[15-16 septembre] 1er Colloque Euromime « Les défis et les enjeux des initiatives publiques face au numérique éducatif : du local au global »

Le 1er Colloque Euromime se déroulera les 15 et 16 septembre 2016 à l’Université de Poitiers. Il s’inscrit dans le champ des technologies éducatives et a pour thème « Les défis et les enjeux des initiatives publiques face au numérique éducatif : du local au global ». Il est organisé par les universités partenaires du programme Erasmus Mundus Euromime.

logo-euromime-minLe programme Euromime, dont le contrat avec la commission européenne se termine en septembre 2016, a développé un réseau international très riche dans le domaines de la E-éducation. C’est pour faire perdurer ce réseau que sera organisé chaque année, dans un pays différent, le Colloque Euromime.

Se succèderont au cours de ces deux journées des conférences, des communications scientifiques, des pitchs de projets et des échanges autour de la thématique du colloque. Veuillez trouvez le programme plus détaillé ici.

L’inscription est gratuite mais obligatoire : http://enquete.univ-poitiers.fr/index.php?sid=72672&lang=fr

[21-24 Juin 2016] : Colloque international « Penser les migrations pour repenser la société »

C’est à l’occasion des 30 ans du laboratoire de recherche Migrinter que ce colloque est organisé. Il aura lieu des 21 au 24 juin 2016 à la MSHS et a pour but d’examiner la contribution de la recherche sur les migrations internationales aux sciences de l’Homme et de la Société. Il consistera en l’organisation d’ateliers mettant en avant quelques-uns des champs scientifiques qui ont été travaillés par les questions afférentes aux migrations. L’inscription est ouverte dès à présent et se fait en ligne.

affiche-colloque-format-imagev4Ce colloque encourage en particulier la participation de non-spécialistes des migrations dans la perspective de nourrir un dialogue entre sphères disciplinaires et théoriques. En outre, la production relative aux migrations, encore marginale dans les années 1980, est aujourd’hui foisonnante. L’étude des phénomènes migratoires est devenue un domaine de recherche à part entière avec ses colloques, ses laboratoires de recherche, ses programmes scientifiques et ses revues. Le laboratoire Migrinter, dont le champ de recherche couvre des domaines aussi divers que les circulations, les diasporas, ou les mobilités urbaines a, au cours des trois décennies passées, marqué de son empreinte l’approche francophone des migrations internationales.

Tout en se structurant en champ autonome, les études migratoires irriguent et renouvellent les questionnements scientifiques plus généraux des sciences sociales. Toutes les disciplines sont à présent concernées : la géographie, l’histoire, la démographie, la sociologie, l’anthropologie, l’économie, mais aussi la philosophie, la linguistique, la psychologie, la littérature… Une partie importante des avancées théoriques et épistémologiques sont aujourd’hui redevables de l’analyse des phénomènes migratoires. L’anthropologie postcoloniale, les approches multi-situées, le transnationalisme, les nouvelles approches de l’identité, l’histoire globale, sont autant de nouveaux champs scientifiques dont la fondation repose sur la critique d’une vision sédentaire des sociétés et des cultures. L’étude des migrations internationales offre une alternative au nationalisme méthodologique qui a longtemps structuré les sciences sociales. Ce champ constitue un prisme à partir duquel sont reconsidérés les États, la société, les identités individuelles ou collectives, les pratiques artistiques, mais aussi notre rapport à l’espace et au temps, au point que l’on évoque aujourd’hui un « paradigme migratoire ».

Voici un lien vers son programme complet.

[21-22 mai 2015] 11ème Colloque du GREPACO

Affiche_A3_portes-63da7Le Groupe de Réflexion en Psychopathologie Cognitive (GREPACO) rassemble une centaine de chercheurs et enseignants-chercheurs de France, Suisse et Belgique autour d’un même objectif : celui de promouvoir et diffuser la recherche en psychopathologie cognitive. Ce groupe a été fondé en 2009 par les professeurs Joël Billieux (Université de Louvain-La-Neuve, Belgique), Frank Larøi (Université de Liège, Belgique) et Martial Van der Linden (Université de Genève, Suisse).

En 2015, le GREPACO célébrera la 11ème édition de son colloque. Les précédents colloques du GREPACO se sont tenus avec beaucoup de succès à Liège (2009), Genève (2009), Lille (2010), Strasbourg (2010), Reims (2011), Louvain-La-Neuve (2011), Bordeaux (2012), Grenoble (2012), Paris (2013), et Montpellier (2014). A chaque occasion, ces colloques ont mobilisé environ 80 participants, membres du GREPACO et chercheurs locaux compris.

Si ce colloque est traditionnellement francophone, il a une dimension éminemment européenne, associant les chercheurs de France, Suisse, et Belgique, et représente ainsi une occasion pour les étudiants de prendre contact avec des chercheurs.

Site du GREPACO : http://www2.fapse.ulg.ac.be/grepaco/index.php

Vous pouvez télécharger le programme des journées du 21 et 22 mai 2015

Télécharger le programme au format PDF

[17-18 avril 2014] : Colloque international « L’espace européen en mutation : La place des minorités dans un univers globalisé et muticulturel »

Programme du colloque

Jeudi 17 avril

Accueil des participants à partir de 13h30 – MSHS, Salle des conférences

Ouverture à 14h : Catherine Rannoux (Doyenne de l’UFR Lettres & Langues), Licia Bagini (Vice-présidente Relations internationales), Susan Finding (Directrice du laboratoire Mimmoc), Sanja Boskovic et Hélène Yèche (Mimmoc, comité d’organisation)

14h15 : Discours d’ouverture :

Nina Sajic, Ambassadrice de Bosnie-Herzégovine

Minorités en Europe : législation et cadre juridique

Présidence : Susan Finding

14h45 : Pascal Mbongo, (Professeur, Université de Poitiers) :  « Le destin français de la Charte européenne des langues régionales et minoritaires »

