Peerus : une application web spécialisée dans la veille scientifique

Comment tirer parti de l’intelligence numérique pour offrir aux chercheurs un outil de veille scientifique ciblé et efficace ? C’est l’objet de l’application Peerus, développée par la startup DSRT en collaboration avec le Laboratoire des technologies de la microélectronique (LTM).

peerus

Un chercheur a globalement peu de temps à consacrer à la veille scientifique pour se tenir informé des avancées dans son domaine de recherche. Peerus est une application web gratuite en auto-apprentissage qui permet aux chercheurs d’accélérer et automatiser leur veille scientifique en proposant des publications ciblées et pertinentes quotidiennement.

Née de la collaboration entre la startup lyonnaise DSRT et les travaux de Thibault Honegger, chercheur au Laboratoire des technologies et de la microélectonique (LTM, CNRS/Université Grenoble Alpes) et lauréat ERC Starting Grants 2016, ce nouveau logiciel dédié aux chercheurs identifie en temps réel les dernières publications d’intérêt pour un chercheur (journaux, auteurs ou mots clés). Grace au processus d’onboarding, qui identifie automatiquement les pupeerus2blications du chercheur, Peerus lui suggère un ensemble de journaux, d’auteurs et de mots clés à suivre. À partir de ces informations, un algorithme de réseau de neurones déduit et adapte le champ de recherche de l’utilisateur et les publications pouvant potentiellement l’intéresser, tout en suggérant les travaux d’autres chercheurs et instituts. Il est également possible de paramétrer les options pour un écosystème de veille plus détaillée et personnalisée. L’algorithme recherche parmi plus de 2000 journaux majeurs pour en extraire une liste de papier sur mesure.

Peerus: How it works (vidéo en anglais)

Contact chercheur : Thibault Honegger (thibault.honegger@cnrs.fr) – Fondateur de Peerus et chercheur au LTM

Bourses ERC « Consolidator »

Le Conseil européen de la recherche (ERC) annonce les résultats de l’appel « ERCConsolidator Grant 2016 » qui récompense des chercheurs d’excellence ayant entre 7 à 12 ans d’expérience après leur thèse. Au total, toutes disciplines confondues, ce sont 314 projets qui ont été sélectionnés, parmi lesquels 43 projets sont hébergés par la France. Avec 25 lauréats, le CNRS arrive à nouveau en tête de cet appel, suivi par l’université d’Oxford avec neuf lauréats.cnrs-filaire-bichro-cmjn

Troisième appel « Consolidator Grant » du Conseil européen de la recherche (ERC) du programme Horizon 2020, l’édition 2016 finance des projets de recherche exploratoire portés par des chercheurs ayant obtenu leur doctorat depuis 7 à 12 ans à la date du premier janvier 2016. Les lauréats se voient ainsi attribuer une bourse allant jusqu’à 2 millions d’euros pour une période de 5 ans maximum. L’excellence scientifique au niveau européen est l’un des principaux critères de sélection.

Avec 43 porteurs de projets, la France se place en troisième position derrière le Royaume-Uni (58 projets financés) et l’Allemagne (48 projets financés). Plus de la moitié (25) des projets lauréats français sont accueillis par le CNRS (17 en physique et en ingénierie, 6 en sciences de la vie et 2 en sciences humaines et sociales). De plus, dix projets se développeront dans des laboratoires dont le CNRS est tutelle. Avec ses 25 lauréats, le CNRS se place en première position devant l’université d’Oxford (9 lauréats), l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne et l’université d’Utrecht (7 lauréats), la société Max Planck, l’université de Copenhague, l’Institut Weizmann et l’université de Tel Aviv (6 lauréats).

Voici la liste des 25 lauréats hébergés par le CNRS ainsi que le communiqué.

Appel à projets 2017 : Défi Mastodons – Les Big Data en recherche

Depuis 2012, le CNRS au travers de la Mission pour l’Interdisciplinarité a lancé un défi sur « les grandes masses de données » intitulé : Défi Mastodons. Celui-ci propose un amorçage et un cadre dans lequel chercheurs et enseignants-chercheurs peuvent explorer de nouvelles approches interdisciplinaires pour appréhender les problèmes auxquels les grandes masses de données les confrontent.

