Quatre expositions pour les 30 ans de Migrinter

Dans le cadre des 30 ans du laboratoire Migrinter, quatre expositions sont mises en place sur le thème des migrations. Elles sont ouvertes de fin juin jusqu’au début du mois de juillet.

Expo_moving_beyong_borders_1Moving Beyond Borders de la Compagnie Etrange Miroir commence le 14 juin et se termine le 2 juillet. Cette exposition itinérante est proposée par Migreurop et sera à La Cave, 43 place Charles de Gaulle à Poitiers. Elle s’intéresse aux parcours des migrants et pointe les dispositifs responsables de leur périlleuse traversée, dans le Sahara, en mer Méditerranée et/ou aux frontières orientales de l’Union européenne. Constituée de cinq modules interactifs, l’exposition propose une approche multimédia des réalités migratoires avec des cartes, des photographies et des paysages sonores.

Expo_demineursDémineurs de Fred Soupa et Sarah Przybyl aura lieu du 20 juin au 8 juillet à la faculté de Droit, 43 place Charles de Gaulle (salle Decencière) à Poitiers. Cette exposition réunit des réalisations issues de différents ateliers menés avec des jeunes mineurs étrangers. Des éléments graphiques et pédagogiques font découvrir aux visiteurs les conditions de vie, de voyage, et d’accueil souvent méconnues de ces jeunes migrants. Via la réalisation de court-métrages documentaires et créatifs, l’objectif a aussi été de créer une dynamique d’insertion par la culture avec des jeunes mineurs isolés étrangers.

Expo_ConordRésistances ordinaires de quartiers populaires de Sylvaine Conord est ouverte du 20 juin au 1er juillet à la MSHS. Elle est le fruit d’une collaboration de deux ans entre quatre équipes de recherche européennes. Ce projet illustre les résistances ou les résiliences quotidiennes des habitants de la Goutte d’or (Paris), Heyvaert (Bruxelles), Mouraria (Lisbonne), Volkertviertel (Vienne).

Expo_Atlas_localAtlas local de Marie Moreau aura lieu du 20 juin au 1er juillet à la MSHS. Cette exposition présente est un recueil de cartographies subjectives dessinées puis brodées sur des draps de coton blanc (2 mètres de long sur 70 cm à 160 cm de large). Durant trois ans, Marie Moreau est allée dans différents lieux (cantine sociale, bagagerie, douches publiques, accueil des demandeurs d’asile, etc.) pour enregistrer les récits de demandeurs d’asile, et demander à ces derniers de dessiner au coin d’une table leur itinéraire. L’objectif étant de mieux se comprendre, se repérer et se situer.

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le site des 30 ans de Migrinter dans la rubrique « Expositions ».


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *