gilard)
– Cordel e migração : o folheto como veículo das histórias e suporte das memórias da migração nordestina no Rio de Janeiro (1950-2010)  (Sylvia Nemer)
– Se remémorer des Cantigas de cego – Le cas de Mariana Monteiro  (Filomena Sousa)
– José Galissá, um « griot » mandinga em Portugal  (José Barbieri)
– Culture populaire : histoire, mémoire, voix et écriture. La présence de la littérature de cordel dans la production culturelle et littéraire açorienne  (Carmen Ponte)

LES MÉTAMORPHOSES DU « CORDEL » CONTEMPORAIN

– Cordel : ontem e hoje  (Luiza Lobo)
– De marginal a exótico, de folheto a cordel, de folk a cult : a construção de um cânone chamado literatura popular em verso  (Francisca Pereira dos Santos)
– Juazeiro do Norte : entre benditos e mauditos…  (Mylène Contival)
– O Cordel como meio didático. O velho espírito e as novas formas  (Maria Aparecida Ribeiro)
– Os ciber-cordelistas, poetas da rede (Paola da Cunha)

2.ARCHIVES VIRTUELLES LATINO-AMÉRICAINES

La metáfora de lo real en la poesía carcelaria de Alicia Kozameh (Amandine Guillard)

3.LE COIN DES DOCTORANTS

Les composantes andines du second calendrier de la Nueva corónica de Guaman Poma (Pérou, 1615) (Audrey Prevôtel)
4.COMPTES-RENDUS ET ACTUALITÉS

– La Poésie du Brésil – Anthologie du XVIe au XXe siècle. Max de Carvalho [en collaboration avec Magali de Carvalho & Françoise Beaucamp, édition bilingue, Paris: Editions Chandeigne, 2012] (Daniel Rodrigues)

La Biblioteca Ayacucho au Centre de documentation de la MSHS

Le Service de Documentation Scientifique de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société (MSHS) de l’Université de Poitiers s’est enrichi d’une centaine d’ouvrages de la bibliothèque Ayacucho suite à un appel à projets d’investissements – FMI 2013. La bibliothèque Ayacucho réunit une des collections d’ouvrages les plus importantes d’Amérique latine incluant les grands textes du continent, y compris consacrés à la littérature orale pré-hispanique. S’apparentant à une bibliothèque de la Pléiade latino-américaine, on y trouve également plusieurs recueils de textes illustrant la pensée politique et sociale du continent sud-américain, consacrés en particulier à Simón Bolívar, le héros national vénézuélien.de langue espagnole. Ils sont disponibles au sein du fonds spécialisé CRLA (Centre de Recherches  Latino-Américaines) au prêt et pour toute recherche sur le catalogue général du Service Commun de Documentation (SCD) de l’Université de Poitiers (http://cataloguescd.univ-poitiers.fr/).

La bibliothèque Ayacucho a été créée à Caracas en 1974, à l’initiative du gouvernement vénézuélien de l’époque, présidé par Carlos Andrés Pérez.

La mission de cette institution culturelle, rattachée aujourd’hui au ministère du pouvoir populaire pour la culture, était alors de rééditer les grands textes fondateurs de la littérature et des sciences sociales latino-américaines. Cette bibliothèque fut créée et dirigée par l’écrivain et critique uruguayen Angel Rama (qui vivait alors en exil au Venezuela) et par le poète et homme politique vénézuélien José Ramón Medina.

Cette bibliothèque porte le nom de la ville péruvienne d’Ayacucho où eut lieu en 1824 une bataille décisive contre les espagnols qui allaient conduire aux indépendances des pays latino-américains.

L’acquisition de cette collection pour les fonds documentaires de la MSHS de l’Université de Poitiers et le laboratoire de recherche CRLA enrichit considérablement le patrimoine du Centre de documentation.

Le CRLA–Archivos possède 10 fonds documentaires relatifs à la littérature latino-américaine. Il s’agit d’un important patrimoine qui constitue la base d’un futur Centre de documentation des archives  littéraires latino-américaines. Le Centre réalise, avec la collaboration de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société, un travail de préservation, d’enrichissement, de valorisation, d’exploitation scientifique et de diffusion de ces fonds auprès de la communauté scientifique internationale.

Par ailleurs, le CRLA–Archivos publie la prestigieuse collection Archivos qui rassemble les textes les plus importants de la littérature latino-américaine et des Caraïbes, en langue originale (espagnol et portugais), sous forme d’éditions critiques ou critico-génétiques. La Bibliothèque Ayacucho représente un apport éditorial important et complémentaire au travail de recherche du Centre.

