[27 mars 2014] Ma thèse en 180 secondes à la MSHS : un défi pour les doctorants !

L’Université de Poitiers participe au défi Ma thèse en 180 secondes destiné à tous les étudiants inscrits en thèse de doctorat et docteurs diplômés en 2013.

Sébastien Goudeau (1er ex-aequo) lors de sa présentation / © R. Defiolle
Sébastien Goudeau (1er ex-aequo) lors de sa présentation / © R. Defiolle

Le concours Ma thèse en 180 secondes permet aux doctorants de présenter leur sujet de recherche, en français et en termes simples, à un auditoire profane et diversifié. Chaque étudiant ou étudiante doit faire, en trois minutes, un exposé clair, concis et néanmoins convaincant sur son projet de recherche. Le tout avec l’appui d’une seule diapositive et leur capacité de vulgariser leurs travaux de recherche !

Le concours « Ma thèse en 180 secondes » est inspiré du concours « Three minute thesis (3MT®) », conçu à l’Université du Queensland en Australie.
Le concept a été repris en 2012 au Québec par l’ACFAS qui a souhaité étendre le projet à l’ensemble des pays francophones.

L’Université de Poitiers organise le concours, en partenariat avec l’Université de Tours, pour sensibiliser ses jeunes chercheurs à l’importance du dialogue science-société et favoriser à terme leur insertion professionnelle.

La demi-finale de l’Université de Poitiers s’est déroulée le jeudi 27 mars 2014 à 14h à la MSHS sur le campus de Poitiers. Le jury était composé de chercheurs de l’université, de journalistes locaux et de représentants d’entreprises partenaires de l’Université, avec le soutien de la Fondation Université de Poitiers, du Collège des Écoles Doctorales et du Réseau des Diplômés. Huit doctorants ont été sélectionnés.

 

L'annonce des résultats aux 14 participants / © R. Defiolle
L’annonce des résultats aux 14 participants / © R. Defiolle
Les 8 doctorants retenus accompagné du jury / © R. Defiolle
Les 8 doctorants retenus accompagné du jury / © R. Defiolle

La finale régionale réunira les participants présélectionnés à l’Université de Poitiers et à l’Université de Tours. Elle aura lieu en public dans le planétarium de l’Espace Mendès France le jeudi 10 avril 2014  à 18h. Les finalistes seront récompensés par plusieurs prix remis par les partenaires du projet (1000 € pour le premier prix, 500 € pour les second et troisième prix). Le palmarès de cette édition : 1er ex-aequo Mathilde Pohin et Sébastien Goudreau ; 3ème Anne Canivet.

Le finaliste régional participera à la finale nationale organisée par le CPU et le CNRS, qui chapeautent l’évènement, au mois de juin. Plusieurs lauréats français partiront représenter leur pays lors de la finale internationale à Montréal en compagnie de leurs homologues québécois, marocains et belges.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.