Le CNRS souhaite soutenir, en 2017, une quatrième vague de projets visionnaires, capitalisant des connaissances de plusieurs disciplines, et permettant de franchir un pas significatif dans le domaine applicatif concerné et/ou dans le domaine même de la Science des Donnés. Ces recherches peuvent impliquer, mais de façon non exclusive, les défis suivants, liés aux grandes masses de données :

  • la gestion de données massives
  • l’extraction de connaissances
  • la qualité des données et les problématiques sociales liées à l’usage des grandes masses de données

Ce défi vise aussi à favoriser l’émergence d’une communauté́ scientifique interdisciplinaire autour des Big Data et de la Science des Données, capable de rivaliser avec les grands laboratoires internationaux et de produire des solutions originales sur le périmètre des données scientifiques. Depuis, près d’une quarantaine de projets ont été financés sur une période allant de 2 à 4 ans, et un GDR (MaDICS) a été créé pour favoriser l’animation scientifique d’une communauté interdisciplinaire.
Date limite de dépôt de candidatures est fixée au 13 décembre 2016 à midi.

Pour candidater, voici le texte de l’Appel A Projets 2017 ainsi que le formulaire de candidatures 2017.

Page CNRS de l’annonce et contacts.

Le CNRS lance la revue Carnets de science

Le CNRS lance Carnets de science, sa première revue d’informations scientifiques destinée au grand public, le 3 novembre 2016. Éditée par CNRS Éditions, disponible sur abonnement et mise en vente dans certains Relay et des librairies, cette revue semestrielle de 200 pages richement illustrée a pour but de faire découvrir les coulisses de la recherche et de donner du sens à lacouv_carnets_science science.

Les dessous de la détection des ondes gravitationnelles, les échanges entre Cédric Villani et Ártur Avila sur le rôle des mathématiques dans la société, le carnet de mission d’un géographe explorant la jungle amazonienne, une enquête sur la révolution des sciences du vivant au XXI° siècle, un entretien sur les origines de la psychologie… Voici quelques-uns des sujets traités dans le tout premier numéro de Carnets de science, nouvelle revue semestrielle lancée par le CNRS et CNRS Éditions.

Pour Alain Fuchs, président du CNRS, « Carnets de science invite à pénétrer dans les arcanes de ces recherches qui nous éclairent sur nous-mêmes, sur le monde qui nous entoure, et qui sont souvent l’œuvre d’une vie ».

Nourrie de reportages, de diaporamas, d’entretiens, de points de vue, cette revue propose aux citoyens en recherche d’informations des analyses et des décryptages sur l’actualité scientifique et les grandes questions de société. Son credo : replacer les résultats scientifiques et leurs retombées potentielles dans un contexte plus large, en décryptant les enjeux du domaine, ses thèses émergentes, mais aussi ses controverses, et en donnant la parole aux chercheurs eux-mêmes.

Nouvelle revue semestrielle :
Parution : 3 novembre
Format : 20 x 25,5 Prix : 12,50 € – 200 pages 100 illustrations et photos en couleur
ISBN : 978-2-271-09348-6

En vente dans certains Relay et en librairie, et aussi disponible sur abonnement.

En savoir plus : carnetsdescience-larevue.fr

[22 septembre 2016] Conférences et table ronde « Les Émotions. Lecture plurielle et actualité »

Une journée de conférences et table ronde « Les Émotions. Lecture plurielle et actualité » organisée par Frédéric Chauvaud et Dominique Moncond’huy aura lieu le 22 septembre 2016 de 14h à 17h. Cet événement se déroulera à la MSHS de l’Université de Poitiers dans la salle de conférences.

Les chercheurs présents seront : Anne-Claude Ambroise-Rendu, Professeure d’histoire contemporaine, Sandrine Gil, Professeure en psychologie expérimentale, Roger Gil, Professeur émérite de neurologie à l’Université de Poitiers, responsable de l’Espace de Réflexion Ethique Régional (ERER) du CHU de Poitiers et Freiderikos Valetopoulos, Professeur de linguistique.

La table ronde sera animée par Frédéric Chauvaud et Dominique Moncond’huy.

Veuillez consulter le programme à cette adresse.

1280px-universite_de_poitiers_logo_2012cnrs_fr_quadri-svglogo-mshs

Lancement officiel de la plateforme fund┋it

Fund┋it est une plateforme de financement pour la recherche en SHS. Elle fonctionne à la manière d’une base de données et recense les institutions qui financent ou accueillent des chercheurs en sciences humaines et sociales. Elle a été mise au point par la fondation RFIEA, en partenariat avec la FMSH et avec le soutien du CNRS.