Les fonds spécialisés de la MSHS concernent l’ensemble des Sciences Humaines et Sociales : histoire, géographie, sociologie, anthropologie, philosophie, linguistique, psychologie, musicologie, droit, économie… ce qui montre le caractère transversal de ces outils. De plus, la recherche en SHS étant cumulative, les fonds sont par définition permanents et réutilisables et sont une contribution à la politique globale documentaire de l’établissement en matière de recherche. Le centre de ressources mutualisé de la MSHS possède  une qualité de l’offre documentaire originale. Le développement des ressources se poursuit dans une même logique parallèle de rassemblement d’ouvrages très spécialisés autour des thèmes et des axes de recherche suivis au CRLA, dans les laboratoires et dans la MSHS elle-même.

[9 et 10 octobre 2013] Colloque International : Ostranenie, Unheimliche, Estranhamento/ Extrañamiento… – l’« étrangement » au coeur de l’oeuvre d’art (Europe-Amériques)

JPG - 102.5 ko

organisé par le CRLA-Archivos et le FoReLL, Université de Poitiers – Salle Mélusine et Salle des Conférences (MSHS)

avec le soutien de : Instituto Camões, Instituts des Amériques, Universidade de São Paulo/FFLCH, Université de Poitiers et de la mention “Littératures” (master de l’UFR Lettres et Langues).

Préprogramme du colloque 

Mercredi 9 octobre
Matinée

Accueil, Ouverture du colloque :

Table 1 : Cadres conceptuels, historique des notions.

  • Yudith Rosenbaum, « Uma estranha descoberta: leitura de “A menor mulher do mundo”, de Clarice Lispector », USP – FFLCH, DLCV, Literatura Brasileira.
  • Régis Salado, « L’autre en soi: l’hétéronymie pessoenne comme fiction de l’estranhamento », Paris 7. Pedro Serra, « Étrangement et épiphanie. Formes, défigurations, matérialités », Salamanque.
  • Solange Chavel, travaille sur la vie à la frontière et nourrit sa réflexion philosophique d’exemples de littérature (Coetzee) ou de cinéma, Poitiers, UFR SHA.
  • Marina Hily, Migrinter

Mercredi après – midi

Table 2 : Dépaysements des formes et des genres

  • Christine Baron, L’étrangement dans la perception des objets : l’attention au réel comme travail de défamiliarisation et apprivoisement de l’étrange (Italo Calvino), Poitiers, UFR LL , FoReLL.
  • Françoise Dubor, L’étrangement dans la perception du théâtre contemporain p ar son public : trouble des genres, scène fumiste ?, Poitiers, UFR LL , FoReLL.
  • Ricardo Carvalho, « Um refluxo para o passado: vestígios da história antiga em Os Sertões de Euclides da Cunha »
  • David Almanor, l’usage du fantastique (morts – vivants) dans la li ttérature haïtienne engagée, doctorant, Poitiers, UFR LL , FoReLL.

Table 3 : Étrangement et transgressions.

  • Regina Pontieri, « A estranha palavra de Clarice Lispector », USP – FFLCH, DTLLC (Teoria Literária e Literatura Comparada).
  • Françoise Prioul, l’étrangement dans les paroles de tango, en le comparant avec un autre concept assez voisin et issu du lunfardo, le dialecte argotique élaboré dans les milieux de migrants à Buenos Aires au tournant du XIX et du XX (milieux qui ont servi de bouillon de culture au tango), Poitiers, UFR LL.
  • Bianca Concolino, « Les jumeaux travestis dans le théâtre italien : comique et étrangeté », Poitiers, UFR LL.
  • Ivan Marques, « Bobos, malandros e caipiras. Figurações do Brasil na literatura modernista », USP – FFLCH, DLCV, Literat ura Brasileira.

18h30 Grande conférence publique : Tiphaine Samoyault (sous réserves)

Jeudi 10 ocotbre
Matinée

Table 4 : L’étrangement et le cinéma – Coordination : Marie Martin Mathias Lavin, (Paris 8, ESTCA ), spécialiste du cinéma d’Oliveira.

  • Marie Martin (Poitiers, UFR LL, FoReLL ) : « Effet – rêve, déjà vu et première fois au cinéma ».
  • Véronique Campan (Poitiers, UFR LL, FoReLL ) : « Résonance et ostranénie au cinéma ou comment le son étrange le film ».
  • Pascale Thibaudeau (Paris 8, Laboratoire d’ Etudes Romanes ) : « La Morte Rouge de Víctor Erice ou l’inquiétante étrangeté de l’expérience cinématographique » .