15h15 : Emilie Chevalier, (MCF, Université de Poitiers) :  « Minorités nationales et espace Schengen »

15h45 : Rossitza Barakova, (Doctorante, Université d’Aix Marseille) : « L’état des minorités nationales en Europe à travers la jurisprudence de la Cour européenne des droits de l’homme »

Pause café 

Minorité(s), institution(s) représentation(s)

Présidence : Hélène Yèche

16h45 : Jean-Christophe Dourdet, (MCF, Université de Poitiers) : « La situation des langues occitane et poitevine-saintongeaise au regard des institutions et de la société française »

17h15 : Arnaud Nganga Massengo, (Equipe de rattachement : MICA Bordeaux 3) : « Les régimes de monstration télévisuelle des contentieux postcoloniaux à travers les mobilisations des Afro-antillais en France

17h45 : Lionel Picard (Docteur en études germani ues, Université de Dijon) : « Silésie »

20h00 : Dîner en ville
______________________________________________

 

Vendredi 18 avril

 

Accueil des participants à partir de 8h30 – MSHS, Salle Mélusine

Minorité(s), identité(s), culture(s) Présidence : Hélène Yèche

9h Frédéric Spagnoli, (MCF, Université de Franche-Comté) : « Les minorités au Trentin (Italie) : j f ’ p nce ? »

9h30 Sabira Kakouch, (Doctorante en sociolinguistique à l’Université Jules Verne) :  « Les Roms ou l’invention du sauvage: dé-formation identitaire de la plus grande minorité d’Europe. L’exemple de l’Italie et de ses politiques ségrégationnistes »

10h Aurore Tirard, (Doctorante, INALCO) : « Quelle place pour le rromani entre volonté institutionnelle et discrimination de fait dans une Europe en mutation ? »

Pause café

Présidence : Sanja Boskovic

10h50 Hélène Menegaldo, (PR Russe émérite Université de Poitiers) : « Les Russes à Bizerte: étapes d’une intégration contrariée (ou empêchée) »

11h20 Anna Koneva, (MCF-HDR Université de Herzen, Saint-Pétersbourg, Russie) : « Les Karaïmes dans le monde contemporain : un peuple minoritaire entre la survie et la préservation de ’ 3 »

11h50 Nicole Dołowy (Institut d’Etudes Slaves, Académie Polonaise des Sciences) : « Les jeunes Sorabes et Kachoubes : identité culturelle et choix linguistiques »

12h30 : Déjeuner sur le campus

Minorité(s), espace(s), ancrage(s) Présidence : Sanja Boskovic et Hélène Yèche

14h Ludivine Thouverez, (MCF, Université de Poitiers) : « Stratégie européenne de protection et de promotion des langues minoritaires : quel impact au Pays basque ? »

14h30 : Christian Hounnouvi, (Laboratoire Ligérien de Linguistique, Université d’Orléans) : « Espagne, régionalismes, minorités visibles et invisibles : politiques de préservation et expectatives autour des patrimoines linguistiques et culturels localisés

15h Miroslav Svirčević, (PhD, Institute for Balkan Studies, Belgrade) : « La communauté S h j ’h . Albanians in Serbia after the Congress of Berlin 1878 until today »

15h30 Vesna Cidilko, (Humboldt-Universität Berlin) : « La représentation des Allemands dans la littérature serbe. Donauschwaben und andere Deutsche in der serbischen Literatur. Zu einigen Aspekten kultureller Wechselseitigkeit im Wandel sozialer und historischer Umbrüche »

Pause café

16h20 Renée Tosser, (Université de la Réunion) : « A Protestant Parliament for a Protestant People» : minorités en Irlande du Nord

16h50 Pascal Pragnère, (PHD, Université Paris 3 –Sorbonne Nouvelle) : « Minorités nationales f p p x. ’E p p -elle être une solution ? »

17h30: Table ronde finale

18h Clôture du colloque
Programme en ligne : http://mimmoc.labo.univ-poitiers.fr/sites/mimmoc.labo.univ-poitiers.fr/IMG/pdf/Programme_Colloque_Minorites_2014_Mimmoc.pdf

Pour en savoir plus : Lien

[5-6 décembre 2013] Colloque international « Le traitement des savoirs dans les manuels : questions de méthodes et champs disciplinaires »

Lieu : ESPE site de la Charente, Angoulême

 

Organisation :

Valérie Legros, université de Limoges, ESPE valerie.legros@unilim.fr

Marc Moyon, université de Limoges, ESPE, marc.moyon@unilim.fr

Laetitia Perret,  université de Poitiers, ESPE, laetitia.perret@univ-poitiers.fr

 

ARGUMENTAIRE

Organisé dans le cadre du projet PRES réunissant des enseignants chercheurs des IUFM/ESPE de Limoges et Poitiers, « Etudes d’ouvrages et de matériels anciens liés à l’enseignement » ce colloque s’intéressera au traitement du savoir dans les  manuels et portera sur des questions de méthodologie.

On peut en effet considérer que tout chercheur, quel que soit  son champ d’origine disciplinaire (études littéraires, mathématiques, sciences, histoire) est confronté à des questions méthodologiques similaires lorsqu’il aborde la question du traitement du savoir dans les manuels, notamment autour des critères qui permettent de déterminer le corpus et des disciplines contributoires qu’il est nécessaire, ou pas, de convoquer.

Une première série de questions portera donc sur le choix des manuels à étudier.  Chaque champ disciplinaire aborde-t-il la question du corpus, de  sa constitution, de sa représentativité de la même façon ?  La question du public concerné est-elle plus facilement abordée par les didacticiens et les historiens ?  La question de la périodisation se pose-t-elle de la même façon dans chaque champ disciplinaire, ou bien dépend-elle essentiellement du type d’étude mené (analyse qualitative, quantitative, par exemple) ?

