Appel à communications « Patrimoines documentaires communs et analyse des cultures en mouvement : Poitou, Aquitaine, Amérique du Nord » – CPER INSECT

Les laboratoires Mimmoc, Criham et Crhia organisent un colloque international les 17, 18 et 19 novembre 2016 à l’Université de Poitiers dans le cadre du CPER INSECT. Ce colloque pluridisciplinaire a pour titre « Patrimoines documentaires communs et analyse des cultures en mouvement : Poitou, Aquitaine, Amérique du Nord » et porte sur les domaines de recherche des sciences humaines et sociales, de la littérature et des arts.

A cette occasion, ils lancent un appel à communications dont les propositions sont à remettre pour le 15 mai 2016. Celles-ci doivent être d’une longueur approximative de 400 mots et être accompagnées d’un CV. Après soumission, un conseil scientifique statuera sur les propositions et rendra sa décision le 15 juin 2016.

image_billet
L’appel à communication peut concerner les parties suivantes : la valorisation du patrimoine culturel immatériel et singularités territoriales, les patrimoines documentaires communs : l’apport du numérique pour la valorisation du patrimoine culturel immatériel et l’analyse des cultures en mouvement : recontextualisations, réappropriations et nouvelles historicités. Il a pour but la mise en place de projets numériques favorisant le travail en réseau et il vise à valoriser la culture francophone.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter l’appel à communications.

[11 avril 2014] 4e journée d’étude sur le projet patrimoine – Fonds Dubois

Dans le cadre d’une ACI Université de Poitiers et de l’axe Humanités de la MSHS de Poitiers

4e Journée d’études Patrimoine : Fonds Dubois

(English version here)

(MIMMOC – CRIHAM) 

MSHS Poitiers et

Bibliothèque universitaire Droit-Lettres, Poitiers 

le 11 avril 2014 

 

Source : Susan Finding
Source : Susan Finding

 

MSHS : 10h – 12h30

  • Myriam-Isabelle Ducrocq (Paris Ouest Nanterre) : «  Les héritages intellectuels de James Harrington dans la pensée politique européenne »

  •  Pierre Le Masne (Poitiers) : « La physiocratie et l’économie politique anglaise : pistes de recherche sur des influences croisées »

11h – 11h15 : Pause

12h30 – 14h15 : Déjeuner

14h15 Hall d’entrée, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres

  • Anne-Sophie Traineau-Durozoy (Conservatrice Fonds ancien, SCD Université Poitiers) et Nathalie Bremand (Responsable BU Michel Foucault – SHA et Moyen Age) : « Sociétés réelles, sociétés rêvées : une histoire de l’utopie : – autour de l’exposition et de la Bibliothéque virtuelle des premiers socialismes »

16h00 Fonds ancien, SCD, Bibliothèque universitaire Droit-Lettres :

  • Atelier de travail autour des projets « Patrimoine Fonds Dubois » (programmes de recherche, bibliothèque virtuelle, expositions, collaborations).

Contacts: Susan Finding, Marie-Christine Mérine (Secrétariat (MIMMOC)

[11 décembre 2013] Soutenance de thèse d’Emmanuel BROUARD

Emmanuel Brouard

présentera publiquement sa thèse

LA SOCIETE RURALE EN BASSE VALLEE DE L’AUTHION, 1750-1870.

Risques environnementaux, risques économiques, crises et mutations dans une vallée peuplée et vulnérable

le 11 décembre 2013 à 14h

en salle des Actes – Hôtel Fumé – UFR Sciences Humaines et Arts

(MSHS) –

Son travail a été mené sous la direction de Frédéric CHAUVAUD et Yves JEAN.

Membres du jury :

  • Annie ANTOINE   –   Professeure d’Université, Université de Rennes 2 (Rapporteur)
  • Frédéric CHAUVAUD   –   Professeur d’Université, Université de Poitiers (Co-directeur de thèse)
  • Claire DELFOSSE   –   Professeure d’Université, Université de Lyon 2 (Rapporteur)
  • Yves JEAN  –   Professeur d’Université, Université de Bordeaux 3 (Co-directeur de thèse)
  • Cristiana OGHINA-PAVIE   –   Maître de Conférences, Université d’Angers (Examinateur)

 

Résumé

Cette thèse est une contribution à l’histoire rurale s’appuyant sur un territoire original. La basse vallée de l’Authion (région de Beaufort) est soumise aux XVIIIe et XIXe siècles à un double risque d’inondation. Cette partie de la vallée de la Loire, entre Angers et Saumur, est protégée des crues du fleuve par une digue, ou « levée ». Les ruptures de la levée sont rares mais catastrophiques, alors que les inondations dues à l’Authion sont beaucoup plus fréquentes mais moins dramatiques tout en étant nuisibles à l’agriculture. Le risque d’inondation est contrebalancé par l’avantage du transport fluvial à bas coût, lequel favorise le développement de cultures commerciales et industrielles (fèves, chanvre, blé et légumes). La Loire a donc à la fois des effets bénéfiques et des effets désastreux, selon les circonstances et les points de vue.