Jeudi après – midi

Table 5 : Dépaysement et figures d’exil – Coordination : Caroline Lepage.

  • Pierre Martin, « Jean de Léry au péril de Circé », Poitiers, UFR LL, FoReLL
  • Victor Palomo, « Les images de l’“étrangement” dans le poème “Três da Madrugada”, de Torquato Neto », SBPA (Sociedade brasileira de Psicologia Analítica de São Paulo)
  • Caio Gagliardi, « O Último Exílio de Jorge de Sena: em Creta, com o Minotauro », USP – FFLCH, DLCV, Literatura Portuguesa

Table 6 : Traduction, effets de langue et étrangement – Coordination : Caroline Lepage

  • Caroline Lepage, « Étrangère, oui. Étrange, non »
  • Aline Schulman, traductrice de l’espagnol.
  • Cédric Audebert, sur les créoles antillais.
  • Jean-Philippe Guez ou Liza Méry, sur la traduction de la littérature antique.

[deuxième volet : Université de São Paulo, 29 et 30 avril 2014]

Retrouvez une version imprimable du programme en cliquant ici:

Les périodiques du fonds spécialisé CRLA

CRLA
Source : Photothèque de la MSHS

Le Centre de Recherches Latino-Américaines (CRLA ) est une équipe de recherche de l’Institut des Textes et Manuscrits Modernes (ITEM) dont les collections sont en accès libre au centre de documentation de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société de Poitiers (MSHS). Le fonds documentaire du CRLA est relatif à la littérature latino-américaine. Il constitue la base des archives littéraires latino-américaines avec plus de 5000 ouvrages et 73 titres de périodiques.

Nous avons établi un état des collections des périodiques en langue lusophone et espagnole. Nous les avons ensuite rangés par ordre alphabétique de titres, puis enregistrés à l’aide du logiciel Zotero dans une base de données. Zotero est un logiciel de gestion de références bibliographiques en ligne libre et gratuit. Il a permis de collecter et organiser une base en ligne des collections et de produire à partir de cette base une bibliographie complète. Ces éléments bibliographiques pourront ensuite être partagés et diffusés.

À ce travail qui met en avant les dates de début et de fin des collections, nous avons rajouté des informations qui viennent enrichir les notices : l’auteur, l’éditeur, la date de publication de la collection ou l’ISSN.

Ce fonds CRLA contient :

35 titres de langue espagnole :

Exemple :

  • Cahiers des amériques latines de l’ Institut des hautes études d’Amérique Latine (Paris)

Une référence des sciences humaines et sociales sur l’Amérique latine depuis la fin des années 1960.

  • Anales de literatura chilena de l’ Université catholique du Chili

Les principaux objectifs sont l’étude, la recherche, la diffusion et la préservation du patrimoine de la littérature chilienne. Destiné aux chercheurs, enseignants, écrivains ou tout autre lectorat intéressé par les questions liées au travail.

  • Boletín del Instituto caro y cuervo de l’Institut Caro y Cuervo de Bogota

Couvre les domaines de la linguistique et de la littérature, à la fois en espagnol et en langues amérindiennes. Son insistance sur l’évolution et le développement des traditions culturelles occidentales et américaines montre une vocation universelle.

38 titres de langue lusophone :

Ex :

  • Alfa de la Faculté de philosophie de Marilia au Brésil

Publication des oeuvres originales de professeurs et chercheurs des établissements d’enseignement et de recherche nationaux ou internationaux. L’objectif principal est de fournir un espace pour la diffusion des idées, des propositions et des résultats de recherche liés aux différentes perspectives théoriques et méthodologiques de l’étude des langues, à la fois au Brésil et à l’étranger.

  • Arquipélago de l’Université des Açores

Les thèmes portent principalement sur l’histoire de l’Atlantique et du Portugal.

  • Brotéria : revista contemporanea de cultura de l’Association culturelle et scientifique de Lisbonne

Il est particulièrement utile dans le domaine de la théologie, philosophie, littérature et histoire. Sa mission principale est d’étendre la compréhension de la religion chrétienne à toutes les sphères de la culture.

Les périodiques du fonds CRLA sont ainsi disponibles dans la bibliothèque de Zotero sous la forme d’une base de données, mais également sur un support papier.