Une autre série de questions portera sur les contenus de ces manuels. Les contraintes de communication scolaire sont-elles perçues de la même façon par les différents champs disciplinaires ? L’interrogation sur le savoir scolaire, son élaboration, sa transmission relève-t-elle plus spécifiquement du champ de la didactique, ou bien est-elle traitée diversement selon le champ de recherche ? Les notions de savoir savant, scolarisation, transposition didactique ont-elles la même pertinence dans ces champs ?

Ce colloque accueillera des intervenants qui  présenteront chacun  une analyse du savoir dans un ou plusieurs manuels de leur champs disciplinaire, sous forme par exemple d’étude de cas. Les échanges avec la salle de 30 mn approfondiront  ces questions, en croisant les champs disciplinaires et les approches spécifiques des chercheurs invités.

 

Programme :

Jeudi 5 décembre  2013

Manuels : corpus et filières

modératrice :Laetitia Perret, université de Poitiers- ESPE

10h00-10h45 : Essai d’analyse de l’analyse de manuels. Brigitte Louichon. Université Bordeaux IV- ESPE d’Aquitaine –

10h45 – 11h30 : L’impact de la réforme de l’enseignement secondaire de 1902 sur les manuels de mathématiques au début du XXe siècle. Renaud D’Enfert. Université de Cergy-Pontoise- ESPE-

11h30-11h45 : Pause

11h45-12h30 : La transformation des livres de lecture : entre adaptation didactique et pression idéologique – Une étude de cas (Primaire supérieure – Genève 1881 – 1987). Bernard Schneuwly. Université de Genève

12h30-13h00 : Discussion avec la salle : constituer un corpus de manuels ; manuels et instructions officielles. Répondants : Brigitte Louichon, Renaud d’Enfert, Bernard Schneuwly. Modératrice : Laetitia Perret, université de Poitiers-ESPE

 

Manuels: Evolutions et périodisations

Modérateur : Marc Moyon université de Limoges-ESPE

15h00-15h45: Usages didactiques et historiques des manuels : réflexions et problématiques. Marie-France Bishop. Université de Cergy pontoise-ESPE

15h45-16h30 : 1795-1840. Quels ouvrages pour enseigner la géologie dans le secondaire ? Pierre Savaton, UFR Sciences, Université de Caen Basse-Normandie, Centre François Viète

16h30-17h00 : Discussion avec la salle : critères de périodisation ; savoirs de référence, savoirs scolaires dans les manuels. Répondants : Marie-France Bishop, Pierre Savaton. Modératrice Chloé Gabathuller, université de Genève

Vendredi 6 décembre 2013

Manuels et enseignement : le cas de la littérature

Modératrice : Laetitia Perret,  université de Poitiers, ESPE

9h00-9h45 : Manuels d’histoire de la Littérature et formation de stéréotypes. Martine Jey. Université Paris IV- ESPE

9h45-10h30 : La leçon des exemples : sur l’évolution de l’enseignement de la rhétorique dans les manuels (1740-1840). Jean -Noël Pascal. Université de Toulouse 2- Le Mirail

10h30-10h45 : Pause

10h45-11h30 : Les corpus littéraires scolaires : un traitement « didactique » des manuels ? Nathalie Denizot, Université de Cergy-Pontoise- ESPE

11h30-12h00 : Discussion avec la salle : approches « disciplinaires » des manuels ; approche didactique, approche littéraire, approche historique. Répondants : Jean-Noël Pascal, Martine Jey, Nathalie Denizot. Modératrice : Laetitia Perret,  université de Poitiers- ESPE

 

Manuels et disciplines : apparition et disparition de notions

Modératrice : Valérie Legros, université de Limoges- ESPE

13h30-14h15 : Les manuels scolaires : des sources particulières pour l’étude curriculaire des enseignements scolaires. Joël Lebeaume. Université Paris Descartes

14h15-15h00 : Le délai de transposition didactique, un outil pour l’analyse historique des manuels scolaires ? Le cas de l’enseignement des rayons X. Jérôme FATET, Université de Limoges-ESPE

15h00-15h15 : Pause

15h15-15h45 : Discussion avec la salle : Manuels et disciplines scolaires : progression curriculaire, apparition, disparition. Répondants : Joël Lebeaume, Jérôme Fatet. Modératrice Chloé Gabathuller, université de Genève

 

15h45-16h00 : Clôture du colloque. Laetitia Perret, Marc Moyon, Valérie Legros

 

 

[06 décembre 2013] « Propriété littéraire et artistique et humanités numériques »

Les humanités numériques (digital humanities) désignent « une transdiscipline, porteuse des méthodes, des dispositifs et des perspectives heuristiques liés au numérique dans le domaine des Sciences humaines et sociales » (Manifeste des Digital humanities – http://tcp.hypotheses.org).
Elles se traduisent en particulier par la constitution de corpus numériques. Par exemple, le projet « Molière 21 » (http://www.moliere. paris-sorbonne.fr) a nécessité la numérisation de l’intégralité des œuvres du dramaturge, auxquelles est adossée une base de données intertextuelle.

Si les humanités numériques sont investies par de nombreuses matières scientifiques (littérature, langue, sociologie, sciences cognitives), les réflexions juridiques demeurent embryonnaires. La numérisation, la transformation et l’annotation d’œuvres, opérations liées au travail des humanités numériques, soulèvent pourtant de nombreuses interrogations en matière de propriété intellectuelle. Précisément, comment constituer des corpus numériques sans porter atteinte aux droits de propriété littéraire et artistique ? Et comment exploiter ces corpus en respectant les droits qui y sont attachés ?

