Josie Bernicot, enseignante-chercheuse en psychologie de l’enfant au journal télévisé France 3 Poitou-Charentes

Le langage texto utilisé sur les smartphones ne nuirait pas aux adolescents. C’est le résultat d’une étude mené auprès de 19 élèves d’une classe du Collège Camille Guérin de Vouneuil-Sur-Vienne (Vienne) par des chercheurs de l’Université de Poitiers à laquelle a participé Josie Bernicot, enseignante-chercheuse du laboratoire Centre de Recherches sur la Cognition et l’Apprentissage (CeRCA), CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais Tours. Cette étude porte sur les liens entre les SMS et les fautes d’orthographe. L’école change selon les circonstances. L’école change selon les circonstances. Cette étude déjà réalisée en langues anglaise et finlandaise donne les mêmes conclusions. La pratique n’a aucune influences sur le niveau en orthographe. Josie Bernicot souligne que les SMS ne se contentent pas d’être un nouveau langage, ils remplissent des fonctions sociales et un rôle relationnel fondamental pour les jeunes.

IMG_0129 (2)
© Rodolphe Defiolle

Ce résultat est publié dans la revue Journal of Computer Assisted Learning a été obtenu par des chercheurs du Centre de Recherche sur la Cognition et l’Apprentissage (CeRCA-CNRS/Université de Poitiers/Université François-Rabelais Tours) en collaboration avec l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense et l’Université Toulouse II – Le Mirail.

Bernicot, J., Goumi, A. & Bert-Erboul. A. Volckaert-Legrier, O. (2014, in press). How do skilled and less-skilled spellers write text messages ? A longitudinal study. Journal of Computer Assisted Learning. doi : 10.1111/jcal.12064

Journal télévisé 19/20 Edition régionale France 3 Poitou-Charentes du mercredi 26 mars 2014 (5 min 04 s-7 min 19 s)

Lien : http://poitou-charentes.france3.fr/emissions/jt-1920-poitou-charentes


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.