Son objectif est de faciliter la mobilité internationale des chercheurs en sciences humaines et sociales. À cet égard, elle regroupe les appels fundità candidatures relatifs à des séjours de recherche en France et à l’étranger ainsi que tous les appels à projets pour obtenir des financements pour une recherche individuelle ou collaborative. Ce service s’adresse aux chercheurs, aux post-doctorants et aux doctorants en fin de thèse, qu’ils soient français ou étrangers.

Le site propose d’abord de choisir le type d’appel auquel vous souhaitez répondre : séjour de recherche en France ou à l’étranger ou projet de recherche individuelle ou collaborative. Il s’agit ensuite de choisir un projet parmi une liste. Pour cela il faut ouvrir un compte.

Pour plus d’information, vous pouvez consulter le blog. Il est aussi possible de suivre les actualités liées à fund┋it sur Facebook et Twitter.

[21-24 Juin 2016] : Colloque international « Penser les migrations pour repenser la société »

C’est à l’occasion des 30 ans du laboratoire de recherche Migrinter que ce colloque est organisé. Il aura lieu des 21 au 24 juin 2016 à la MSHS et a pour but d’examiner la contribution de la recherche sur les migrations internationales aux sciences de l’Homme et de la Société. Il consistera en l’organisation d’ateliers mettant en avant quelques-uns des champs scientifiques qui ont été travaillés par les questions afférentes aux migrations. L’inscription est ouverte dès à présent et se fait en ligne.

affiche-colloque-format-imagev4Ce colloque encourage en particulier la participation de non-spécialistes des migrations dans la perspective de nourrir un dialogue entre sphères disciplinaires et théoriques. En outre, la production relative aux migrations, encore marginale dans les années 1980, est aujourd’hui foisonnante. L’étude des phénomènes migratoires est devenue un domaine de recherche à part entière avec ses colloques, ses laboratoires de recherche, ses programmes scientifiques et ses revues. Le laboratoire Migrinter, dont le champ de recherche couvre des domaines aussi divers que les circulations, les diasporas, ou les mobilités urbaines a, au cours des trois décennies passées, marqué de son empreinte l’approche francophone des migrations internationales.

Tout en se structurant en champ autonome, les études migratoires irriguent et renouvellent les questionnements scientifiques plus généraux des sciences sociales. Toutes les disciplines sont à présent concernées : la géographie, l’histoire, la démographie, la sociologie, l’anthropologie, l’économie, mais aussi la philosophie, la linguistique, la psychologie, la littérature… Une partie importante des avancées théoriques et épistémologiques sont aujourd’hui redevables de l’analyse des phénomènes migratoires. L’anthropologie postcoloniale, les approches multi-situées, le transnationalisme, les nouvelles approches de l’identité, l’histoire globale, sont autant de nouveaux champs scientifiques dont la fondation repose sur la critique d’une vision sédentaire des sociétés et des cultures. L’étude des migrations internationales offre une alternative au nationalisme méthodologique qui a longtemps structuré les sciences sociales. Ce champ constitue un prisme à partir duquel sont reconsidérés les États, la société, les identités individuelles ou collectives, les pratiques artistiques, mais aussi notre rapport à l’espace et au temps, au point que l’on évoque aujourd’hui un « paradigme migratoire ».

Voici un lien vers son programme complet.

ANF « Participer à l’organisation du management des données de la recherche : gestion de contenu et documentation des données » du 6 au 8 juillet 2016

 

logo_renatis_developpe2

Une ANF aura lieu du 6 au 8 juillet 2016 à Paris dans les locaux de l’Université Paris Diderot. Elle est organisée par le réseau national Renatis en collaboration avec la DIST-CNRS, l’INIST-CNRS, l’URFIST, le RIATE et IRSTEA.

Les intéressés sont invités à remplir la feuille d’inscription téléchargeable sur cette page. L’inscription est à retourner avant le 9 mai 2016 à l’adresse : CNRS – Délégation Ile-de-France Sud – Isabelle Gomes – Service des Ressources Humaines / Av. de la Terrasse – Bât. 9 – 91190 Gif-sur-Yvette. Ou par e-mail à Isabelle.gomes@dr4.cnrs.fr (Fax : 01 69 82 39 85).