Lieu : Sorbonne – Maison de la Recherche 28, rue Serpente, 75006 Paris

Programme

8h30 Accueil

8h45 Mot d’accueil des organisateurs

Alexandra Bensamoun, directrice du Cerdi

Arnaud Latil, membre du Cerdi et du Labex Obvil

**

Matinée. La liberté de constituer des corpus (9h00-12h10)

Présidence : Alexandra Bensamoun, Maître de conférences HDR, Université Paris-Sud

**

Introduction :

9h00. Brève présentation des problèmes rencontrés par un chercheur en humanités numériques

Alexandre Gefen, Directeur de recherche, CNRS

9h20. L’expérience juridique des humanités numériques en Allemagne

Silke Von Lewinski, chef de département, Institut Max-Planck de Munich

**

9h40. La liberté de création au service des humanités numériques

Pauline Leger, ATER et membre du Cerdi, Université Paris-Sud

10h00. Des exceptions au droit d’auteur au secours des humanités numériques ?

Laure Marino, Professeur, Université de Strasbourg

**

10h30-10h50 Pause café

**

10h50. Les œuvres orphelines dans les humanités numériques

Les œuvres orphelines dans les humanités numériques : une opportunité ?

Céline Castets-Renard, Professeur, Université Toulouse 1 Capitole

Les utilisations autorisées des œuvres orphelines : regard croisé sur les directives 2012/28/EU et 2003/98/CE

Cristiana Sappa, Assistant Professor, ESCP Europe, Department of Economics, Law and Social Sciences

11h30. Les humanités numériques : un danger pour le droit au respect des œuvres ?

Noémie Enser, ATER et membre du Cerdi, Université Paris-Sud

Débat

**

12h30. Déjeuner libre

 **

Après-midi. La protection et l’exploitation des corpus numériques (14h00- 17h00)

Présidence : Arnaud Latil, Maître de conférences, Université Paris-Sorbonne

14h10. L’application du droit des bases de données aux corpus numériques

Approche française, pertinence de la qualification et opportunité du régime

Sarah Dormont, Maître de conférences, Université Paris-Est Créteil, Laboratoire OBM (Obligations, Biens, Marché)

Approche internationale

Gemma Minero, Lecturer in Law, Universidad Autónoma de Madrid

14h50. L’application du droit d’auteur aux corpus numériques

Michel Dupuis, Professeur, Université Lille 2

Audrey Ego, Doctorante, Université Lille 2

15h30. Les livres indisponibles dans les humanités numériques

Marie-Florence Piriou, Sous-directrice de la Sofia

15h50. Portée et limites de la gestion collective

Gilles Vercken, Avocat

**

Propos conclusifs :

16h00. Numériser 50 ans d’affiches, plans et gravures du Parvis Saint-Jean : le traitement in concreto du droit d’auteur dans un programme national du Ministère de la Culture

Martine Barré-Pépin, Chercheur associée du CREDESPO, Université de Dijon

Débat

16h50. Clôture.  Didier Alexandre, Professeur, Université Paris-Sorbonne

17h Cocktail

Programme pdf disponible ici.

[18 novembre 2013] « Les enjeux de la solidarité alimentaire »

Le Comité des alternatives poitevines pour l’emploi et l’entraide (CAPEE), et les Epiceries sociales et solidaires de Grand Poitiers et du Pays Mélusin organisent une journée de réflexion sur les enjeux de la solidarité alimentaire le 18 novembre 2013 à la MSHS (Maison des Sciences de l’Homme et de la Société) – Campus de Poitiers – 9h/17h

Entrée libre

Affiche
Programme

[13-16 novembre 2013] Cycle de conférences “Lire écrire penser conserver dans un monde numérique »

Nous avons le plaisir de vous faire parvenir le programme du cycle de conférences  “Lire écrire penser conserver dans un monde numérique”  organisé à Poitiers du 13 au 16 novembre par le Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes.

Source : Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes
Source : Centre du livre et de la lecture en Poitou-Charentes

Quelle humanité les innovations numériques façonnent-elles aujourd’hui?

Personne ne voudrait de la société décrite dans le meilleur des mondes d’Aldous Huxley, déshumanisée et froide. Pourtant, nombre des anticipations proposées par la science fiction semblent aujourd’hui prendre forme. Comment appréhender la civilisation numérique ? La société en ligne se définit-elle selon des contours différents de ceux qui caractérisent la société hors-ligne ? Quels contrepouvoirs se mettent en place face aux stratégies planétaires de groupes industriels ? Quel monde du travail est en train d’émerger, à l’heure où le commerce virtuel remplace les usines d’hier.

Dans ce contexte, les livres et la lecture demeurent d’indispensables facilitateurs de la compréhension et de la pensée …

[15 novembe 2013] Le livre à l’épreuve du numérique

Le Centre d’Études sur la Coopération Juridique Internationale et le Magistère en droit des TIC de la Faculté de Droit et Sciences Sociales de l’Université de Poitiers organisent le vendredi 15 novembre 2013 un colloque intitulé Le livre à l’épreuve du numérique. Tout au long de cette journée, des juristes et des professionnels de l’économie numérique et de la documentation examineront l’histoire récente du livre électronique et ses incidences juridiques sur le droit de la propriété intellectuelle.

Faculté de Droit et Sciences Sociales – amphi Hardoin
43, place Charles de Gaulle – Poitiers

Consulter le programme du colloque

Le programme de la matinée, « du livre au livre numérique », est placé sous la présidence de Marie-Eugénie Laporte-Legeais (professeur à l’Université de Poitiers) et se compose de trois contributions suivies d’une table ronde :

  • « L’auteur et son éditeur : une histoire mouvementée » par Elisabeth Parinet (professeur à l’École Nationale des Chartes).
  • « La loi du 1er mars 2012 relative à l’exploitation numérique des livres indisponibles du XXè siècle » par Philippe Gaudrat (professeur à l’Université de Poitiers).
  • « L’accord sur l’adaptation des dispositions du contrat d’édition aux livres numériques » par Valérie Barthez (responsable juridique à la Société des Gens de Lettres).

