[20 décembre 2013] Soutenance de thèse de Stéphanie FAVREAU

Stéphanie Favreau

présentera publiquement sa thèse

LES STRUCTURES DE LA CONSCIENCE CHEZ BERGSON? VERS UN NOUVEAU PARADIGME EPISTEMOLOGIQUE

le 20 décembre 2013 à 14h

en salle des Actes Hôtel Fumé

UFR Sciences Humaines et Arts  – campus Centre-Ville

Son travail a été mené sous la direction de Philippe SOUAL.

Membres du jury :

  • Jean-Louis VIEILLARD-BARON   –   Professeur émérite d’Université, Université de Poitiers (Examinateur)
  • Philippe SOUAL   –   Professeur en CPCGE-HDR, Université de Poitiers (Directeur de thèse)
  • Paul-Antoine MIQUEL   –   Professeur d’Université, Université de Toulouse 2-Le Mirail (Rapporteur)
  • Andrea BELLANTONE   –   Professeur d’Université, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne (Rapporteur)
Résumé

Dans son œuvre majeure, L’évolution créatrice, Bergson propose une réflexion originale sur le sens de l’évolution des espèces qui part des données scientifiques de l’époque. Si celles-ci ont pour le moins évolué depuis le début du siècle, la perspective dynamique que le philosophe a mise en œuvre pour appréhender les phénomènes biologiques résonne aujourd’hui avec certains paradigmes épistémologiques, dans différents champs de recherche.

A travers l’analyse détaillée de ces résonances, non seulement en biologie du développement mais aussi en neurologie, en éthologie, en psychologie, en sociologie et jusqu’en anthropologie, ce travail propose une lecture de l’œuvre qui mette en avant les enjeux et la nécessité d’une recherche transdisciplinaire et non réductionniste, dont la définition même implique qu’elle soit avant tout un effort toujours à reprendre.

Pour regrouper les différents champs épistémologiques convoqués et suivre une progression cohérente, le plan suivi procède en trois moments. Le premier moment est consacré à la dimension organique ou biologique de l’individualité, le deuxième à sa dimension psychologique, le troisième à la dimension intersubjective et aux tendances anthropologiques fondamentales qui encadrent l’expérience humaine. Imbriquées les unes dans les autres, ces différentes dimensions de l’expérience ne sont toutefois distinguées que pour plus de clarté.

En dégageant de cette lecture croisée un nouveau paradigme épistémologique qui soit tout à la fois global et soucieux du caractère changeant et de la diversité du réel, il s’agit de montrer l’importance et l’actualité de la pensée de Bergson. Il s’agit également de déjouer, grâce aux résonnances mises en lumière dans les différentes disciplines, les mauvaises lectures de cet auteur « qui ont fait tenir sa philosophie, par des penseurs souvent médiocres, dans un discrédit ridicule.[1] »

Mots clés : Bergson, épistémologie, structures de la conscience, transdisciplinarité

 

Summary

In is main work, L’évolution créatrice, Bergson suggest an original thought about the evolution of species who lean on the scientific data of the time. In this data have change a lot since the begin of the century, the dynamic perspective that he used to understand biological phenomenon resound today with some paradigm in epistemology in differents fields of search.

Throught a detailed analysis of this connotations in biology of development, neurology, ethology, sociology and anthropology, this work suggest a reading of Bergson who show the stakes and the necessity of an interdisciplinary search.

To merge the differents fields of search convened and follow a coherent progression, this work proceed in three moments. The first is devote to the biological feature of individuality, the second to his psychological feature and the last to the intersubjectivity feature and anthropological leanings who lead humain experience. However, this differents features are clearly separated only for the analyse.

To derive a new epistemological paradigme of this cross reading, we want to show the importance and the actuality of Bergson’work. We want also show the obsolete character of any famous reading who have discredited Bergson’s philosophy.

Key words : Bergson, epistemology, awareness structures, interdisciplinarity


[1] Henri Ey, Des idées de Jackson à un modèle organo-dynamique en psychiatrie, Paris, L’Harmattan, 1997, p.229, note 2


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.