[19 juin 2013] Soutenance de thèse d’Elisabeth BEYRIE-SOULASSOL

Elisabeth BEYRIE-SOULASSOL présentera ses travaux « La trilogie d’Abel Posse: Daimon, Los perros del paraiso, El largo atardecer del caminante. Une réécriture de l’Histoire » en vue du diplôme de docteur de l’Université de Poitiers.

Résumé :
En 1992, Abel Posse, diplomate et écrivain argentin publie El largo atardecer del caminante. Ce roman achève une sorte de trilogie de la Découverte commencée en 1978 avec Daimón et poursuivie en 1983 avec Los perros del paraíso. Réunis par la réécriture de l’Histoire, ces récits se présentent comme un seul Livre. Ces trois romans ont pour protagonistes des personnages mythiques de l’Histoire que l’auteur s’amuse à transformer dans le but de remettre en question l’écriture-même de l’Histoire et sa véracité.
Au moyen d’une écriture néo-baroque foisonnante, l’auteur nous entraîne dans un jeu littéraire qui se nourrit de stratégies intertextuelles et philosophiques. L’Histoire se fait prétexte et sa démythification sert de cadre à la désacralisation des personnages historiques. Les repères classiques du Bien et du Mal sont malmenés dans un voyage spiralaire qui entraîne le lecteur aux confins d’une néo-uchronie. La nouvelle écriture de l’Histoire à travers le roman devient un prétexte pour l’auteur de développer sa propre philosophie de la politique dans une Argentine qu’il dit malade. Il vient dans sa figure auctoriale à son chevet et se transforme lui-même en héros d’une nouvelle épopée.

Mots-clés : roman, histoire, temps, jeu, intertextualité, héros, démythification, désacralisation, baroque, philosophie.

Membres du jury :

  • Fernando MORENO   –   Professeur d’Université, Université de Poitiers (Directeur)
  • Nestor PONCE   –   Professeur d’Université, Université de Rennes 2 (Rapporteur)
  • Catherine HEYMANN   –   Professeure d’Université, Université de Toulouse 2 (Rapporteur)
  • Monica ZAPATA   –   Professeure d’Université, Université de Tours (Examinateur)
  • Cécile QUINTANA   –   Maître de Conférences-HDR, Université de Poitiers (Examinateur)

[14 mai 2013] Mastériales 2013 : Littératures et politique

littépo
Journée d’études organisée par les étudiants du master Littératures et politique
Mardi 14 mai 2013
Maison des Sciences de l’Homme et de la Société
5 rue Théodore Lefebvre – 86000 POITIERS

Programme :

  • Matinée

9h15. Raphaëlle Guidée et Michel Riaudel (Univ. de Poitiers, FoReLL B3, CRLA, directeurs du master) : Ouverture et accueil des participants
9h30 : Marie-Céleste de Gélis, « Les images entre forme et sens dans le Traité du Sublime. »

10h00 : Sonia Carré, « Poétisation de l’Histoire de Charles XII, Roi de Suède et de l’Histoire de l’empire de Russie de Voltaire. De la méthode expérimentale appliquée à l’Histoire au fatum littéraire. »

10h30 : débat
10h45 : pause

11h00 : Romarin Fourcassié, « Ce qu’ils appellent abîme et oubli : vies de sans-abris chez F. Bon et L. Mauvignier. »

11h30 : Marine Breillat, « Intimité et hypermodernité dans Samedi d’Ian McEwan. »

12h00 : débat
12H30 : déjeuner

  • Après-Midi

14h00 : James Weldon, « Deuil et exemplarité : la mort de l’enfant au XIXème siècle. »

14h30 : Anaïs Gonthier, « Les Bouts de Bois de Dieu d’Ousmane Sembene : une écriture, une quête d’elle-même. »

15H00 : pause
15h15 : Sébastien Chartre, « L’Apocalypse est du genre féminin : portrait de trois personnages féminins dans Apocalypse Bébé de Virginie Despentes. »

15h45 : Maëlle Mégret, « Figures et politisation de la femme violente. »

16h15 : débat et clôture de la journée.