Cette formation est au service des professionnels de l’IST et des chercheurs. Elle vise à fournir des éléments pédagogiques afin de sensibiliser les chercheurs à la gestion des données et à leur cycle de vie. L’objectif principal est d’apporter les outils nécessaires à l’accompagnement du chercheur dans la construction d’un plan de gestion des données ou Data Management Plan (DMP). Ceux-ci s’inscrivent dans le mouvement de l’Open Science et seront nécessaires à tout projet répondant à l’appel d’offres du programme européen Horizon 2020.

Le programme s’organisera en 3 grandes parties : Une première partie qui introduira la problématique et posera un socle commun de connaissances formalisé au travers de réponses à un quiz, des interventions théoriques ensuite portant plus spécifiquement sur certains sujets (aspects juridiques, standards et métadonnées, partage et archivage des données …) et pour finir des ateliers pratiques qui permettront aux participants de s’initier à la pratique du DMP.

[17-18 avril 2014] : Colloque international « L’espace européen en mutation : La place des minorités dans un univers globalisé et muticulturel »

Programme du colloque

Jeudi 17 avril

Accueil des participants à partir de 13h30 – MSHS, Salle des conférences

Ouverture à 14h : Catherine Rannoux (Doyenne de l’UFR Lettres & Langues), Licia Bagini (Vice-présidente Relations internationales), Susan Finding (Directrice du laboratoire Mimmoc), Sanja Boskovic et Hélène Yèche (Mimmoc, comité d’organisation)

14h15 : Discours d’ouverture :

Nina Sajic, Ambassadrice de Bosnie-Herzégovine

Minorités en Europe : législation et cadre juridique

Présidence : Susan Finding

14h45 : Pascal Mbongo, (Professeur, Université de Poitiers) :  « Le destin français de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires »

15h15 : Emilie Chevalier, (MCF, Université de Poitiers) :  « Minorités nationales et espace Schengen »

15h45 : Rossitza Barakova, (Doctorante, Université d’Aix Marseille) : « L’état des minorités nationales en Europe à travers la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme »

Pause café 

Minorité(s), institution(s) représentation(s)

Présidence : Hélène Yèche

16h45 : Jean-Christophe Dourdet, (MCF, Université de Poitiers) : « La situation des langues occitane et poitevine-saintongeaise au regard des institutions et de la société française »

17h15 : Arnaud Nganga Massengo, (Equipe de rattachement : MICA Bordeaux 3) : « Les régimes de monstration télévisuelle des contentieux postcoloniaux à travers les mobilisations des Afro-antillais en France

17h45 : Lionel Picard (Docteur en études germani ues, Université de Dijon) : « Silésie »

20h00 : Dîner en ville
______________________________________________

 

Vendredi 18 avril

 

Accueil des participants à partir de 8h30 – MSHS, Salle Mélusine

Minorité(s), identité(s), culture(s) Présidence : Hélène Yèche

9h Frédéric Spagnoli, (MCF, Université de Franche-Comté) : « Les minorités au Trentin (Italie) : j f ’ p nce ? »

9h30 Sabira Kakouch, (Doctorante en sociolinguistique à l’Université Jules Verne) :  « Les Roms ou l’invention du sauvage: dé-formation identitaire de la plus grande minorité d’Europe. L’exemple de l’Italie et de ses politiques ségrégationnistes »

10h Aurore Tirard, (Doctorante, INALCO) : « Quelle place pour le rromani entre volonté institutionnelle et discrimination de fait dans une Europe en mutation ? »

Pause café

Présidence : Sanja Boskovic

10h50 Hélène Menegaldo, (PR Russe émérite Université de Poitiers) : « Les Russes à Bizerte: étapes d’une intégration contrariée (ou empêchée) »

11h20 Anna Koneva, (MCF-HDR Université de Herzen, Saint-Pétersbourg, Russie) : « Les Karaïmes dans le monde contemporain : un peuple minoritaire entre la survie et la préservation de ’ 3 »

11h50 Nicole Dołowy (Institut d’Etudes Slaves, Académie Polonaise des Sciences) : « Les jeunes Sorabes et Kachoubes : identité culturelle et choix linguistiques »

12h30 : Déjeuner sur le campus

Minorité(s), espace(s), ancrage(s) Présidence : Sanja Boskovic et Hélène Yèche

14h Ludivine Thouverez, (MCF, Université de Poitiers) : « Stratégie européenne de protection et de promotion des langues minoritaires : quel impact au Pays basque ? »

14h30 : Christian Hounnouvi, (Laboratoire Ligérien de Linguistique, Université d’Orléans) : « Espagne, régionalismes, minorités visibles et invisibles : politiques de préservation et expectatives autour des patrimoines linguistiques et culturels localisés