L’après-midi, sous la présidence d’Alexandre Zollinger (co-directeur du Magistère en droit des TIC), aura pour thème « du livre numérique au livre enrichi » et laissera la parole à quatre intervenants :

  • « Présentation de livres électroniques enrichis et de livres homothétiques complexes » par Cyril Bechemin (responsable du pôle livres numériques chez IGS-CP).
  • « Les modèles économiques du livre numérique » par Françoise Benhamou (professeur à l’Université Paris XIII).
  • « La distribution du livre numérique enrichi » par Gilles Vercken (avocat à la Cour de Paris).
  • « Qualification(s) juridique(s) du livre enrichi et incidences contractuelles » par Maïté Guillemain (maître de conférences à l’Université de Poitiers).

[9 et 10 octobre 2013] Colloque International : Ostranenie, Unheimliche, Estranhamento/ Extrañamiento… – l’« étrangement » au coeur de l’oeuvre d’art (Europe-Amériques)

JPG - 102.5 ko

organisé par le CRLA-Archivos et le FoReLL, Université de Poitiers – Salle Mélusine et Salle des Conférences (MSHS)

avec le soutien de : Instituto Camões, Instituts des Amériques, Universidade de São Paulo/FFLCH, Université de Poitiers et de la mention “Littératures” (master de l’UFR Lettres et Langues).

Préprogramme du colloque 

Mercredi 9 octobre
Matinée

Accueil, Ouverture du colloque :

Table 1 : Cadres conceptuels, historique des notions.

  • Yudith Rosenbaum, « Uma estranha descoberta: leitura de “A menor mulher do mundo”, de Clarice Lispector », USP – FFLCH, DLCV, Literatura Brasileira.
  • Régis Salado, « L’autre en soi: l’hétéronymie pessoenne comme fiction de l’estranhamento », Paris 7. Pedro Serra, « Étrangement et épiphanie. Formes, défigurations, matérialités », Salamanque.
  • Solange Chavel, travaille sur la vie à la frontière et nourrit sa réflexion philosophique d’exemples de littérature (Coetzee) ou de cinéma, Poitiers, UFR SHA.
  • Marina Hily, Migrinter

Mercredi après – midi

Table 2 : Dépaysements des formes et des genres

  • Christine Baron, L’étrangement dans la perception des objets : l’attention au réel comme travail de défamiliarisation et apprivoisement de l’étrange (Italo Calvino), Poitiers, UFR LL , FoReLL.
  • Françoise Dubor, L’étrangement dans la perception du théâtre contemporain p ar son public : trouble des genres, scène fumiste ?, Poitiers, UFR LL , FoReLL.
  • Ricardo Carvalho, « Um refluxo para o passado: vestígios da história antiga em Os Sertões de Euclides da Cunha »
  • David Almanor, l’usage du fantastique (morts – vivants) dans la li ttérature haïtienne engagée, doctorant, Poitiers, UFR LL , FoReLL.

Table 3 : Étrangement et transgressions.

  • Regina Pontieri, « A estranha palavra de Clarice Lispector », USP – FFLCH, DTLLC (Teoria Literária e Literatura Comparada).
  • Françoise Prioul, l’étrangement dans les paroles de tango, en le comparant avec un autre concept assez voisin et issu du lunfardo, le dialecte argotique élaboré dans les milieux de migrants à Buenos Aires au tournant du XIX et du XX (milieux qui ont servi de bouillon de culture au tango), Poitiers, UFR LL.
  • Bianca Concolino, « Les jumeaux travestis dans le théâtre italien : comique et étrangeté », Poitiers, UFR LL.
  • Ivan Marques, « Bobos, malandros e caipiras. Figurações do Brasil na literatura modernista », USP – FFLCH, DLCV, Literat ura Brasileira.

18h30 Grande conférence publique : Tiphaine Samoyault (sous réserves)

Jeudi 10 ocotbre
Matinée

Table 4 : L’étrangement et le cinéma – Coordination : Marie Martin Mathias Lavin, (Paris 8, ESTCA ), spécialiste du cinéma d’Oliveira.

  • Marie Martin (Poitiers, UFR LL, FoReLL ) : « Effet – rêve, déjà vu et première fois au cinéma ».
  • Véronique Campan (Poitiers, UFR LL, FoReLL ) : « Résonance et ostranénie au cinéma ou comment le son étrange le film ».
  • Pascale Thibaudeau (Paris 8, Laboratoire d’ Etudes Romanes ) : « La Morte Rouge de Víctor Erice ou l’inquiétante étrangeté de l’expérience cinématographique » .

Jeudi après – midi

Table 5 : Dépaysement et figures d’exil – Coordination : Caroline Lepage.

  • Pierre Martin, « Jean de Léry au péril de Circé », Poitiers, UFR LL, FoReLL
  • Victor Palomo, « Les images de l’“étrangement” dans le poème “Três da Madrugada”, de Torquato Neto », SBPA (Sociedade brasileira de Psicologia Analítica de São Paulo)
  • Caio Gagliardi, « O Último Exílio de Jorge de Sena: em Creta, com o Minotauro », USP – FFLCH, DLCV, Literatura Portuguesa

Table 6 : Traduction, effets de langue et étrangement – Coordination : Caroline Lepage

  • Caroline Lepage, « Étrangère, oui. Étrange, non »
  • Aline Schulman, traductrice de l’espagnol.
  • Cédric Audebert, sur les créoles antillais.
  • Jean-Philippe Guez ou Liza Méry, sur la traduction de la littérature antique.