Sur ce territoire dont la singularité déteint sur l’économie et sur la société, la population fait face à diverses crises et mutations : crises de subsistance, crise sociale de la fin de l’Ancien Régime, guerre civile pendant la Révolution, crise de l’industrie textile, crise du transport fluvial, et en 1856, catastrophe provoquée par la rupture de la levée. Elle connait aussi une transformation de l’agriculture avec le développement de la culture du chanvre et la mise en culture des communaux. L’aménagement de l’Authion est une question récurrente pendant toute la période. Elle est, avec la question du mode d’exploitation des communaux, à l’origine de nombreux conflits entre communautés et entre individus. L’adaptation au contexte environnemental, économique, technique, est une préoccupation constante, dans une société soumise à des risques multiples, et précocement intégrée à l’économie nationale. Dans le même temps, la société évolue plus lentement. Elle est caractérisée à la fois par un individualisme relatif, et par une forte sociabilité.

Mots clés : Loire, Maine-et-Loire, Authion, histoire, géographie, agriculture, société rurale, crise, risque, inondation, navigation fluviale, chanvre, industrialisation, textile, biens communaux, commerce, Révolution, Second Empire, élevage

Abstract

 This doctoral thesis is a contribution to the rural history based on an original territory. The lower valley of Authion (area of Beaufort) is subjected during the 18th and 19th centuries to a double risk of flooding. This part of the Loire Valley, between Angers and Saumur, is protected from river flooding by a dyke. Breaks are rare but catastrophic, while flooding due to Authion are much more frequent but less damaging to agriculture. The flood risk is offset by the advantage of low-cost river transport, which promote the development of commercial and industrial crops (beans, hemp, wheat and vegetables). The Loire therefore has both beneficial and disastrous effects, depending on the circumstances and views.

            On this territory whose singularity rubbed off on economy and society, population face various crises and mutations: scarcity, social crisis at the end of ancient regime, civil war during the Revolution, crisis of textile industry, crisis of river transport, and in 1856, disaster caused by rupture of the dyke. There is also a transformation of agriculture with development of hemp culture and clearing of common lands. Hydraulic planning is a recurring question for the whole period. With the clearing question, it cause many conflicts between communities and between individuals. Adaptation to environmental, economic and technical changes, is a constant concern in a society subject to multiple risks and early integrated into the national economy. At the same time, the changes of social structure operates slower. It is characterized both by relative individualism, and strong sociability.

 Keywords : Loire, Maine-et-Loire, Authion, history, geography, agriculture, rural society, crisis, risk, flood, river navigation, hemp, industrialization, textile, common properties, trade, French revolution, Second Empire, breeding

[04 décembre 2013] Soutenance de thèse de Caroline CAMPODARVE-PUENTE

Caroline Campodarve-Puente

présentera publiquement sa thèse

FEMMES D’ENCRE ET DE CHAIR. 

La criminalité féminine au XIXe siècle, l’exemple de la Charente-Inférieure (1832-1914)

le 04 décembre 2013 à 9h

en salle des Actes à l’UFR Sciences Humaines et Arts

– campus Centre-Ville

Son travail a été mené sous la direction de Frédéric Chauvaud.

Résumé 

La société française du XIXe siècle est abordée par le prisme des femmes et spécialement des femmes déviantes. La présente étude porte sur le département de la Charente-Inférieure, espace rural dans lequel se développent quelques pôles urbains, entre 1832 (date de l’assouplissement des sanctions pénales par l’application des circonstances atténuantes) et 1914. Le choix est de peindre l’environnement économique, social et familial de certaines femmes par le biais d’une source particulière, la source judiciaire. En effet, les dossiers de procédure de la cour d’assises de Saintes, offrent les pièces maîtresses des procès. Fiches de renseignements, témoignages, certificats de moralité, rapports médico-légaux, plans des lieux du crime, tous ces documents étudiés sont autant de récits de vie qui expriment les émotions de ces femmes. L’histoire présentée est celle d’inconnues, de marginales qui sont des femmes démunies face aux difficultés de l’époque. Triple victimes, elles sont accablées par leur statut de femme, par la pauvreté de leur classe sociale, ainsi que par la justice, mais elles sont enfin entendues lors de leur procès. La parole leur est donnée et leurs mots bousculent une société essentiellement masculine. Ce qui frappe alors c’est la diversité des compositions familiales et la modernité relative de nombre d’entre elles, actives et insoumises.

Le théâtre de la cour d’assises permet d’évoquer les violences du quotidien, les conflits conjugaux, familiaux ou entre voisins. L’espace concerné est celui de l’espace privé et de la proximité. Quelle est la place des femmes au XIXe siècle ? La criminalité féminine est un moyen d’appréhender certains aspects du quotidien des femmes en général.