15h Miroslav Svirčević, (PhD, Institute for Balkan Studies, Belgrade) : « La communauté S h j ’h . Albanians in Serbia after the Congress of Berlin 1878 until today »

15h30 Vesna Cidilko, (Humboldt-Universität Berlin) : « La représentation des Allemands dans la littérature serbe. Donauschwaben und andere Deutsche in der serbischen Literatur. Zu einigen Aspekten kultureller Wechselseitigkeit im Wandel sozialer und historischer Umbrüche »

Pause café

16h20 Renée Tosser, (Université de la Réunion) : « A Protestant Parliament for a Protestant People» : minorités en Irlande du Nord

16h50 Pascal Pragnère, (PHD, Université Paris 3 –Sorbonne Nouvelle) : « Minorités nationales f p p x. ’E p p -elle être une solution ? »

17h30: Table ronde finale

18h Clôture du colloque
Programme en ligne : http://mimmoc.labo.univ-poitiers.fr/sites/mimmoc.labo.univ-poitiers.fr/IMG/pdf/Programme_Colloque_Minorites_2014_Mimmoc.pdf

Pour en savoir plus : Lien

[09 avril 2014] Lettre d’information de l’InSHS du CNRS n°28 – mars 2014

Le pôle communication de l’InSHS a le plaisir de vous envoyer le nouveau numéro de sa lettre d’information.
Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

Lettre d’information de l’InSHS du CNRS n°28 – mars 2014 (basse définition / haute définition)
ÉDITO de Patrice Bourdelais, directeur de l’InSHS

NOUVELLES DE L’INSTITUT

Ecoles thématiques et actions nationales de formation 2014

VIE DES LABOS

Idemec – Un laboratoire en MéditerranéeFOCUS
La Renaissance virtuelle des manuscrits sinistrés de ChartresA PROPOS
Quand le port d’Ostie dévoile ses mystères

ZOOM SUR…
La vie synthétique. Nouvelles frontières du vivant
EN DIRECT DE L’ESF
Les médias européens à la loupeLA TRIBUNE D’HUMA-NUM
Huma-Num#Actu – NAKALA : un nouvel outil d’exposition des données de la recherche
Partage d’expériences – Humanités numériques et Musicologie : les bibliothèques Sequentia et Neuma
Version haute définition de la lettre d’information n°28

——————————————————————————————————–——————————-

Cordialement,
Pôle communication de l’InSHS du CNRS
Armelle Leclerc & Nacira Oualli
Institut des sciences humaines et sociales – CNRS
3 rue Michel-Ange 75794 PARIS CEDEX 16
inshs.com@cnrs.fr
www.cnrs.fr/inshs/


– Pour consulter la lettre en ligne : http://www.cnrs.fr/inshs/Lettres-information-INSHS/lettre_infoinshs_28.pdf
– Pour lire les anciens numéros de la lettre :  http://www.cnrs.fr/inshs/Lettres-information-INSHS/lettres-informationINSHS.htm
– Pour s’abonner ou
se désabonner à la lettre : inshs.com@cnrs.fr

La lecture de ce document nécessite la version 11 d’Acrobat Reader – Pour télécharger Acrobat Reader 11

« CNRS, le journal » : un site d’information scientifique pour le grand public

Destiné au grand public, le nouveau site internet « CNRS, le journal » vise à décrypter des résultats scientifiques, à montrer les coulisses de la recherche et à valoriser les sciences émergentes. Son crédo : fournir des informations fiables permettant d’éclairer les grands débats de société. Conformément à sa mission de diffusion des connaissances, le CNRS (Centre national de la recherche scientifique) souhaite ainsi « donner du sens à la science » en investissant l’univers des médias numériques.

Le site propose, autour de six grands thèmes, des sujets très diversifiés : Ces animaux qui se soignent tous seuls (Vivant) ; Quand le laser révèle le passé (Matière) ; Le boom de l’agriculture urbaine (Sociétés) ; Un jour avec l’équipe de Curiosity (Univers) ; La réplique de la grotte Chauvet, un chantier unique (Terre) ; La course mondiale aux supercalculateurs (Numérique).

Articles, dossiers, billets écrits par les chercheurs, mais aussi infographies, enregistrements audio, vidéos et diaporamas favorisent une visite attractive et dynamique.