[deuxième volet : Université de São Paulo, 29 et 30 avril 2014]

Retrouvez une version imprimable du programme en cliquant ici:

[10 et 11 octobre 2013] Les stratégies du smart power américain : redéfinir le leadership dans un monde post- américain

Capture
Organisé par l’Université de Poitiers (MIMMOC) et l’Institut de Recherche Stratégique de l’Ecole Militaire (IRSEM).

Argumentaire :

A “l’heure du partage” (Fareed Zakaria, The Post American World), du désengagement au Moyen-Orient, du pivot de la diplomatie d’Obama vers l’Asie, et des redéfinitions du leadership américain post crises, ce colloque proposera de s’interroger sur les fondements stratégiques et les pratiques du smart power américain dans un monde post-américain, caractérisé par l’interdépendance des puissances anciennes ou « émergées ». La combinaison du hard et du soft power, les stratégies et les outils qui leurs sont associés réussissent-ils à refonder ou contribuent-ils à adapter le leadership américain comme l’avait également appelé de ses voeux, le secrétaire à la Défense, Robert Gates lors de son entrée au sein de l’Administration Obama ?
Les travaux de ces débats auront pour but de dresser un panorama des théories, des stratégies et de lieux géo-stratégiques où le smart power américain s’élabore et s’exerce pour permettre une analyse des nouveaux moyens et des nouvelles ambitions de la puissance américaine, en particulier en Asie, au Moyen-Orient, en Afrique mais aussi vis-à-vis des puissances voisines (Amérique latine, Canada) ou alliées (Europe, OTAN).

Retrouvez le programme de cette journée en cliquant ici : http://zapt3.staticworld.net/images/article/2013/02/pdf-logo-100025338-gallery.png

 

[16 septembre 2013] Université d’été du CAPS – Nouvelles déviances, nouvelles normalités et santé mentale

Source : CAPS
Source : CAPS
 
Argument :
 
Pour fonctionner, un système dit de «santé mentale » doit simultanément disposer, d’une théorisation –explicite ou implicite– du fonctionnement psychique supposé « normal », et de moyens qui l’autorisent à valider cette théorie. D’une part, cette représentation d’un fonctionnement psychique individuel adapté à l’environnement est nécessaire pour construire le système de santé mentale, mais d’autre part, les agents du système doivent disposer d’outils qui leur permettent de rétablir le « bon » fonctionnement d’un sujet qui s’en éloigne. Schématiquement, les systèmes européens et américains ont à leur disposition deux grands modèles théoriques : l’un centré sur une normalité de type comportemental, l’autre sur un fonctionnement psychique qui oscille de lui-même entre normal et pathologique. Par ailleurs, les outils mis au point par les systèmes pour maintenir une santé mentale satisfaisante dans la population possèdent deux grands modes d’action : le premier est importé de l’extérieur (médicament, coercition), le second fait appel aux ressources internes du sujet (psychothérapie).
 Les systèmes européen et américain sont comparables, mais ils ne sont pas identiques pour autant. Alors que le premier s’appuie sur une tradition clinique à laquelle se réfèrent toujours ses acteurs, soit pour la revendiquer, soit pour la disqualifier, le second donne la priorité à l’efficacité de ses interventions, sur le plan diagnostique aussi bien que thérapeutique. La collaboration entre les deux systèmes fonctionne maintenant depuis plusieurs décennies, sans que leurs emprunts respectifs soient clairement identifiés et leur pertinence validée. Au cours de cette université d’été, les interventions croisées de praticiens et de psychanalystes permettront d’éclairer différentes approches européennes et outre-Atlantique.

Programme :

16 septembre 2013
MSHS – Salle de conférences

8h30 – Accueil des participants
9h – Ouverture : P-H. Keller, A. Ducousso-Lacaze, M. Haza
9h15 – Nouvelles déviances, nouvelles normalités : la place et le discours de la psychanalyse (Modérateur : JB Chapelier, MCF, HDR, Poitiers, EA4050, CAPS)
  • Roger Perron, Psychanalyste, Société psychanalytique de Paris (SPP) : Normer, dévier : l’intérieur et l’extérieur.
  • Laurie Laufer, CRPMS, MCF, HDR, Université Paris 7 : Normes sociales, normes sexuelles ?
  • Despina Naziri, Université Liège (Belgique) : Psychanalyse et homosexualité: une relation déconcertante.
  • Florian Houssier, Psychanalyste, MCF HDR Paris 5 Descartes : « Le père d’aujourd’hui est-il maternalisé ? En partant d’un cas de parricide»
14h – Nouvelles déviances, nouvelles normalités : l’évolution de la santé mentale et de la psychiatrie (Modérateur : D. Albarracin, MCF, Poitiers, EA4050, CAPS.)
  • David Cohen, Université de Californie à Los Angeles, UCLA (EU) : La disparition du sujet. The Disappearance of the Self.
  • Michel Minard, Psychiatre, C2SM, Bordeaux : A quoi servent les diagnostics dans la psychiatrie américaine?
  • Tomi Gomory, Florida State University (EU) : L’avenir de l’autonomie individuelle. The Future of Individual Autonomy.
  • François Gonon, CNRS, UMR 5293 (C2SM), Bordeaux : Distorsions du discours biomédical dans les médias: le cas de l’hyperactivité TDAH.

Retrouvez une version imprimable du programme ainsi que le bulletin d’inscription en cliquant ici :

[27, 28, 29 juin 2013] Jacques Jouet, Oulipien polygraphe

jjouet

Programme

Jeudi 27 juin 2013
 Maison des Sciences de l’Homme et de la Société
Bât. A5 –  5 rue Théodore Lefebvre – Poitiers

 10h00 : Ouverture du colloque. Mots de bienvenue : Catherine Rannoux, doyenne de l’UFR Lettres et Langues ; Michel Briand, Directeur de FORELL et Vice-Président délégué à la Recherche ; Alain Schaffner, responsable du programme ANR Difdepo.