Mots-clés : Femmes criminelles, domesticité, infanticides, expertises judiciaires, circonstances atténuantes, conflits, gestes criminels.

 

Abstract 

The nineteenth century French society is tackled by the prism of women and especially deviant women. Our present study is about the department of Lower-Charente, a rural space in which some urban poles are developing between 1832 (year of the relaxing of criminal penalty by the implementation of extenuating circumstances) and 1914.

The choice is to picture the economic, social and familial environment of some women by a particular source, the judiciary one. Indeed, the files of Saintes’ assizes give us the key measures of the trials.

Information papers, testimonies, moral certificates, forensic reports, plans of the crime scenes, all these documents studied are as many stories that express these women’s feelings. The presented story is one about strangers, and destitute social misfits facing the difficulties of the time. As triple victims, they are overwhelmed by their woman-status, the poverty of their social class and by justice as well but they are finally heard during their trial. They can tell their predicament and their words shake-up a society which is mainly masculine.

What is striking is the diversity of the familial patterns and the somehow modernity of many who are active and disobedient. The Assizes enable to mention the violence in their daily-life, the conflicts involving their husbands, family or neighbours. The space we are dealing with is about privacy and proximity. Where do women fit in 19th-century-society? Feminine criminality is a means to grasp some aspects of women’s daily-life.

Key-words: criminal women, house staff, infanticides, judiciary expert assessments, extenuating circumstances, conflicts, criminal moves.

 

Membres du jury :

  • Anne-Claude AMBROISE RENDU  –   Université de Limoges
  • Mickaël AUGERON   –   Université de La Rochelle
  • Frédéric CHAUVAUD  –   Université de Poitiers (Directeur de thèse)
  • Myriam TSIKOUNAS   –   Université de Paris I
  • Didier VEILLON   –   Université de Poitiers

[06 décembre 2013] Journée d’études « La cruauté : les geste et les lieux en images »

Source : Université de Poitiers
Source : Université de Poitiers

Journée d’études organisée par le Centre de Recherche Interdisciplinaire Histoire, Arts et Musicologie (CRIHAM) et le laboratoire Images, Sociétés, Représentations (ISOR/CRH)

Première séance présidée par Michel CASSAN.► Du marquage au trompe-l’oeil : le corps mutilé du vagabond dans l’Angleterre su XVIe siècle
Pascale DROUET► Voir et entendre la cruauté dans les prétoires (XIXe – XXe siècles)
Frédéric CHAUVAUD► L’affaire des peaux tannées (Vendée, 1794)
Jean-Clément MARTIN

Espace et gestes du crime rituel, l’exemple du Gabon (XXe – XXIe siècles)
Massima LOUWOUNGOU

Deuxième séance présidée par Myriam TSIKOUNAS

Les enfants aussi sont parfois cruels
Jean-Jacques YVOREL

L’intervention de la cruauté à l’égard des animaux
Eric PIERRE

Des lieux de cruautés picturales : la mort de Sardanapale
André RAUCH

Le cinéma de la cruauté
Gilles MENEGALDO

Télécharger le carton d’invitation [PDF – 1 Mo] et le programme [PDF – 1 Mo]

Date Le 06/12/2013, de 09:15 à 16:30
Lieu Poitiers – Centre-ville       Salle des Actes – Hôtel Fumé – 8 rue René Descartes – 86000 Poitiers

[14 juin 2013] 3e journée d’étude sur le projet patrimoine – Fonds Dubois

Source : Susan Finding – Blogs UP

Organisée par le MIMMOC et le CRIHAM, avec le soutien de l’Université de Poitiers, la MSHS Poitiers, le Conseil général de la Vienne.

Programme :

A LA MSHS :

  • 9h30 : Steven Pincus (Bradford Durfee Professor of History, Yale University) : The Fonds Dubois and the Fonds d’Alençon – two complementary collections

  • 10h30 : Carl Wennerlind (Associate Professor of History, Columbia University) : Scarcity or Abundance: The Role of Credit in Early Modern Capitalism

  • 11h 30 : Atelier de travail : projets et pistes

  • Présentation des outils de diffusion et des projets financés (ACI, CPER…) :

–   Carnet de recherche dédié

–   Site web hébergé par l’Univesité

–   ACI

–   Axe MSHS et CPER : Les humanités face à l’écrit

–   Exposition

AU FONDS ANCIEN DE LA BIBLIOTHEQUE DROIT-LETTRES :

  • 14h30 : Anne-Sophie Durozoy (Conservateur, Fonds ancien, SCD, Université de Poitiers) : Présentation d’ouvrages choisis du Fonds Dubois

  • Échanges et consultation d’ouvrages – ateliers thématiques

  • 16h30 : Synthèse et conclusion