Retrouvez une version imprimable du programme

en cliquant ici :

[14 mai 2013] Journée d’études internationale sur l’oeuvre de Roberto Bolaño

«Bolaño 60/10 : nuevas lecturas»
organisée par le CRLA-Archivos
Université de Poitiers
Mardi 14 mai 2013
MSHS, Salle Mélusine

Présentation

En novembre 2002, le CRLA-Archivos, organisa la première rencontre internationale dédiée à l’oeuvre de l’écrivain chilien Roberto Bolaño, qui est devenu, par la suite et incontestablement, l’une des figures majeures de la littérature mondiale. Les communications présentées à cette Journée furent plus tard publiées par le CRLA sous le titre Roberto Bolaño. Una literatura infinita, volume qui a obtenu un grand succès éditorial et qui depuis, fait partie de toute bibliographie critique sur l’oeuvre de l’écrivain.
L’intérêt éveillé par la poésie et les récits de Bolaño (décédé à Barcelone en 2003) a même grandi avec la parution de certains titres posthumes (La Universidad Desconocida, 2666, Los sinsabores del verdadero policía, par exemple) et la totalité de son oeuvre ne cesse d’être le sujet de commentaires critiques, thèses et articles dans le monde entier.
A l’occasion du soixantième anniversaire de sa naissance, et à dix années de sa mort, le CRLA-Archivos souhaite organiser donc une nouvelle Journée d’Étude Internationale autour de l’oeuvre de Roberto Bolaño —« Bolaño 60/10 : nuevas lecturas »—, en association avec d’autres institutions (parmi elles, l’Université Diego Portales au Chili, l’Université de Barcelone en Espagne et l’Université de Puebla au Mexique), qui à leur tour organiseront des journées similaires pendant l’année 2013, afin de célébrer mondialement la création singulière et foisonnante de cet auteur et de proposer des nouvelles perspectives d’étude d’un discours en constante transformation.

Le programme de la journée est disponible ici : PDF - 1.1 Mo

[17 mai 2013] Séminaire de littérature latino-américaine 2013 « La literatura : ¿un asunto de familia(s) ? » (coordonné par Cécile Quintana)

3ème séance – vendredi 17 mai 2013
MSHS, Salle Mélusine

Présentation

« La historia de las familias está en la base de toda la literatura » dice Carlos Fuentes en una entrevista de 2006 en el periódico Clarín con motivo de la publicación de su libro de cuentos Todas las familias felices (Alfaguara, 2006). A pesar del título, lo que parece convertirse en materia y material literarios, desde Homero y la tragedia griega, es la idea de conflicto más que la de felicidad, así como nos lo recuerda el crítico Robert Smadja : « La tragédie grecque, avec ses lignées familiales indissociables de la notion de destin, ses causes originelles, ses théories sur la descendance entière, ses oppositions, déterminismes, jeux de rappel ou de reviviscence qui insèrent les événements individuels dans une destinée familiale ou clanique dont ils reçoivent détermination et intelligibilité, semble s’imposer comme l’archétype de la littérature de la famille ». (Famille et littérature, Paris, Ed. Honoré Champion, 2005, p. 319) Esta cita podría servir de programa al seminario que se propone abarcar las potencialidades literarias del tema de la familia valiéndose de las distintas perspectivas que se han interesado en él como objeto de estudio (sociología, historia, derecho, antropología, psicología). La pregunta contiene otra implícita : ¿ América latina no es acaso esa gran familia cultural donde se ubica el quehacer literario que nos ocupa ? Y dentro de esta área cultural en que el tema de la familia se vincula al de la identidad colectiva, aparece la familia de los mismos escritores latinoamericanos a los que habría que estudiar desde la perspectiva de una conciencia nacional y transnacional para dar cuenta de su complejidad identitaria.

Intervenants

  • Marie-Agnès Palaisi-Robert (Université de Toulouse) : Les “autres” : paradigmes de la famille dans les romans de María Luisa Puga.
  • Iván Salinas (Maison des Langues de Poitiers / CRLA–Archivos) : “Entre putas te veas” : l’éducation familiale d’un écrivain fils d’une prostituée dans Canción de tumba (2012) de Julián Herbert.
  • Benoît Santini (Université du Littoral-Côte d’Opale) : Familia, yo te odio, familia, yo te quiero : la imagen de la familia en la escritura poética y narrativa de Raúl Zurita (Chile).
  • Emilie Delafosse (Université de Limoges) : La famille “désacralisée” dans Mi sagrada familia (selección de narrativa, 2004) coord. par Daisy Cué Fernández.
  • Cécile Marchand (Université Le Mans / CRLA–Archivos) : La casa de los espíritus de Isabel Allende.
  • Cécile Quintana (Université de Poitiers / CRLA–Archivos) : Del desprendimiento al despedazamiento familiar en El lenguaje del juego de Daniel Sada (México, 2012).
  • Cristina Dalmagro (Universidad Nacional de Córdoba) : Confluencias y divergencias. Las representaciones familiares en Solo los elefantes encuentran mandrágora, de Armonía Somers (Uruguay, 1986).