Modérateur : Alain Schaffner

  •  10h30 : Paul FOURNEL (Oulipo), «Les premières œuvres de Jacques Jouet : « Le bestiaire inconstant et Romillats »
  •   Discussion
  •   11h15 : Etienne LECROART (Oubapo/Oulipo) lit son « portrait en creux » de Jacques Jouet
  •  Dialogue avec Etienne Lécroart

Déjeuner

Modérateur : Marc Lapprand

  • 14h15 : Virginie TAHAR (Université de Paris-Est), « Le journal inédit de Jacques Jouet ou la gestation d’un oulipien »
  •   Discussion
  •  15h00 : Alain SCHAFFNER (Université de Paris III), « Roman feuilleton et romanesque dans La République de Mek-Ouyes »
  • Discussion

Pause

  •   16h00 : Carole BISENIUS-PENIN (Université de Lorraine, CREM) : « Créations littéraires itinérantes de Jacques Jouet : résidence d’écrivain et atelier d’écriture »
  • 16h30 : Coraline SOULIER (Lille) : « Écrire en atelier, est-ce écrire ? »
  • Discussion

Pause

  •   17h30 : Intervention de Jacques JOUET
  • 18h00 : Lecture : Olivier SALON lit Jacques Jouet

  Vendredi 28 juin 2013
 Maison des Sciences de l’Homme et de la Société
Bât. A5 –  5 rue Théodore Lefebvre – Poitiers

Modérateur : Steen Bille Jørgensen

  •  9h00 : Bertrand TASSOU (Paris) : « Les poésies documentaires de Jacques Jouet : défense et illustration d’un genre ? » (L’Histoire)
  • 9h30 : Thomas VUONG (Université de Paris XIII) : « Le sonnet dans L’Histoire poèmes de Jacques Jouet »
  • Discussion

Pause

  •   11h00 : Camille BLOOMFIELD (Paris), « Jacques Jouet, écrivain politique »
  • 11h30 : Dominique MONCOND’HUY (Université de Poitiers), « Jacques Jouet, une singulière attention au monde »
  • Discussion

Déjeuner

 Modérateur : Dominique Moncond’huy

  • 14h15 : Marc LAPPRAND (Université de Victoria) : « Esthétique de l’écriture de Mek-Ouyes »
  • Discussion
  • 15h00 : Astrid POIER-BERNHARD (Université de Graz) : « “Comme deux gouttes d’eau se ressemblent…” Caractéristiques et potentialités d’une forme poétique créée par Jacques Jouet : les “À supposer…” »
  • Discussion

Pause

  •   16h00 : Geneviève GUETEMME (IUFM d’Orléans), « Poésie et photographie au rendez-vous »
  • Discussion
  • 16h45 : Eléonore HAMAIDE (IUFM de Lille), « Jouer avec les enfants, Jouet pour les enfants »
  • Discussion
  • 17h30 : Intervention de Jacques Jouet

 Samedi 29 juin 2013
UFR Lettres et Langues, salle des Actes
Bât. A3 – 1 rue Raymond Cantel – Poitiers

Modérateur : Astrid Poier-Bernhard

  • 9h00 : Alain CHEVRIER (Paris) : « La terza rima revue par Jacques Jouet »
  • 9h30 : Cécile DE BARY (Université Paris-Diderot) : « Aller sur un terrain qui est celui des peintres (sur Navet, Linge, OEil de vieux) »
  • Discussion

Pause

  • 11h00 : Myriam MARRACHE-GOURAUD (Université de Poitiers), « Des vérolés à la lectrice : postures de lecteurs dans le roman moderne, de Rabelais à Jacques Jouet »
  • Discussion
  • 11h45 : Lydie MOUDILENO (Université de Pennsylvanie) : « Bodo, roman africain »
  • Discussion

Déjeuner

 Modérateur : Camille Bloomfield

  • 14h30 : Kathleen MORRIS (Université d’Oxford) : « Déplacements de potentiels ; Jacques Jouet, voyages comparés » (A Lorient)
  • Discussion
  • 15h15 : Steen Bille JØRGENSEN (Université d’Aarhus), « Figures de femmes »
  • Discussion
  • Intervention de Jacques Jouet

Clôture du colloque vers 16h30

Retrouvez une version imprimable du programme ici :

[6 juin 2013] Conférence « Migration in Europe, Europe and Migration »

Source : MediHAL Migrinter
Source photo : MediHAL Migrinter

Salle de conférence de la MSHS
Le 6 juin 2013
De 9h30 à 16h00

Dans le cadre de la rencontre annuelle du réseau IRUN, une dizaine de doctorant(e)s venant de Cracovie (PL), Nimègue (NL), Duissbour-Essen (DE) et Poitiers présenteront des posters sur leurs travaux.
De nature pluridisciplinaire & internationale, cette conférence permettra de confronter et comparer les perspectives de ces jeunes chercheurs géographes, linguistes, sociologues ou économistes!
Doctorants, étudiants, vous êtes invités à assister à ces présentations & à participer aux débats!
Pour tout renseignement, contactez : irunmeeting2013@univ-poitiers.fr

[27-29 mai 2013] La réception de la langue et de la culture françaises dans les pays d’Europe de l’Est

journée mimmoc

Ateliers de travail et Table ronde organisés par le MIMMOC.
MSHS, 5 rue Théodore Lefebvre, 86000
Poitiers, Salle Mélusine et Gargantua

Programme

  • Lundi 27 mai 2013 (MSHS, Salle Mélusine)

–   9h : Ouverture des Ateliers de travail

–   9h15 – 12h30 (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky (Russie)
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław (Pologne)
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław (Pologne)
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad (Serbie)
  • Selena Stankovic, Université de Nis (Serbie)
  • Vesna Simovic, Université de Nis (Serbie)
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka (Bosnie-Herzégovine)
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier I :

Récupération du matériel de l’enquête et la constitution des groupes de travail selon la langue / le pays slave participant au Campus Européen d’été en juillet 2012 :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław), des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague) de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Analyse des données et les premières systématisations selon les champs thématiques du questionnaire.