Le lancement du site s’accompagne d’une nouvelle formule du « Journal du CNRS », désormais trimestriel de 68 pages, dont les numéros mêlent des articles originaux à des contenus publiés sur le site web. La version PDF du dernier numéro est téléchargeable sur le site ainsi que les archives d’une quarantaine de numéros.

Le site est consultable sur ordinateur, tablette et smartphone, les contenus peuvent être commentés et partagés via les réseaux sociaux.

Pour en savoir plus

[05 février 2014] Lettre d’information de l’InSHS du CNRS n°27 – Janvier 2014

Le pôle communication de l’InSHS a le plaisir de vous présenter le nouveau numéro de sa lettre d’information.
Nous vous en souhaitons une bonne lecture.

 

Lettre d’information de l’InSHS du CNRS n°27 – janvier 2014 (basse définition / haute définition)

ÉDITO de Patrice Bourdelais, directeur de l’InSHS

NOUVELLES DE L’INSTITUT

Les publications et interventions aux colloques des chercheurs CNRS de l’Institut des sciences humaines et sociales

OUTILS DE LA RECHERCHE

Portail Epidémiologie France

FOCUS
Archéologie navale en Croatie

ZOOM SUR…
Archiver les sciences humaines et sociales

VIE DES RÉSEAUX
Compte-rendu des journées FRéDoc 2013
Actes des FréDoc 2011

A PROPOS
La CID 53 pour l’étude des sciences et techniques

CAMPUS CONDORCET # PERSPECTIVES
Actions de coopération scientifique 2014-2015

EN DIRECT DE L’ESF
The Good, the Bad and the Ugly. Les politiques de la recherche interdisciplinaire

LA TRIBUNE D’HUMA-NUM
Huma-Num#Actu : DARIAH : une infrastructure numérique au service des sciences humaines et sociales
Horizons : Ontologie(s). De la métaphysique au Web en passant par l’intelligence artificielle

Version haute définition de la lettre d’information n°27

——————————————————————————————————–——————————-

Cordialement,
Pôle communication de l’InSHS du CNRS
Armelle Leclerc & Nacira Oualli
Institut des sciences humaines et sociales – CNRS
3 rue Michel-Ange 75794 PARIS CEDEX 16
inshs.com@cnrs.fr
www.cnrs.fr/inshs/

——————————————————————————————————–——————————-

– Pour consulter la lettre en ligne : http://www.cnrs.fr/inshs/Lettres-information-INSHS/lettre_infoinshs_27.pdf
– Pour lire les anciens numéros de la lettre :  http://www.cnrs.fr/inshs/Lettres-information-INSHS/lettres-informationINSHS.htm
– Pour s’abonner ou
se désabonner à la lettre : inshs.com@cnrs.fr

La lecture de ce document nécessite la version 11 d’Acrobat Reader – Pour télécharger Acrobat Reader 11

6ème numéro du Bulletin d’information du Réseau National des Maisons des Sciences de l’Homme

Source : RNMSH
Source : RNMSH

Le RNMSH a le plaisir de vous présenter le 6ème numéro du bulletin d’information du Réseau National des Maisons des Sciences de l’Homme en format électronique.

 Vous pouvez également consulter ce bulletin sur le site internet du Réseau à l’adresse suivante :http://www.msh-reseau.fr/IMG/pdf/bulletin6_rnmsh.pdf

Bonne lecture !

Mise en ligne du Schéma d’orientation stratégique de l’IST au CNRS « Mieux partager les connaissances »

La DIST du CNRS a mis en ligne le Schéma d’orientation stratégique de l’Information Scientifique  et Technique au CNRS :

« Mieux partager les connaissances »

Pour en savoir plus : Lien

Suspension jusqu’à nouvel ordre du service de documents RefDoc.fr

Source (image et contenu) : CNRS
Source (image et contenu) : CNRS 

Veuillez noter la suspension jusqu’à nouvel ordre, du service de fourniture de document Refdoc.
Voilà ce qu’on peut lire sur Refdoc.fr : http://www.refdoc.fr/

Suite à l’arrêt du 11 décembre de la Cour de cassation, nous vous informons que nous suspendons notre service de fourniture de documents jusqu’à nouvel ordre.
Pour toute demande de précision, merci de contacter: contact-utilisateur@inist.fr

 

Following the December 11th decision by the French Court of cassation, we inform you that we are suspending our document supply service until further notice.
For further information, please contact: contact-utilisateur@inist.fr