–   (10h15 – 10h30 Pause café)

–   (12h30-14h : Pause déjeuner)

–   14h – 17h  (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier II:

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Traitement et analyses approfondies des données selon les thématiques du questionnaire (40 questions concernant la réception de la langue et culture françaises, l’enseignement du français dans les écoles et aux établissements de l’enseignement supérieur) ; travail organisé dans chaque groupe constitué et accompagné des statistiques nationaux des pays slaves concernés.

–   (15h30 – 15h45 Pause café)

–   17h clôture de la journée

  • Mardi 28 mai 2013 (MSHS, Salle Mélusine)

–   9h-9h15 : Résumé des données des Ateliers I et II

–   9h15 – 12h30 (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers)

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier III :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Systématisation des résultats obtenus des analyses précédentes ; créations des tableaux indicateurs concernant la principale question : la réception de la langue et culture françaises dans les pays slaves : Russie, Serbie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, Slovénie, Croatie, Bosnie-Herzégovine, Macédoine ; créations des tableaux indicateurs concernant l’enseignement du français (selon les pays), statistiques, évolutions et perspectives.

–   (10h15 – 10h30 Pause café)

–   (12h30-14h : Pause déjeuner)

–   14h-17h (Coordinatrice des Ateliers : Sanja Boskovic, Université de Poitiers) :

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Atelier IV :

Enquête effectuée sur 77 étudiants venant des universités russes (MGU-Moscou, Saint Petersburg, Kostroma, Iaroslavl), de l’université polonaise (l’Université de Wrocław) , des universités macédoniennes (Skopje et Bitola), de l’université bosnienne (l’Université de Banja Luka), de l’Université de Zagreb (Croatie), de l’Université de Novi Sad (Serbie), des universités tchèques (l’Université de Prague et de Brno), de l’Université de Ljubljana (Slovénie), des universités slovaques (les deux de Bratislava) ;

Récupération des données par pays et analyse globale des données : les points communs, les points de différences selon les pays ; analyse des difficultés/spécificités concernant l’enseignement du français dans les pays slaves, l’avenir de l’enseignement du français ; conclusion sur la question de la réception de la culture française : la place de la littérature française, du cinéma français, etc. chez le public étudiant ; la coopération interuniversitaire, les programmes européens (Erasmus, Erasmus Mundus) et la mobilité des étudiants et des enseignants, leurs rôles dans le développement de la francophonie ; traduction et édition des auteurs français, etc.

–   (15h30 – 15h45 Pause café)

–   17h clôture de la journée

  • Mercredi 29 mai 2013 (MSHS, Salle Gargantua)

–   9h-9h15 : Ouverture de la Table ronde par Susan Finding directrice du laboratoire MIMMOC EA3812

–   9h15 – 12h30 (Modérateurs : Witold Ucherek, (Université de Wrocław) puis Dragana Lukajic, (Université de Banja Luka))

–   9h15-9h45 Christina Kossogorova, (Université d’Iaroslavl) : « L’enseignement du français à l’Université d’Iaroslavl – Ouchinsky »

–   9h45-10h15 Dragana Lukajic, (Université de Banja Luka) : « La récente création de la chaire française à l’Université de Banja Luka »

–   10h15-10h45 Ivana Janjic, (Université de Novi Sad), « L’aperçu historique du département des langues romanes à l’Université de Novi Sad »

–   (10h45-11h : Pause café)

–   11h-11h30 Selena Stankovic et Vesna Simovic (Université de Nis) : « L’enseignement de la langue française à l’Université de Nis »

–   11h30-12h Witold Ucherek, (Université de Wrocław), « L’état de l’enseignement du français à l’Université de Wrocław »

–   12h- 12h30 Justyna Bajda, (Université de Wrocław), « L’influence de la culture française sur la culture polonaise de la fin du XIXe siècle »

–   (12h30-14h Pause déjeuner)

–   14h – 17h : Table ronde (Modératrices : Justyna Bajda (Université de Wrocław) et Christina Kossogorova (Université d’Iaroslavl))

Participants :

  • Christina Kossogorova, Université d’Iaroslavl-Ouchinsky
  • Justyna Bajda, Université de Wrocław,
  • Witold Ucherek, Université de Wrocław
  • Ivana Janjic, Université de Novi Sad
  • Selena Stankovic, Université de Nis
  • Vesna Simovic, Université de Nis
  • Dragana Lukajic, Université de Banja Luka
  • Natalia Belova, Université de Poitiers
  • Olga Clément, Université de Poitiers
  • Jakub Polaszczyk, Université de Poitiers

Présentation des résultats obtenus à partir des analyses des données du questionnaire selon les pays : Russie, Pologne, Slovaquie, République tchèque, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Slovénie, Macédoine, Croatie. Comparaison et analyse des résultats. Réflexions et études sur l’évolution et l’avenir de la réception de la langue et de la culture françaises dans les pays de l’Europe de l’Est. Préparation du numéro de la Revue du CEES où seront publiés les résultats de l’enquête et des Ateliers et de la Table ronde sur « La réception de la langue et de la culture françaises dans les pays de l’Europe de l’Est ». Réflexions sur les thématiques des futurs rencontres scientifiques et campus d’été dans le domaine de la francophonie et des langues slaves.

–   (15h45-16h pause café)

–   16h-17h : Discussion et clôture des Ateliers de travail et de la Table ronde

Retrouvez une version imprimable du programme en cliquant ici :